aurablade japan expo

Pages: 1 2 [3]

La Seume

  • Membre
  • 1008 posts
17 juin 2017, 20:23
L'idée d'être un homme utile m'a toujours semblé quelque chose d'abominable

PS : Bien, essaye au moins de ne pas être trop ridicule en loupant ta sortie !

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
17 juin 2017, 20:26
c'est pour ça que les gens qui partagent ton point de vue finissent par sombrer dans la dépression et à parler tous seul pour attirer l'attention.

La Seume

  • Membre
  • 1008 posts
17 juin 2017, 20:29
Ça me dérange pas tant que ça d'être dépressif, il y a quelque chose de magnifique dans ces ténèbres qui parlent à mes sens d'esthète

Et puis, ça accroît ma profondeur déjà incommensurable à l'époque

mad fen

  • Membre
  • 15286 posts
17 juin 2017, 20:40
Non, c'est juste toi qui es chiant et médiocre

ah parce que t'es pédé en plus ?

mad fen

  • Membre
  • 15286 posts
17 juin 2017, 20:40
j'adore ce topic

raté

  • Membre
  • 3197 posts
17 juin 2017, 20:41
arrêtez de polluer mon thread

La Seume

  • Membre
  • 1008 posts
17 juin 2017, 20:42
Non, c'est juste toi qui es chiant et médiocre

ah parce que t'es pédé en plus ?

 ^-^

raté

  • Membre
  • 3197 posts
17 juin 2017, 20:48
y a mon chat qui joue avec mon fidget spinner

cajebonne

  • Membre
  • 2686 posts

Cliché rébarbatif

  • Membre
  • 7996 posts

Vassily Kandinsgruy

  • Membre
  • 25461 posts
17 juin 2017, 21:08
vous etes susceptible les homos
c'est parceque vous etes aussi sensible que la peau des couilles que vous léchez.
ta connaissance des testicules est à revoir frère, t'en as quand même deux dans ton froc

𝑻𝒚𝒆𝒍

  • Membre
  • 8517 posts
17 juin 2017, 21:09
t'as les couilles rêches gruy ?

raté

  • Membre
  • 3197 posts

Vassily Kandinsgruy

  • Membre
  • 25461 posts

𝑻𝒚𝒆𝒍

  • Membre
  • 8517 posts
17 juin 2017, 21:12
j'ai cru qu'il avait dit que la peau des couilles était douce dsl
(psk c'est le cas, et tu semblais dire le contraire)

Vassily Kandinsgruy

  • Membre
  • 25461 posts

faer

  • Membre
  • 4452 posts
17 juin 2017, 21:14
ben parce que chaque bouquin laisse un sillage culturel, et celui de moby dick est tout pété

je vais m'autociter :

"Un livre-baleine sombre et contemplatif qui mérite largement d'être oublié pour être redécouvert. Moby Dick c'est une de ces histoires célèbres, éculées, banalisées. C'est un peu comme une symphonie de Beethoven qu'on aurait trop souvent entendue.

Pourtant, l'œuvre est farouche et ne se laisse pas approcher facilement. Très dense, truffé de vocabulaire technique sur la vie d'un quaker, le livre répond aux exigences du public de l'époque qui cherchait avant tout à se cultiver et à connaître le monde. Sa composition est à ce titre remarquable et s'apparente à un journal de bord relatant une expédition longue, en introduisant çà-et-là des réflexions plus larges. Mais il serait dommageable pour la structure d'ensemble de négliger cet aspect. L'écriture de Melville est comme une marée, et chaque chapitre contribue à densifier le texte pour lui donner la profondeur des océans qu'il parcoure. Chaque détail rend le tout plus incisif et dramatique, et la description de la ligne utilisée pour la pêche, par exemple, la rend cruelle et capable aussi bien de mater des colosses que de faucher indifféremment le premier venu. L'atmosphère brumeuse dans laquelle baigne régulièrement le roman contraste avec l'immensité vide et la clarté quasi insupportable d'un grand large sans nuage, suscitant la tranquillité comme l'effroi. Nous sommes invités à nous perdre dans l'horizon, lieu de tous les exotismes et des sans terre, de ces êtres étranges et métissés comme l'Indien Queequeg, dont la peau rappelle un habit d'Arlequin.
Mais il y a aussi, enfin, Achab, le fameux capitaine Achab, ce fantôme obsédé par un autre fantôme, Moby Dick, le cachalot blanc. Achab est-il fou ? Il ne laissera personne le dire, car il faut être déjà fou pour le suivre, fou pour le voir, lui qui ne sort de sa cabine que pour flairer la bête. Et il est peut-être le plus sage, lui qui sait ménager ses hommes, lui qui sait atteindre le but. Car Achab est la sagesse de l'obsession démoniaque, et Moby Dick le livre de toutes les ambitions.
"Approfondissez-vous"."

C'est pas les grandes lignes de l'histoire qui sont le plus choquantes de ce point de vue (quoique un marin qui passe son temps à traquer un cachalot (sperm whale), qui fait commerce de blanc de baleine (aka spermaceti (aka sperme de baleine)) c'est déjà suspect). C'est plus les tournures de phrase, et le vocabulaire employé, et le choix des scènes décrites, et les double-entendres jusque dans les titres de chapitre... Tellement de choix bizarres que l'auteur a fait qu'au bout d'un moment c'est clairement volontaire et pas juste un problème de glissement sémantique.

ben oui ça se passe essentiellement dans un milieu propice à ça, tout comme la plupart des récits militaires ou encore les histoires de samouraïs sont, de base, homo-érotiques, de là à en faire le plus gay de tous les livres, c'est un peu fort de café

faer

  • Membre
  • 4452 posts
17 juin 2017, 21:19
en plus les francophones ont la chance d'avoir deux Moby Dick, l'original pour ceux qui comprennent l'anglais, et un second grâce à la traduction toute poétique de Jean Giono

Maître pastêque

  • Membre
  • 6143 posts
17 juin 2017, 21:23
vous etes susceptible les homos
c'est parceque vous etes aussi sensible que la peau des couilles que vous léchez.
ta connaissance des testicules est à revoir frère, t'en as quand même deux dans ton froc
bah c'est pas la partie du corp où la peau est la plus épaisse je vois pas en quoi j'ai dit une connerie.

Vassily Kandinsgruy

  • Membre
  • 25461 posts
17 juin 2017, 21:33
faer : C'est pas très dur de faire une histoire qui se passe dans l'armée/en prison/en mer/etc sans deuxième lecture homoérotique (pour en avoir lues/vues). Par contre, faire en sorte que toutes les pages de son livre soient gratifiées d'au moins un sous-entendu homoérotique (et pas homoromantique) chacune, ça demande un tout autre niveau de dédication à son oeuvre.
Y a clairement "plus gay" comme roman (on parlait de Genet section culture, bah voilà), mais oui j'ai rarement vu un roman avec un tel décalage narration/sous-entendus à ce niveau. On pourrait écrire un deuxième roman (pas une nouvelle !) juste à base d'innuendos issus directement de Moby Dick. C'est chaud quand même.

faer

  • Membre
  • 4452 posts
17 juin 2017, 21:35
faer : C'est pas très dur de faire une histoire qui se passe dans l'armée/en prison/en mer/etc sans deuxième lecture homoérotique (pour en avoir lues/vues). Par contre, faire en sorte que toutes les pages de son livre soient gratifiées d'au moins un sous-entendu homoérotique (et pas homoromantique) chacune, ça demande un tout autre niveau de dédication à son oeuvre.
Y a clairement "plus gay" comme roman (on parlait de Genet section culture, bah voilà), mais oui j'ai rarement vu un roman avec un tel décalage narration/sous-entendus à ce niveau. On pourrait écrire un deuxième roman (pas une nouvelle !) juste à base d'innuendos issus directement de Moby Dick. C'est chaud quand même.

t'as sûrement raison, ça serait pas étonnant que Melville ait essayé de forcer ce trait, il avait lui-même l'impression (et probablement l'intention) d'écrire un livre immoral

Vassily Kandinsgruy

  • Membre
  • 25461 posts
18 juin 2017, 00:11
Possible oui. En tout cas c'est ni par hasard, ni juste pour le fait même.

raté

  • Membre
  • 3197 posts

Nesis

  • Membre
  • 21517 posts
20 juin 2017, 18:14
avoir comme pseudo une marque de chips et devenir edgy
:ahah:

Leau

  • Membre
  • 17 posts
12 juillet 2017, 14:46
Tu sais que tu peux envoyé un message à la personne concernée au lieu de faire un sujet inutile ?

Asia81

  • Membre
  • 8358 posts
12 juillet 2017, 17:15
Tu sais que tu peux t'abstenir au lieu de faire un post inutile ?

Delta Rayquaza

  • Invité
12 juillet 2017, 18:09
Visiblement non.

Pages: 1 2 [3]    En haut ↑