Review Pix'N Love 28

On va pas vous faire gagner de la merde non plus !

Hello boys and girls!

Vous êtes déjà nombreux à avoir participé à notre concours en partenariat avec Pix'n Love, et j'encourage ceux ne l'ayant pas encore fait à le faire, étant donné qu'on vous fait gagner de la qualité ma bonne dame.

Et pour vous le prouver, votre humble serviteur s'est prêté au jeu de la critique (dans le sens premier du terme) et vous livre ici, sans ambages et en toute objectivité (garanti sans trucages), son opinion sur le fameux mook (contraction de magazine et book, livre en anglais) 28, consacré en partie à Pokémon.

Commençons par l'objet en lui-même. Vous savez, on dit souvent qu'on ne juge pas à un livre à sa couverture, mais là on ne peut s’empêcher de le faire. Reprenant l'identité visuelle classique de ces ouvrages, la couverture est centrée sur une Pokéball avec en fond les 4 (Pikachu compris) starters de la première génération. C'est joli, ça donne le ton, même si les effets apposés sur les artworks ont tendance à les "gâcher" un peu. En résumé du tout bon. Mention spéciale pour le petit sprite de Red sur la tranche, petit clin d’œil sympa.

Image title

Jusque là je pense que tout le monde est d'accord avec moi...

Passons ensuite au contenu. Ici encore, pas grand chose à redire sur la forme. La mise en page est propre, lisible avec de nombreux encadrés qui donnent des anecdotes ou informations supplémentaires. Pour ceux avec la mémoire longue et qui ne se souviennent que des points négatifs, point de taches liées à l'impression dans mon exemplaire. 130 pages au poil !

Et le tout est bien évidemment agrémenté d'une foultitude d'artworks, de travaux préparatoires, de visuels, de screenshots, de publicités d'époque, etc. qui aèrent la lecture de manière fort bienvenue et permettent de visualiser le contenu de l'article.

Ensuite, et c'est là le point le plus important à mon sens, le fond. On traitera d'abord toute la partie hors Pokémon, partie majoritaire, le dossier Pokémon n'occupant que vingt pages, avant de s'attarder plus en détail sur la partie Pokémon, qui est celle qui vous intéresse le plus bande de pikafans.

En effet, cet ouvrage ne traite pas que du Pokémon, mais aussi une foule de sujets rétrogaming. Que ce soit l'actualité de la scène homebrew, des interviews et articles sur des acteurs et ex-acteurs du monde du jeu vidéo, des studios ou des jeux, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y en a pour tous les goûts.

Enfin pas vraiment... Et c'est là la critique majeure que je pourrai faire du mook. Critique qui d'ailleurs n'en est pas vraiment une. Si pour toi, petit lecteur qui achète cet objet, le rétrogaming c'est éventuellement la Game Boy et Pokémon Jaune, et des jeux "à l'ancienne" pour reprendre l'expression des jeunes d'aujourd'hui, tu risques de te faire chier sur le dossier hors Pokémon. C'est pointu, très pointu. Pour vous parler un peu de moi, je collectionne le jeu vidéo activement (fullset GameCube maggle !), j'ai une connaissance que je pourrai qualifier en toute modestie de bonne du sujet. Eh bien même moi, j'ai dû parfois m'accrocher à mon caleçon pour suivre, notamment tout ce qui concerne les micro-ordinateurs. Et c'est pas faute de pourtant m'intéresser au sujet. Bref, ce magazine (on va éviter de répéter mook et ouvrage en permanence) est plutôt destiné au rétrogameur barbu, le vrai de vrai, alors que la cible visée par Pokémon est plus "jeune" (même si, ne l'oublions pas, Pokémon c'est aussi pour les grands !).

Cette digression faite, ceux qui ont la connaissance ou la curiosité nécessaire vont se régaler. Le travail fourni est ici colossal, avec notamment des interviews des protagonistes à l'origine de ces jeux, un travail de recherche considérable, le tout bien écrit, technique juste ce qu'il faut et prenant. Et si j'avoue avoir feuilleté quelques pages avec un intérêt moindre, j'ai dévoré les dossiers sur les jeux (Virtua Fighter, Drakkhen, X-PO et Nightmare Creatures notamment). On parle ici de jeux mythiques (bon peut-être pas X-PO, mais s'il est là c'est parce qu'il est quasi inconnu justement), dont les auteurs font encore parfois l'actualité (coucou Yu Suzuki et Shenmue III), et cela nous permet de connaitre l'historique, tout le travail et les anecdotes qui finalement, autant que le contenu du jeu, font l'histoire et la personnalité de ce jeu. Le jeu vidéo c'est pas que du bonheur, c'est du travail, du sang et des larmes, des galères comme des bonheurs. Et on a tendance à l'oublier bien souvent. On en prend ici toute la mesure. Perso à la fin de l'article sur Virtua Fighter je n'ai pas pu m’empêcher de rechercher mon convertisseur de tension pour me faire une partie de Fighters Megamix sur ma Saturn. Totalement captivé vous dis-je !

Image title

Oui, un des combattants est une voiture de Daytona USA. Les Transformers peuvent aller se rhabiller !


C'est bon vous avez lu les derniers paragraphes en diagonale à la recherche du mot Pokémon, vous pouvez maintenant reprendre une lecture normale vu que c'est de ça qu'on va parler. Il s'agit ici d'un dossier d'une vingtaine de pages exclusivement consacré à la genèse de Pokémon, de la jeunesse d'entomologiste amateur de Satoshi Tajiri, à la sortie de Pokémon sur les sols américains et européens, en passant par le raz-de-marée (on a pas le droit de faire des blagues incluant des tsunamis au Japon, certains diront que c'est de mauvais goût) Pokémon qui a englouti le Japon. Bref, le tout début, on parle de la première génération (master race). C'est ici, plus que le succès inhérent à la série que l'on connait tous, un retour sur la processus de création de Pokémon que nous livre l'auteur, Raphaël Pezet. Pourquoi le sortir sur la GameBoy ? Pourquoi 151 Pokémon ? Pourquoi une seule sauvegarde ? Toutes ces questions que vous ne vous êtes jamais posées trouveront grâce à vos yeux.

Image title

Je résiste pas à l'envie de sortir ces artworks 1G au charme que j'apprécie tout particulièrement !

On a en effet tendance à oublier les débuts de Pokémon, que ce n'est pas sorti ex nihilo et que c'est un projet qui a failli ne pas voir le jour suite à des problèmes financiers notamment. L'ensemble est instructif, bien écrit, ponctué d'anecdotes plus ou moins connues (de l'épisode de l'anime Porygon à la création de Mew) et bien illustré. Alors certes pour le fan hardcore, rien de nouveau sous le soleil, mais que voulez-vous, on ne peut pas inventer des faits nouveaux là où il n'y en a pas à inventer... C'est une bonne piqûre de rappel, avec une dose de connaissances nouvelles. Allez petit quizz quand même, vous ne savez pas quel est le Pokémon préféré de Satoshi Tajiri ? Réponse dans ce numéro, entres autres révélations !!! (oui bon le terme est peut-être un peu fort, mais c'est pas loin). Pour ceux qui sont impatients, c'est pas un insecte étonnamment, mais Ptitard !

Image title

L'intérieur du dossier, on excusera la qualité de la photo, j'ai pas suivi les cours de Jacky...

Bref je vais pas vous spoiler ce dossier, mais je vous encourage vivement à tenter de le gagner ou à l'acheter, d'autant que le prix peut sembler excessif au premier abord (9€90) mais, au vu de la qualité de l'objet,celui-ci reste très raisonnable. Un ouvrage ardu, mais qui une fois un cap passé se révèle passionnant. Pour la petite histoire, et c'est véridique, j'ai raté mon arrêt de métro un matin avant d'aller en cours, absorbé par ma lecture... Le temps que je m'en aperçoive, j'étais 3 stations plus loin, je devrais demander un certificat à Pix'n Love... Et croyez-moi, les autres numéros ne sont pas en reste niveau qualité, et je sens que je vais pas tarder à me prendre mon abonnement, moi qui les achetait avant de manière ponctuelle.

Enfin, je profite de cette review pour féliciter chaleureusement l'intégralité de l'équipe de Pix'N Love qui fournit un travail monstrueux pour nous livrer systématiquement de beaux ouvrages. Continuez les gars, vous gérez !


Par IvyMaital

IvyMaital
Iron Maiden fag, collectionneur de jeux vidéos à temps plein, physicien de temps en temps. All hail Slowking !

  • Roxas09/10/15 à 13:44
    Galifou a dit :
    Blitzou a dit :
    Ah bah non ^^


    pk tu di sa a chak foie?
    Parce que 42^1/12. Je pense être le seul à avoir compris....
  • Roxas09/10/15 à 13:43
    Super article, ivy!
  • Je ne sais pas09/10/15 à 00:34
    dede44-le-bleu a dit :
    "De magicarpe à Léviathor"
    Comment faire perdre toute crédibilité avec une seul faute de frappe ^^

    Dixit dede44
  • Galifou08/10/15 à 22:13
    Blitzou a dit :
    Ah bah non ^^


    pk tu di sa a chak foie?
  • dede44-le-bleu08/10/15 à 21:12
    "De magicarpe à Léviathor"
    Comment faire perdre toute crédibilité avec une seul faute de frappe ^^
  • Thor08/10/15 à 20:40
    Leos le Chame a dit :
    "De magicarpe à Léviathor" Ceci est une hérésie !!!!!
    oui
  • Blitzou08/10/15 à 20:24
    Ah bah non ^^
  • Blitzou08/10/15 à 20:23
    First
  • Leos le Chame08/10/15 à 20:20
    "De magicarpe à Léviathor" Ceci est une hérésie !!!!!