PokéFiles

Le meurtre de l'Agent Spécial Armstrong

L'Affaire du Tueur à l'Attaque Tranche

Rapport de l'OPJ en date du 10.06 de l'an deux mille vingt

Ceci est l’unique témoignage de l’Agent Armstrong concernant l’enquête du Tueur à l’attaque Tranche. Seul son Mimiqui fut retrouvé. Ce dernier est désormais le compagnon de l’Agent Spécial Alvarez. Ce rapport est publié tel qu’il a été retrouvé dans le bureau de l’Agent Spécial Armstrong après son meurtre dans le même bureau. Le Bureau soupçonne le Tueur à l’attaque Tranche, au vu des dégâts sur le cadavre de l’agent. Voici le rapport détaillé de l’Agent Spécial Armstrong ci-dessous. 

*

[Début de l'extrait]
« Agent Spécial Armstrong ! Ramenez-vous ! »

L’ordre me fit sortir de la rêverie dans laquelle j’étais. Je m’étais perdu dans la contemplation du ciel, si clair, si bleu. Bien loin de la boucherie que j’allais devoir affronter. Mon fidèle assistant, Migma, se frotta à ma jambe. Je baissai les yeux et croisai le regard de mon Mimiqui. Il avait cet éclat dans le regard, celui des grandes affaires qui feraient les gros titres de la presse et les choux gras des débats télévisés de la semaine à venir. Il le sentait : c’était un gros coup.

Je réajustai mon pardessus gris et m’avançai vers la scène de crime. Ça avait eu lieu au fond d’une impasse de Motorby. Dans un petit atelier de confection de vêtements. Dès que je passai la porte, une forte odeur de charogne me pris à la gorge. Je traversai rapidement le comptoir de la boutique pour me retrouver dans ce qui servait de réserve. Sur les étagères, des vêtements, des chapeaux, des chaussures, et dans le fond de la salle, un attroupement de l’expertise scientifique qui passait au peigne fin l’ensemble de la réserve. On avait tué, et ce n’était pas du travail de chirurgien, il y avait de sang sur les murs. Je trouvai enfin le légiste en charge de commencer l’expertise judiciaire.

-        Enchanté, Agent Spécial Armstrong du Bureau d’Investigations. Qu’est-ce qu’on a ici Doc' ? Un Queulorior qui a tenté une reconversion dans l’Art Moderne ?

Le légiste esquissa un demi-sourire. On se connaissait depuis un moment, il était habitué à mon humour douteux et grinçant.

-        Ouvre tes esgourdes Armstrong au lieu de raconter des conneries, c’est un truc sérieux là. On a un double meurtre, regarde !

Le légiste découvrit en partie une première bâche, révélant la tête livide d’un homme.

-        Alors lui, c’est le proprio de la boutique. Tout le monde l’appelait Bill le bottier, de son vrai nom William Protero, 65 ans, il s’était reconverti dans la fabrique de vêtements artisanaux pour passer le temps pendant sa retraite, dit le Doc' de manière très factuelle.

-        Il a bossé où avant ? Demandais-je interrogatif.

-        On est en train de chercher justement. Mais revenons à nos Moumoutons. On estime la mort à hier soir un peu avant 23h, il s’est littéralement vidé de son sang. Il faut dire qu’avec une moitié du corps en moins, on galère à garder son sang à l’intérieur du corps, dit-il. Joignant le geste à la parole, il enleva complètement la bâche recouvrant le cadavre.

Migma se rapprocha de la victime et commença à humer le corps. Il était coupé en deux au-dessus de la taille, les vêtements déchirés, leurs lambeaux collé à la peau. Il baignait littérallement dans son sang, flaque immonde qui brunissait avec l'air ambiant. Mes pompes collaient au sol et un goût de fer s'était imprimé dans ma bouche. Son visage se crispait de plus en plus avec la rigidité cadavérique, rendant son expression de plus en plus effroyable. Je me demandais s’il y avait moyen de projeter l’ultime vision qu’avait eu ce malheureux avant de trépasser. Le légiste continua son exposé.

-        Alors, on planche sur une attaque Tranche de niveau critique. Ce qui expliquerait le sang sur les murs, la balistique est en train d’évaluer qui ou quoi aurait pu faire ça, ainsi que son niveau.

-        Et le deuxième cadavre ?

-        J’y arrive Armstrong, c’est un Mr. Mime bien de chez nous, regarde un peu ça.

Comme pour le premier cadavre, le légiste retira la bâche. Je ne pus m’empêcher de plisser des yeux. On avait frappé si fort ce pauvre Pokémon que son cerveau avait été projeté en dehors de sa boîte crânienne, et, chose étrange, son cœur était posé sur son torse.

-        Hummm, dit Migma, t’avais faim ? Demandais-je à mon compagnon.

-        Mimiii… répondit-il, plaintif. Malgré la réputation qui entoure ses congénères, mon Migma était très attaché aux personnes et souhaitait ne pas voir les êtres souffrir. Paradoxal quand on connaît les réactions des gens à la vue d’un Mimiqui. 

Le légiste mit un genou à terre afin d’examiner de plus près un détail.

-        Je ne sais pas qui a fait ça, on cherche encore des éléments pour déterminer ce qu’il s’est réellement passé ici. Tu as déjà des pistes Armstrong ?

Après m’être penché sur les deux cadavres, avoir jeté des coups d’œil sur le sang sur le mur, je laissai les interrogations et les réflexions envahir mon cerveau. De son côté, Migma reniflait et touchait tout ce qui sortait de l’ordinaire. Je m’en remettais souvent à son instinct surnaturel, il avait le chic pour toujours trouver des indices. Je l’entendis soudain m’appeler.

-        Miiii !!! Miii !!!

-        Oui ! Qu’est-ce qu’il y a Migma ? Tu as trouvé quelque chose ?

De sa main, il pointa vers une marque au pied d’un mur. Je reconnus immédiatement le symbole. Il s’agissait de la signature que laissait un Pokémon particulier, un meurtrier en série.

-        Mais il est mort… il n’a pas pu revenir ! Hein ? A moins que ce ne soit un copieur… Tu en penses quoi Migma ?

Mon compagnon remua la tête, il était sûr de lui. C’était le tueur. Je me relevai, et décidai de prendre congé de la Scientifique, j’avais déjà décidé de rentrer afin de me plonger dans mes archives et commencer ce rapport où je pourrai coucher sur le papier mes précédentes observations.

Le tueur à l’attaque Tranche a sévi une vingtaine d’années avant l’affaire qui m’a occupé aujourd’hui. Il a tué de nombreuses personnes et de nombreux Pokémon. Son attaque signature était l’attaque Tranche, c’est ce qui lui a donné son nom. Traumatisant les populations, il a donné du fil à retordre et de sacrés migraines au département des PokéFiles ainsi qu'à l'ensemble des enquêteurs qui ont eu la malchance de traiter son dossier. La seule fois où une personne survécu et donna l’alerte grâce à une Corde Sortie utilisée à bon escient, nous avons entamé une course-poursuite pour tenter de le coincer. J’étais juste derrière lui, Migma cramponné à mon épaule. Alors que j’étais prêt à lui arracher la capeline qui permettait de le dissimuler, il a tenté le tout pour le tout en sautant du pont qui jouxte Motorby et qui mène vers la Mine de Galar n°2. On a juste retrouvé sa fameuse capeline flottant dans les eaux de l’étang de la Prairie Entre-Ponts. Son corps est resté introuvable. L’arrêt des tueries nous a fait penser qu’il avait trépassé. Désormais, nous avons la preuve aujourd’hui qu’il est prêt à recommencer. Migma a pu le reconnaître formellement grâce à la marque qu’il appose sur chacun des lieux où il commet [Fin de l'extrait]

*

Le rapport de l’Agent Spécial Armstrong s’arrête ici. Nous espérons que l’Agent Spécial Alvarez va pouvoir prendre en main ce dossier épineux et gérer en même temps le Mimiqui de l’Agent Spécial Armstrong. Nous rouvrons par-là même le dossier du Tueur à l’Attaque Tranche.

Fin de rapport.

Officier de Police Judiciaire attaché au Bureau d’Investigation PokéFiles. 

Pokéfiles

 

Par DonCortez
Edité par Noisette
  • Dialkia 17/06/2020 à 12:10
    @superpoké ; Pas mal, Tarak, tueur en série !!! (perso, je l'ai trouvé trop content quand je lui défoncé sa team avec mon Mimiqui (oui, et ?) et mon Motisma...)
  • superpoké30000 17/06/2020 à 12:02
    *qui apprenent Tranche
  • superpoké30000 17/06/2020 à 12:01
    Sans compter les légendaires, car je ne pense pas que le tueur en ai capturé un, nous avons notamment Dracaufeu, Tranch...Odon, effectivement, mais aussi Scalproie, Exagide, Mimiqui (ohoh) et Bersekatt (tiens donc... Bersekatt, evolution de Miaouss de Galar... La mascotte du site est Miaouss... L'action se passe à Galar...) Autre piste : Dracaufeu, Tranchodon et Exagide appartiennent à Tarak... Et Tarak a une cape...
  • Phytolius 14/06/2020 à 19:31
    Je kiffe cette "série" (idk de comment nommer ça, sorry), hâte de voir ce que va donner la suite *w*
  • Touches rémanentes 14/06/2020 à 13:44
    Curieux de voir où cette coquette histoire nous mènera ^^
  • Dialkia 14/06/2020 à 13:43
    *Tranchodon
  • Dialkia 14/06/2020 à 13:42
    @Pseudo ; "Le tueur à l’attaque Tranche a sévi une vingtaine d’années avant l’affaire qui m’a occupé aujourd’hui. Il a tué de nombreuses personnes et de nombreux Pokémon. Son attaque signature était l’attaque Tranche, c’est ce qui lui a donné son nom."

    Tranch.... ondon.
  • Pseudonyme 14/06/2020 à 13:01
    oui je sais, mais un tueur à l'attaque tranche, un Mimiqui... coïncidence ?
  • Dialkia 14/06/2020 à 11:57
    @Pseudonyme ; Mimiqui apprend l'attaque tranche au niveau 32 dans SL, et 36 dans EB.
  • Pseudonyme 14/06/2020 à 11:39
    Mais...
    Mimiqui il a pas l'attaque Tranche ?
    A méditer...
  • Dialkia 14/06/2020 à 10:27
    J'ADOOOOOOOOOOORE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Ps : Il se pourrait que le coupable aime se balader les journées ensoleillées à l'Œil du Lac.
  • Énael 13/06/2020 à 20:34
    Je trouve cette série grave bien! Hâte de voir la suite (et de savoir qui est le meurtrier)