Translucide : Game Freak (III)

This is the end.

PARTIE 3 

LA GALÈRE ET LA RÉDEMPTION

Vous vouliez plus long. Vous allez être servis.

Pour ceux qui auraient déjà vu la vidéo résumant mes trois chroniques, cet article détaille un peu mieux les bails.

LA CHASSE AUX CONTRATS

Après avoir terminé Quinty, Game Freak travaille sur l'adaptation américaine du jeu, renommé Mendel Palace. Mais pour Tajiri, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. Le mec va de l'avant et décroche des rendez-vous avec les principaux fabricants de console de l'époque. Dans un premier temps, Game Freak rencontre Sony, qui leur commande Jerry Boy (Smart Ball dans le reste du monde), un jeu d’action-aventure parodiant les standards de l’époque, notamment le célèbre slime de Dragon Quest.

Le jeu est sorti sur Super Nes en 91 au Japon pour une sortie aux USA en 92. Visuellement, on reconnaît la patte graphique de Sugimori avec ses dessins aquarellés. Les vrais bails, tainpe'.

 

En parallèle, Game Freak décroche un contrat avec Sega. Ces derniers ont très envie de bosser avec Game Freak et les invitent à prototyper quelques projets. Parmi ceux-ci, on retrouve un épisode de la série Phantasy Star. Mais aussi un jeu basé sur McDonald’s. Après cette petite période-test, Sega demande à Game Freak de créer une adaptation sur Mega-Drive d'un manga en vogue à l'époque : Talulu, le magicien.

 

Et c'est pas fini, comme dirait ce bon vieux Patrick Sebastien (désolé de vous avoir mis une de ses chansons en tête). Game Freak rencontre Nintendo. Satoshi Tajiri leur propose une idée qu’il a eue en revenant des États-Unis. Un espèce de délire qui s’appellerait Capsule Monsters. Chez Nintendo, les équipes sont dubitatives. C’est bizarre. On sait pas trop où le jeu veut en venir, les développeurs n’ont pas de matériau concret, juste quelques idées de base. Deux producteurs permettront toutefois la naissance de ce projet. Il s’agit de Shigeru Miyamoto (Donkey Kong en arcade, Super Mario, The Legend of Zelda) et Tsunekazu Ishihara, que Tajiri avait rencontré en tant que journaliste dans le passé. 

En 1990 donc, Game Freak se retrouve avec trois projets qui doivent paraître fin 91/début 92. Le laps de temps disponible est court, même pour l’époque, et ils ne sont qu’une dizaine au studio. Conséquence, il va falloir repousser Pokémon (parce que trop brouillon et trop vague) et développer d'autres jeux pour garder le studio sur les rails. L’entreprise va alors vivre une période compliquée où Game Freak vivotera en décrochant des petits contrats et en produisant une floppitude de jeux méconnus commandés par de nombreux éditeurs. Malheureusement, ces commandes n’empêcheront pas le studio d’être pratiquement toujours dans le rouge. Rapidement, voici les principaux jeux développés avant que Pokémon ne vienne sauver le studio : 

Mario and Yoshi

Un petit jeu de puzzle sorti sur NES et Game Boy le 14 décembre 1991 au Japon.  Directeur : Satoshi Tajiri. Producteur : Shigeru Miyamoto. Designer : Satoshi Tajiri. Compositeur : Junichi Masuda.

C'est en partie grâce à ce jeu que Tajiri arrive à sauver Pokémon. Ayant trop de retard sur ce dernier, Tajiri propose à Tsunekazu Ishihara de réaliser Mario and Yoshi en express. Cette diversion persuadera Nintendo de continuer à financer le projet Pocket Monsters.

Mario and Wario

Le joueur incarne une fée qui guide Mario jusqu’à Luigi pour lui retirer le seau que Wario lui a enfoncé sur la tête (hyper méchant, ce Wario). Le jeu est sorti sur Super Famicom le 27 août 93 au Japon. Directeur : Satoshi Tajiri. Producteurs : Makoto Kano. Tsunekazu Ishihara. Designer : Satoshi Tajiri. Artistes : Ken Sugimori. Motofumi Fujiwara. Compositeur : Junichi Masuda.

Pulseman

Jeu d’action sorti sur Mega Drive le 22 juillet 94 au Japon. Directeur : Ken Sugimori. Satoshi Tajiri. Designers : Ken Sugimori. Satoshi Tajiri. Artistes : Ken Sugimori. Motofumi Fujiwara. Atsuko Nishida. Scénario : Ryousuke Taniguchi. Compositeur : Junichi Masuda.

Bushi Seiryuuden : Futari no Yusha

Terminé peu après Pokémon pour l’éditeur T&E Soft (aujourd’hui D Wonderland). Bushi Seiryuuden est un RPG sorti sur Super NES en janvier 97, seulement au Japon. Dans un Japon médiéval, un jeune héros doit sauver sa sœur d’un démon. Une fois de plus, on retrouve la patte de Sugimori. Et avec quelques créatures au compteur, le jeu préfigure déjà Pokémon.

 

Un peu de gameplay, oklm.

LES MONSTRES DE POCHE

C’est avec Pokémon Rouge et Vert sortis en 96 au Japon, que Game Freak sort enfin la tête de l’eau. Tajiri en est le directeur et game designer. Masuda compose la musique et est crédité en tant que programmeur. Sugimori s’occupe de designer les monstres et les personnages.

Franchement, j'en peux plus des aquarelles de Sugimori. Ça a un charme de ouf.

Directeur : Satoshi Tajiri. Programmeurs : Takenori Oota Shigeki Morimoto Tetsuya Watanabe Junichi Masuda Sousuke Tamada. Compositeur : Junichi Masuda. Chara-Design : Sugimori . Atsuko Nishida. Staff : 12

Pour revenir rapidement sur les tribulations qu'ont subi ces jeux, le développement de Pokémon Rouge et Vert a commencé en 1990 pour une sortie en 1996 et ça a été un putain de bordel. Beaucoup de membres ne comptaient plus leurs heures. Tajiri bossait au rythme de 24 heures de travail pour douze heures de sommeil. À quelques reprises, les caisses de l’entreprises se sont retrouvées vides et plusieurs employés ont abandonné Game Freak en cours de route. Dans les crédits du jeu, seuls douze noms apparaissent. C’est peu, même pour un titre sorti sur Game Boy en 96. Heureusement, le succès est au rendez-vous et va même au-delà des espérances des développeurs. À partir de cet instant, Game Freak se concentrera exclusivement sur Pokémon sans avoir plus besoin de développer des jeux de moindre importance pour survivre.

En 2-2, voici les jeux Pokémon les plus importants, pour que vous vous figuriez la croissance de Game Freak et que vous preniez conscience de l'évolution du staff :

Pokémon Or & Argent

Directeur : Satoshi Tajiri. Sous-Directeur : Junichi Masuda. Programmeurs : Tetsuya Watanabe Shigeki Morimoto Sousuke Tamada Takenori Oota. Producteurs : Takehiro Izushi Takashi Kawaguchi Tsunekazu Ishihara. Compositeur : Junichi Masuda. Go Ichinose. Game Designers : Satoshi Tajiri Kohji Nishino Shigeki Morimoto Junichi Masuda Kenji Matsushima. Staff : 22.

Pokémon Rubis & Saphir

Directeur : Junichi Masuda. Directeur artistique : Ken Sugimori. Directeur des combat : Shigeki Morimoto. Programmeur principal : Tetsuya watanabe. Directeur executif (wtf does it mean ?) : Satoshi Tajiri. Producteurs exécutifs : Satoru Iwata. Tsunekazu Ishihara. Staff : 46

Pokémon Soleil & Lune

Directeur : Shigeru Ohmori. (Selon mes théories, Masuda bosse sur Pokémon Switch). D'ailleurs c'est Go Ichinose qui dirige la section musique et pas Masuda, c'est vous dire que ce dernier à autre chose à branler. Sinon à part ça, Tajiri passe de directeur exécutif (version Rubis au-dessus) à producteur exécutif. Un job qui veut encore plus rien dire. Bref. Staff : + de 100.

La liste entière du staff  de Soleil et Lune, ici.

Hormis Drill Dozer paru sur GBA, Game Freak s’est surtout concentré sur Pokémon dans les années 2000. Ce n’est que depuis 2010 qu’un système a été mis en place pour étudier d’éventuelles nouvelles idées. Tous les deux ans, les employés du studio peuvent constituer des équipes de trois et proposer leurs projets. Si l’un de ceux-ci est validé, l’équipe est détachée pendant trois mois et peut élaborer une démo du jeu. Et si la démo est validée à son tour, le jeu en question est mis en chantier. C’est ainsi que sont nés Rhythm Hunter : HarmoKnight en 2012. Solitaba en 2013. Tembo : The Badass Elephant en 2015. Et enfin, Giga Wrecker en 2017.

Aujourd’hui, Game Freak compte 118 employés qui bossent sur les jeux à venir, dont le très attendu Pokémon Switch. Attention à ne pas confondre Game Freak et The Pokémon Company. Avec 400 employés, cette dernière s’occupe essentiellement du marketing, des licences dérivés, de l’argent et de tous les aspects liés à la distribution. En 2015, les profits engrangés par The Pokémon Company se sont élevés à 143 millions de dollars… Et dire que tout a commencé avec un magazine vendu pour 200 yens seulement (environ 1 euro 45).

 

Si vous avez apprécié ce genre d'article, faites-le savoir dans les commentaires. Et si vous voulez d'autres délires de ce genre... ben... en fait le Translucide 2 est déjà écrit et enregistré. J'ai plus qu'à le monter et le posterai sur YT ce week-end avant de l'adapter sous forme d'article si ça vous plaît. Voilà, c'est tout pour moi.

 

Là dessus, et comme putain de d'habitude, je me barre. En musique, tiens.

P.S. : Cliquez sur le mot galère dans le titre, tout en haut looool.

Sources : Générations Pokémon : 20 ans d’évolution. Bulbapedia. Poképédia. L’interview de Tajiri sur Game Center CX. Reddit.

Par Goupelin

Auteur

Goupelin
Ma magie, c'est les mots. Mon feu, ma fermeté.

  • mAzYx 11/03/18 à 18:36
    Franchement du lourd cette petite série d'article! (+1 abo yt d'ailleurs)
    Continue cette série elle est top! ^^
  • Pseudonime 02/03/18 à 07:47
    Excellent article. Merci !!
  • milo 23/02/18 à 15:16
    Bravo ! A refaire ! :D
  • Ritsuki 20/02/18 à 18:48
    #TeamEtincelleMorte
    #WeSpeakFrench

    Tkt gros, on t'aime aussi, mais comme dans les couples divorcés, on préfère celui qu'on voit le plus, mais ça veut pas dire qu'on t'aime pas
  • John Cena 19/02/18 à 21:01
    Goupelin il bosse trop bien mais t'inquiete pas DeadSpark toi aussi tu bosse bien comme tous les autres en fait.
  • DeadSpark (Rédacteur) 18/02/18 à 18:27
    Quand Goupelin fait tellement bien son taf qu'il vole la vedette aux autres newseurs :'(
    (Bon boulot sinon) (#TeamRoitiflam)
  • Ritsuki 18/02/18 à 17:03
    #TeamGoupelin
    #GouplinPresident
    #LeChangementCetaitHier
  • c0mpu73rguy 18/02/18 à 10:19
    Très intéressante série d'articles. Ce fut un plaisir de les lire.
  • Asiatictac 18/02/18 à 02:52
    Kazugaya : La 4G n'a jamais existé, normal.
  • Mélio 17/02/18 à 19:21
    Encore !!
  • Kazugaya 17/02/18 à 18:13
    Il a mis Or et Argent mais pas Diamant et Perle en principaux ?! Hérétique !
  • Tomycase 17/02/18 à 11:38
    Article très apprécié =)
  • Freshhh 17/02/18 à 01:04
    Je n'arrive pas à accéder a la première partie de l'article, est-ce que c'est juste moi ?
  • Suneater 16/02/18 à 21:54
    Goupelin l'étoile montante de Pokemon Trash
  • Suneater 16/02/18 à 21:54
    Franchement, c'était agréable et sympa à lire, en plus de fournir une petite culture du jeu video.
    Je met 9,5/10 sur tripadvisor.
  • Gon et killua joue à la gb 16/02/18 à 20:56
    Superbe série d\'article
  • Dwayn 16/02/18 à 18:56
    Très bonne série d'article. Tu es une plus-value importante pour le site que je sentais en baisse d régime depuis 1 an. Bravo pour les recherches !
  • Zébrie 16/02/18 à 15:42
    Génial
  • Asiatictac 16/02/18 à 14:34
    First