Critique Musicale

Pages: [1] 2 3

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
02 Avril 2015, 21:42
J'ai remarqué qu'à chaque fois qu'un nouvel album sort (ou que qqn ici écoute un random album à vrai dire) et qu'on en parle le débat se noie dans les messages de votre playlist. Du coup jvous propose d'avoir un topic dédié à ça, où on peut dire ce qu'on pense des dernières sorties de x, débattre dessus, exprimer ses idées etc.
« Modifié: 13 Décembre 2015, 02:11 par je suis le hacker »

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
02 Avril 2015, 21:58
Je ne comprend toute cette hype sur pimp a butterfly alors que good kid maad city était plus cool musicalement.

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
02 Avril 2015, 22:11
J'en profite pour donner mon avis rapide sur le dernier album de Kendrick Lamar :

J'ai beaucoup décroché sur Kendrick depuis son dernier album. Il a eu autant de guest verses de malade (celui sur le track de fredo santana !!!!!) que de couplets qui m'ont donné le cancer (Control.........). De manière générale il a acquis malgré lui (et c'était inévitable) un statut tellement colossal que c'est vite devenu le seul artiste de rap que vont écouter les gens qui écoutent pas de rap, le mec qui change le monde à chaque respiration, le type dont chaque release à partir d'aujourd'hui (à partir de 2012 en fait lol) sera établie direct comme classique for ever. Son output pré-album était assez faible imho, "i" était super bof après autant d'anticipation. La vérité même GKMC était loin d'être ce classique ultime du rap à mon avis. Il est fantastique, un move ultra bold que peu de gens auraient osé faire et qu'encore moins de gens (qui se comptent sur mes dix doigts) auraient été en position de faire : si seuls certains peuvent avoir la voix heureusement qu'on a un mec aussi inspirant et intelligent que Kendrick pour nous parler quoi. L'un des seuls albums vraiment "cinématiques" de ce début de décennie. Même en enlevant tous les thèmes, la production, tout ce qui anime le mec, il reste quand même un fait super rare aujourd'hui et largement suffisant : putain mais qui rappe aussi bien que ce mec aujourd'hui ?????????? (young thug ok ;D)
Après autant de temps et un rap game qui se renouvelle peu à peu chaque jour pour le meilleur et pour le pire jsuis parti super sceptique mais putain......... ok je l'ai écouté qu'une seule fois mais ??? cet être humain... genre ok GKMC statement ultime et tout mais à côté de To Pimp A Butterfly cet album a limite l'air "commercial" mdrrr genre c'est comme Death Grips, The Money Store qui est un mindfuck total paraît pop par rapport au reste de leur boulot. Là c'est pareil, cet album est moins cinématique dans le sens où y a peut-être pas de vrai "plot" mais c'est le dr folamour à l'orange mécanique qu'était GKMC. Y a pas ou peu de track direct pour la radio ou de money trees mais putain chaque seconde est ouf. J'ai rarement écouté aussi construit, travaillé, structuré, intelligent, inspirant, puissant, depuis des années-- dans un contexte où la musique nègre revient en force, on peut mettre TPAB avec Black Messiah, MBDTF ou Black Radio dans la lignée des oeuvres musicales aussi noires qu'américaines. Il évite d'en faire trop sur le côté nnn la police les noirs (ce qui mérite à lui seul une standing ovation) mais il tackle tout, t o u t, avec une pertinence de ouf ("Critics want to mention that they miss when hip hop was rappin’, Motherfucker if you did, then Killer Mike'd be platinum). L'album sonne tellement bien aussi putain, quand un rappeur moderne touche au jazz ça part souvent en pastiche mais je sens autant de free jazz que d'influences bebop ou modal jazz (le mec a quand même appelé george putain de clinton), l'instrumentalisation est oufissime, cet album est trop trop noir, on dirait un wet dream de stones throw circa 2006, flylo, bilal, snoop, thundercat, knxwledge, robert glasper... en plus flylo a dit que l'album aurait pu être 10x meilleur, il a rappé sur littéralement chaque beat qu'il lui a envoyé et n'en a gardé qu'un mdrrrr
Bref jdois vraiment réécouter ça mais là jsuis juste o_______o il a coché toutes les cases et en a rajouté genre 30, c'est lui qui pose l'exam au prof // putain en plus oui il a INTERVIEWE TUPAC JVEUX DIRE CET ENCULE INTERVIEW TUPAC POUR FINIR SON ALBUM ET RIGOLE AVEC UN VIEUX MP3 DE TUPAC COMME SI CE MEC ETAIT PAS LE RAPPEUR LE PLUS IMPORTANT DE LHISTOIRE
il outspeed tout en plus, t'as à peine le temps de te dire "tiens il manque ça" ou autre que ça apparait, genre le mec en plein "poème" tu te dis "putain non il va pas jouer la carte poète-- j'espère qu'il va pas sortir le "IM NOT A RAPPER" ou dire que c'est pas un poème", tu as 15 questions / réponses devant toi et comme avec pile ou face quand t'espères que ce soit une réponse plus qu'une autre il clarifie le statut du truc 5 secondes après

je sais tjrs pas de quoi il parle concrètement, l'amélioration de l'être humain, la déprime, le pouvoir, la révolution, la spiritualité... cet album est trop dense j'ai besoin d'autres écoutes, jme sens comme à la sortie d'un film où on break down le tout avec ses potes et qu'on sait pas par où commencer, y a tellement de théories à faire mdrrrr mais putain : ce mec était déjà né pour être le best, il avait tout, le contexte, le manque de concurrence, le talent, là il vient de faire le born in the usa noir et de se téléporter avec les plus grands
les thèmes sont trop touchants, il faut que cet album touche le maximum de gens possibles et que les gens prennent la peine de sit down et de l'écouter en plongeant dedans et en lisant chaque lyric
jsuis parti sceptique, surtout quand l'ancien a été aussi sucé et élevé direct en classique aors qu'il est loin d'être dans le top 15 des albums de rap de la décennie mais p u t a i n

edit : mdr splinter jsavais que qqn allait parler de TPAB direct

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
02 Avril 2015, 23:02
Ouais bah tu vois j'avais trop cet impression musique noire pastiche, en un peu plus travaillé parceque c'est kendrick enfait j'ai l'impression qu'aucune de ses instrus n'auras autant d'aura que cartoon and céréal. Apres c'est purement subjectif.

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
02 Avril 2015, 23:07
par contre blacker the berry est vraiment puissante, j'ai l'impression d'ètre en taule et d'entendre un pretre noire me précher la bonne parole.

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
02 Avril 2015, 23:08
mdrrrrr c'est à cause de assassin que ce track est aussi noir

sinon jsais pas kendrick a plus ou moins prouvé qu'il sait rapper sur à peu près tout (notez : plus ou moins, à peu près)
« Modifié: 02 Avril 2015, 23:09 par Thug »

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
02 Avril 2015, 23:09
juste avec le refrein de rasta énervé.

Vieille chatte

  • Membre
  • 45881 posts
02 Avril 2015, 23:28
Je posterai mes prochaines chroniques de SSS ici du coup, y'en a deux qui arrivent ce weekend, l'une sur le projet ambient de Legowelt, l'autre sur le projet hip-hop psyché-world de High Wolf.

Lew

  • Membre
  • 2709 posts
05 Avril 2015, 12:18
Il faut parler du Jam City.

Vassily Kandinsgruy

  • Membre
  • 25461 posts
05 Avril 2015, 21:46
Il faut parler du Jam City.
oui
étonnant que ça ait pas encore été fait d'ailleurs

Vieille chatte

  • Membre
  • 45881 posts
06 Avril 2015, 13:12
Il faut parler du Jam City.

Oui. Je l'ai écouté cette nuit, un des gros coups de coeur de l'année.

http://www.seeksicksound.com/occult-orientated-crime-occult-orientated-crime-album/

Sinon oui oui oui.

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
06 Avril 2015, 14:47
je ne parle pas du dernier jam city psk par où commencer
(il est cool au final mais still par où commencer)

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
06 Avril 2015, 14:49
façon c'est rarement dégeu ce quil fait.

Vieille chatte

  • Membre
  • 45881 posts
06 Avril 2015, 14:50
je pense pas qu'on puisse parler de cet album sans parler du personnage tout entier, déjà

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
06 Avril 2015, 14:51
Je connais pas le personnage.

Vieille chatte

  • Membre
  • 45881 posts

Maître Renard

  • Membre
  • 230778 posts

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
09 Avril 2015, 17:06
mdrrrrrrrrrrrrrrr forgotten

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
13 Avril 2015, 19:24
que pensez vous de
CHERRY BOMB

wow...........
l'année dernière the fader ont posté une itw de tyler. il avait disparu totalement et l'interview a révélé qu'il traînait plus avec ses potes de OF, il était beaucoup plus avec ses potes de loiter squad et il disait s'inspirer de stevie wonder
sonically l'album est un mélange de wolf et de bastard : une sorte de N.E.R.D. passé sous une mélasse de noise super mal mixée (quel effet de ouf ça lui donne)
tous les albums de tyler se jouent comme des films (actually y a une vraie chronologie des personnages des "plot twists" et tout) mais celui là semble se positionner nulle part-- still feels like a movie tho
la prod est OUF
smuckers avec kanye et lil wayne... j'ai legit pleuré
je me souviens que j'attendais qued de wolf mais qu'il m'avait obsédé tellement je l'ai kiffé, je sens que ça va être la même là
c'est ouf comment ce mec évolue, all in all il a toujours la même personnalité (fuck tout, trucs random for the sake of being random, je-fais-ce-que-je-veux-et-si-t'aimes-pas-nique-ta-mère) mais il la rework toujours dans un canevas différent et même si le noyau reste le même il présente toujours sa personnalité de manière différente
j'ai tjrs eu l'impression d'évoluer en même temps que lui, tyler m'a toujours énormément parlé, que ce soit les thèmes de rébellion, d'isolation, de liberté, et là on dirait presque une version autiste (non péjoratif) de l'album de kendrick sans les thèmes politiques-- self-love, self-hate, accomplir des choses, pointless love songs (chaque artiste le faisant a sa manière) || chacun de ses est ultra ultra ultra personnel à sa façon et celui là aussi, le fait qu'il y ait aucun featuring de OF renforce beaucoup ça, plus le fait qu'il ait disparu, c'est un peu son MBDTF en sachant qu'il a commencé sa carrière par un Yeezus
tyler ne cessera jamais de m'impressionner ni de m'inspirer, ce mec réussit à toujours être le fascinant-est

highly recommended, gros 4/5 en première écoute

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
13 Avril 2015, 19:58
je réécoute là, le mélange des genres est exceptionnel, une sorte de musique d'ascenseur du futur, du boom bap avant-gardiste, de la néo psychédélia étouffée par du noise, de la funk compressée et t e l l e m e n t d e s y n t h é s

Vvn Niger

  • Membre
  • 17772 posts
14 Avril 2015, 01:29
Wolf est un de mes albums préférés je l'ai instant kiffé et honnêtement j'étais fort hypé pour Cherry Bomb

j'en suis à ma troisième écoute là, alors déjà DEATHCAMP §§§§ a beaucoup plus de sens placé comme ça en début d'album c'est vraiment bien senti. Bcp de mal avec la saturation intensive/le mixage qui sent le cul, sur Buffalo c'est léger ça va mais quand ça touche à Pilot ou à Cherry Bomb (et pourtant ce track sans cette saturation toute pourrie pour moi ça aurait été du feu) ça passe nettement moins
Run est cool et coupe un peu, true gangsta shit, Find Your Wings vraiment génial (rhodes meilleur instrument) c'est un peu le Treehome de Cherry Bomb, Tyler a vraiment pris des skills en production. Blow my Load et 2 Seater (mix pas génial non plus) sont un peu osef je trouve mais The Brownstains fait plaiz, c'est sans doute la plus Odd Future-esque du lot et Q gère la chose. Fucking Young/Perfect -> le sommet, Smuckers m'excite trop Kanye a l'air de prendre grave du plaisir et son couplet est mon pref de sa part depuis longtemps, même Wayne est agréable. J'aime bien Keep da o's aussi, par contre c'est bien Tyler qui a high pitché sa voix non ? c assez inédit aha
Et Okaga, CA clôture super bien le truc c'est un de mes morceaux prefs de l'album, ça fait de bien de finir en terrain "connu" avec des percs bien rondes et naturelles
Pilot/Blow My Load/2 Seater least fav tracks

Un peu triste qu'il n'y ait aucun pelo d'OF sur le projet, Hodgy/Domo sur Run/Keep da o's ça pouvait le faire et Syd aurait largement pu faire quelque chose sur Find Your Wings, dommage
« Modifié: 14 Avril 2015, 01:30 par Liger »

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
14 Avril 2015, 01:49
t'es ouf le combo blow my load 2seater me fait ;_;
syd EST sur l'album elle a fait plein de backing vocals

Vieille chatte

  • Membre
  • 45881 posts
14 Avril 2015, 02:03
L'album Sounds from Far East de Soichi Terada !!!! tellement une des plus grosses influences de la techno alternative, j'en suis dingue !!!

https://www.youtube.com/watch?v=PJk3FfHvZ3c

+ les deux dernières de l'album, Purple Haze et Binaro Rondo, triade parfaite.

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
14 Avril 2015, 02:27
oui soichi terada quel hasard je l'ai découvert juste avant qu'ils annoncent la compilation ! il faisait de la jungle japonaise en 96 et il a fait les bande son de ape escape

Vieille chatte

  • Membre
  • 45881 posts
14 Avril 2015, 15:18
Sufjan Stevens, "Death With Dignity" (Official Audio)

Lalbum Carrie n Lowell est tres certainement lalbum folk, si ce nest lalbum tout court, de lannee

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
20 Avril 2015, 01:23
J'ai eu la révélation de ma vie sur Merriweather Post Pavilion de Animal Collective. Cet album est reconnu pour être un gros grower qui rebute les gens à la première écoute ; mes oreilles vierges avaient pas kiffé l'explosion de sons de l'album en 2010. J'avais bien aimé l'album sans plus sauf quelques tracks que j'ai surkiffé (en moyenne un / année et demi mdrrr) et le reste bof izi cool. Y a quelques jours j'ai lu une interview de Jon Hopkins où il parlait de l'intro de l'album et j'ai décidé de le réécouter une 5-6ème fois en entier, surtout qu'on écoute beaucoup quelques un des tracks que je kiffais déjà avec mes bros. Dès que je l'ai réécouté j'étais en mode o____o durant tout l'album, c'est tellement parfait, beau, touchant, innocent, joyeux, complet, catchy, intriguant... Genre vraiment en mode révélation, je l'ai écouté sous morphine c'était best, je l'ai écouté sous space cake c'était best, je l'ai écouté déf c'était best, je l'ai écouté en train de ken c'était best, je l'ai écouté sobre c'était best... chaque seconde de cet album est best ever c'est trop ouf, y a cette description de l'album par un mec sur rateyourmusic qui colle trop :

"Imagine The Beach Boys taking a break from recording Pet Sounds in order to build a time machine, so that they can travel to 1997 and gangbang Björk in between takes of recording Homogenic. Now imagine that baby of Björk and The Beach Boys being forced to listen to Pet Sounds and Homogenic everyday until she is 18 years old, at which point she finally moves out her oppressive Icelandic household. While little Keren--that's what we will name her--would have undoubtedly thought that Pet Sounds and Homogenic were wonderful albums had she been introduced to them in a normal fashion, the manner in which she was subjected to the constant playing of these albums everyday of her life for her first 18 years of existence, was more torturous than all of the hells of all the religions of the world.

Mentally unstable due to the tumultuous experience of her childhood, a social worker suggests that 18-year-old and newly independent Keren Guðmundsdóttir-Wilson check herself into a mental hospital, where she can "deprogram" herself, so to speak, and be better prepared to live on her own as an adult. Keren agrees to this suggested arrangement.

The first few weeks in the mental hospital go fairly well. Keren becomes very popular, thanks, of course, to the reputation of her famous musical parents. Keren even becomes very close with a lovely boy with a delicate face, whom all the patients called "Click"-- Keren was told that her new friend was given this name because he was a wizard with the television remote control, and he fucking hated that Adam Sandler movie that ripped off his favorite "Goosebumps" story. The nickname was part praise and part friendly teasing on part of the other patients.

After the doctors saw that Keren was well-adjusted, they decided that it was time to begin the deprogramming process. The sounds of Pet Sounds and Homogenic were so deeply buried in her psyche, in a hole that was 18 years deep. The doctors knew that, for this to work, Keren would have to dig as deep as humanly possible, bringing all of the music of her childhood to the surface and out of her thin but heroic frame.

The doctors thought that the best way for Keren to rid Pet Sounds and Homogenic from her system, was to put her into a recording booth where she would attempt to combine those albums into one and offer her own interpretation of those painful sounds-- the ultimate act of reappropriation!


This is the album that Keren made."

tous les accords toutes les harmonisations tous les samples tous les instruments tous les thèmes les lyrics l'émotion dans la voix de panda bear les messages de courage tout tout tout, c'est l'album de la maturité de panda bear qui est maintenant père de famille et qui a perdu son père et qui doit obligatoirement trouver une balance optimale entre son esprit de gosse et les responsabilités que la famille implique, qui retranscrit ça en se rassurant lui-même et en se posant 9999 questions, en encourageant son frère à aller de l'avant malgré la mort de son père, qui emmène sa fille à l'école et qui se pose des questions sur son éducation, qui a pour seul objectif de faire vivre sa famille, qui se rappelle sa propre enfance, etc

chaque track est un build-up constant, genre chaque track a une partie hyper expé psychédélique pour l'immersion, chaque track se finit sur le début du prochain, tout est consistant y a pas une seconde à jeter, il a samplé des trucs hyper barrés genre des drums de tribus africaines de 1940
y a un passage en particulier qui me prend tjrs par les tripes, sur daily routine, où le mec dit "just a sec more in my bed" et qui au milieu du track fait "fondre" le track genre y a plus qu'un synthé psychédélique cristallin sur de l'ambient et le mec qui répète cette même phrase mais hyper lentement genre 30 secondes pour la dire, comme si le mec faisait tout pour rendre ladite seconde super longue et en même temps se rassurer et ça dure hyper longtemps et quand il le répète une deuxième fois y a une guitare super poignante qui rentre et c'est best ce track fait que flotter et ça va trop trop au feel qu'utilise le mec // j'ai tjrs trouvé ça super difficile l'exercice de la flemme / l'oisiveté dans le rock car pris à la légère par trop d'artistes, ça demande vraiment de faire vivre cette oisiveté à l'auditeur, lui en faire comprendre ses plaisirs etc et pas simplement en parler comme une tare, faire kiffer l'oisiveté quoi et le mec coche toutes les cases
à vrai dire y a des moments de malade dans chaque track
l'intro flotte aussi pendant 2 3 minutes avec tellement d'accords et d'harmonies différentes genre ça devrait pas marcher mais le résultat sonique est fascinant puis le mec dit "if i could just leave my body for the night" et les drums rentrent avec les synthés et tous les sons qui au début semblaient perdus trouvent tous un lien et genre le total est supérieur à la somme des parties et c'est best ever
dans le second track my girls (leur classique) tout se build un peu (olala les synthés qui se baladent derrière en suspension dans l'air) et les petits "woooooo" au moment du "drop" sont juste b.e.s.t. le bruit sonne trop trop bien avec le reste-- ici aussi l'exercice des "wooh" ou autres "yeah" est ultra dur autant en musique électronique qu'en rock mais là c'est trop parfait, ça fait le track, juste avant y a un drum roll super stomping et le WOOOOOOOOOOO qui est best ever
dans also frightened (ma pref ever) le mec voit sa fille jouer devant l'école et se pose des questions sur comment il doit l'éduquer, s'il doit vraiment l'éduquer ou la laisser vivre ses expériences apprendre de ses erreurs et il se rappelle sa propre éducation etc et après 2 3 min de progression (progression trop teasante, le break entre chaque couplet est un cri en crescendo) le mec demande à sa femme "are you also frightened" en hurlant ses tripes et là pareil explosion de synthés de piano de guitare de samples etc et l'émotion dans sa voix est trop palpable le type sonne vraiment aussi anxieux que hopeful (balance d'émotions parfaite)
dans summertime clothes, le track le plus "normal" de l'album y a pas de "surprises" si ce n'est les guitares shoegaze du début le kick drum et le fait que tout le track soit un refrain (putain la mélodie du chant du mec, ce mec c'est young thug en blanc), un refrain aussi mélodique et catchy sur un track aussi DENSE (explosion de synthés again, guitares qui partent partout, 15000 effets sur la voix, claps, samples, cut-offs... mettre un truc aussi mélodique sur un beat aussi dense/mélodique aussi c'est trop dég mais ça marche de ouf ici, les accords sont trop en harmonie, et surtout le fait que ce soit le seul track avec une structure "normale" dans l'album après autant d'expérimentation rend la structure justement 10x plus appréciable et aide donc à faire passer la mélodie
bluish chanson d'amour parfaite, comment est-ce que ce mec réussit à faire passer autant de sentiments et d'émotions différentes sans que ça déborde est en soi même un exploit, le refrain est une berceuse, best best
guys eyes... ils arrivent à faire d'un track sur la branlette (littéralement) l'un voire le track le plus meaningful et touchant de l'album et y a l'un des meilleurs moments du lp quand panda bear (qui sur ce track a joué sur sa voix au max en utilisant différents layers selon la progression du track) se transforme en brian wilson et, après un breakdown de malade où il répète "need her" pendant hyper longtemps sur des samples hyper trippants et progressifs, décide de chanter le refrain et le couplet en même temps (litteraly : en même temps) avec deux layers différents et utilise peu à peu des harmonies vocales de plus en plus intenses pour déboucher sur un couplet où il chante en étant le mélodieux-est
taste qui est super playful et cheesy au début explose en 15000 couleurs en se transformant en 8bit
lion in a coma est basé sur du diggeridoo et les explosions se font sans prévenir genre en plein refrain le mec change de flow et de mélodie pour trois temps enlève le beat rajoute des synthés, c'est l'un des moments les plus mélodiques/catchy et ça dure littéralement 3 secondes par refrain et c'est bestest of the best
no more runnin..... track le plus apaisant/beau de l'histoire ? ballade piano psychédélique et minimaliste, une vraie berceuse, et là encoe panda bear joue sur l'intensité de sa voix et flip le truc d'un coup et ça devient intensest quand le mec se met à crier NO MORE RUNNIIIIIIIIIIIIIIING
brother sport lol c'est l'epic de cet album, il dure six minutes et joue sur la répétition, chaque mot est une chanson, c'est aussi le plus upbeat/enfantin et SURTOUT y a un breakdown qui dure2 minutes et qui est B E S T genre ultra répétitif ultra progressif l'immersion est maximale et y a tellement de petites apparitions durant ce breakdown genre des mélodies qui se teasent des samples qui sortent de nulle part et redisparaissent des structures qui changent et tout, y a tellement de genres différents qui sont abordés, de la techno au post-minimalisme, c'est l'immersion totale et au bout de 2 minutes le mec crie le nom de son frère et c'est tellement intense.............. c'est un anti drop, le "drop" est assez minimaliste, y a juste une note de guitare et un synthé mais ça sonne super full alors qu'ils utilisent le moins d'instruments possibles et là la chanson se flip totalement genre elle a plus rien à voir avec la première partie-- en tout y a bien trois tracks tous aussi géniaux et catchy en 6 minutes... l'album se finit sur une note d'espoir vu qu'au final il dit à son frère qu'il doit se remettre de la mort de leur père et aller de l'avant-- le tout de manière tellement upbeat et enfantine c'est trop ouf d'utiliser la musique de cette manière, cet album est une thérapie

cet album est aussi tellement, tellement varié, y a de tout, de la psychédélia, de la pop, du hip-hop, du r&b, de l'ambient, de l'expérimental, du dub, des influences techno, glitch, idm, t e l l e m e n t de samples et d'instruments (bassline en diggeridoo ? check), best...
c'est vraiment le plaisirest pour les oreilles cet album, c'est l'un des trucs les plus riches qu'il m'ait été donné d'écouter, les textures sont trop ouf, tellement de petits détails de mélodies de samples de variations d'intensité de montées de descentes etc

best ever/10

Vieille chatte

  • Membre
  • 45881 posts
20 Avril 2015, 17:09
ecoute mr bungle fdp



nique animal collective

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
21 Avril 2015, 17:47
je compte réécouter la majorité de la discographie d'animal collective et des membres, quelqu'un ici est assez calé pour me faire un mini guide ? genre quoi expect à chaque release pour savoir par où commencer

Lew

  • Membre
  • 2709 posts
21 Avril 2015, 18:59
animal collective je te conseillerais de faire chronologiquement, tu vois vraiment l'évolution du son du groupe
pour panda bear : d'abord son dernier, le plus accessible, puis person pitch, young prayer et tomboy
ses EP je sais pas si je les ai tous écoutés, de mémoire il y a de tout : j'aimais beaucoup I'm Not/Comfy in Nautica et Take pills et Noah, moins celui sur kompakt

à part ça j'ai écouté qu'un album de avey tare je crois et peut-être deux-trois side projets mais je m'en souviens plus trop

Gencives suintantes

  • Membre
  • 14145 posts
21 Avril 2015, 19:04
oui j'ai lu tout sur leur carrière etc jpense que jvais en effet procéder chronologiquement et ptetre skip un ou deux trucs pas super utiles (les lives etc), quand j'avais écouté y a des années j'ai fait ça dans le désordre / sans prêter attention
pour panda bear le premier en vaut la peine ? on dirait de l'ambient pop chiante de jeune mec qui expérimente :s j'ai écouté le 2 3 et 4 et ce que j'ai écouté du 5 m'a bcp plu
avey tare n'a qu'un album solo et un sorti en 2014 avec un autre groupe

c'est surtout les side projects qui me chauffent pas trop ue :v

Pages: [1] 2 3    En haut ↑