Pokkén Tournament DX: quoi de neuf ?

Est-ce que la version Deluxe porte bien son nom ?

Avant tout, sachez que notre test du Pokkén original est toujours d'actualité. Cet article va se concentrer sur les nouveautés proposées par Pokkén DX, la version Switch du jeu qu'on connaissait déjà.

http://www.pokemontrash.com/2840-pokken-tournament-critique.html

Après quelques heures passées sur Pokkén DX, difficile de se mentir à soi même, c'est le même jeu. Cela dit, le multijoueur en local sur le même écran fonctionne plutôt bien, les boutons présents sur les Joycon permettent de jouer avec un Joycon par joueur sans trop de problème, et le format portable fonctionne plutôt bien étant donné que les combats sont plutôt courts. Mais au niveau des nouveautés, qu'est-ce que la mouture "Deluxe" nous propose ?


Le roster de la version Switch, 21 personnages donc.

Des nouveaux personnages *foule en délire*

Pour la sortie de Pokkén sur Switch, le jeu profite des personnages sortis sur la version Arcade dont la version Wii U a été privée. Un peu honteux, mais les 5 nouveaux Pokémon présents sont plutôt bien foutus. Que ce soit au niveau de leurs attaques, de leurs animations ou de l'équilibrage, c'est un travail plutôt poussé qui a été accompli. Ce sont donc Pingoléon, Darkrai, Cizayox et Cradopaud qui viennent tout droit des bornes japonaises qui rejoignent le roster, mais surtout Archéduc, seule véritable exclusivité du côté des personnages. Des ajouts appréciables, même si bon, Brutalibré méritait plus sa place que Cradopaud (c'est vrai quoi). Malheureusement, on fait vite le tour des possibilités des personnages, et si vous étiez habitués à jouer avec un personnage de la version Wii U, il y a de fortes chances que vous restiez fidèle à votre main. 

Cradopaud est certainement l'addition la plus fun au roster de base.

Mais encore ?

La version Switch propose également de nouvelles tenues pour le coach qui vous accompagne tout le long du jeu, mais aussi d'accessoires pour votre dresseur. Beaucoup sont à débloquer à l'aide des challenges qu'on nous propose d'accomplir dans le mode histoire. Utiliser tel Pokémon de Soutien 6 fois, faire 10 grabs, bref, chaque ligue aura son petit lot de défis à relever pour débloquer des accessoires ou de l'argent. On note aussi l'apparition d'un mode "défi journalier" qui nous permet de booster les stats des Pokémon qu'on utilise pas forcément, après un combat acharné en 3 vs 3. Si vous avez peur de devoir débloquer les stages dûrement acquis dans la précédente version du jeu, sachez qu'ils sont tous disponibles dès le début pour cette version là, tout comme Mewtwo et Shadow Mewtwo qui sont à présent jouables dès que vous commencerez le jeu. Idem pour les Pokémon de Support, avec l'addition du duo Flamiaou/Otaquin pour dire que bon, la 7G est sortie quoi. Au final, tout ce que vous aurez à débloquer, ce sont des accessoires pour votre dresseur. Certains trouveront ça plutôt dommage, personellement, j'aurais eu du mal à tout re débloquer après avoir passé des heures à le faire sur Wii U. Enfin, l'absence de deuxième écran sur Switch en inquiétait certains pour le multi local, mais le mode par défaut fait le taff, et si vraiment ça vous pose un problème niveau perspective, on se contente de l'écran splitté sans trop de problèmes. Cela-dit, le jeu n'est pas plus beau, et certains éléments des stages sont même plus laids qu'auparavant. On apprécie tout de même les quelques stages rajoutés, mais leur influence sur les combats est toujours plus que moindre. 

La plage est plutôt jolie, et elle permet de planquer la meilleure forme Alola (je vous laisse deviner laquelle)

Pour finir

Pokkén est toujours le jeu qu'on connaît. Aussi flou dans ses graphismes que dans ses mécaniques, il reste tout de même un jeu de baston sympa, même si il n'a pas l'allure d'un grand du genre. Les quelques ajouts ne suffisent pas à en faire un incontournable, et évidemment, chaque joueur regrettera l'absence de certains Pokémon. On peut toujours espérer des DLCs (gratuits s'il vous plaît) pour combler ces manques, mais difficile d'y croire quand on sait qu'aucun ajout n'a été fait sur la version Wii U. Refaire l'aventure solo ne branchera personne, mais si vous découvrez le jeu, tant mieux, ça peut être une bonne expérience de base. On note aussi que le online est bien mieux géré qu'avant, ce qui dans un jeu de baston, est quand même pas mal important. Si vous avez aimé le jeu sur Wii U, vous retrouverez les mêmes sensations sur Switch, même si à son prix actuel, ça peut piquer pour 5 personnages et 3 stages. Si vous n'avez pas aimé le jeu de base, c'est pas la peine d'y retourner, et si vous n'avez jamais joué à Pokkén, la démo gratuite sur l'eShop est un bon moyen de se faire un avis avant de passer à la caisse. 

Maintenant je peux retourner péta tout le monde sur le online.

Par Aura

Aura
C'était plus simple d'écrire une bio pour Twitter quand même. Deal with mes articles.

  • UnLudoSauvage26/09/17 à 22:55
    Combien*
  • UnLudoSauvage26/09/17 à 22:46
    En terme de durée de vie (pas dans le sens histoire du jeu mais dans le sens intérêt), ça équivaut à col d'heures à peu près?
  • lolguy26/09/17 à 15:05
    jeej
  • DeadSpark25/09/17 à 16:21
    Bon. J'ai pas eu le jeu de base et j'ai perdu le concours pour en gagner un. Je vais le prendre.