La cosmogonie Pokémon est un domaine large, mais celui des légendaires l’est probablement bien plus. Après avoir abordé la création du monde et les dieux qui en étaient la source, vous avez été très nombreux à nous questionner sur les rôles joué par les nombreux autres Pokémon dit légendaires dans la série. De plus en plus abondants aux fils des opus, ces derniers se caractérisent par leur fixité dans le système évolutionnaire, une puissance accrue aux autres espèces, ainsi qu’une unicité pour bon nombre d’entre eux. Une définition en apparence simple qui cache pourtant une profusion de problématique quant à leur nature et le rôle qu’ils ont à jouer dans cet univers. Taraudant l’esprit des joueurs comme les fans de l’anime, nous tenterons à travers une analyse multi forme de déterminer la place de chaque Pokémon dans les légendes de ce monde si riche.
Il est tout même important de préciser que pour l’analyse nous avons fait fi de nombreuses caractéristiques propres aux jeux vidéo pour se concentrer sur un univers aux supports multiples. Ne vous étonnez donc pas que certains Pokémon unique et ireproductibles sur vos Nintendo DS ne seront pas notifiés comme tel.

Les dieux Pokémon

Déjà traité dans notre dossier cosmogonie, ces Pokémon ont la caractéristique d’être crée à la genèse du monde et d’y avoir participé. Particulièrement puissant, ils sont unique et indivisible puisque nait de la seul volonté de Arceus de personnifié les puissances élémentaires nécessaire aux fondations du cosmos.

Récit théogoniques de l’univers Pokémon


Une fresque homomorphique de la cosmogonie Pokémon @ Magnethydrodynamic

Les golems fossiles

Les Pokémon Golems légendaires sont des créatures mystérieuses qui portent en eux les mystères de l’humanité. Venus du fond des âges, on pense qu’ils naquirent d’un seul type de Pokémon qui s’est adapté avec les matériaux de son environnement. Peut-on imaginer qu’en brisant la roche qui entoure Regirock, on puisse trouver une forme sphérique agissant comme une pile nucléaire à l’animation de l’amas élémentaire dudit Pokémon ? Chacun des trois Regi connus à ce jour sont le résultat des variations historiques : l’Âge de glace (- 2 millions d'années à - 10000), l’Âge de pierre (-150000 à - 5000), l’Âge de fer (-500 au Ier siècle). Leur longévité est permise par la régénération constante des éléments qui les constituent, ce qui explique leur résistance (Regice peut ainsi plonger dans la lave sans fondre).
Leur géniteur est un Pokémon que nous aurions très bien pu inclure dans le panthéon des dieux : Regigigas. C’est en effet à lui qu'est due la dérive des continents modelés sur les champs de bataille par l'action destructrice de Groudon. En se fiant aux joyaux qu’il porte sur son torse, agencés tel de l'alphabet braille, il serait gardien des trois types de Regi, voir même pour certains, des six, qui seraient pour moitié inconnus.

Les entités astrales

Apparus dans Or & Argent, ces deux oiseaux légendaires ont beaucoup fait parler d’eux de part leur puissance. On leur prête à tort une implication cosmogonique, or il s’agit ni plus ni moins que d’entités tutélaires, des piliers à l’équilibre et la perpétuation du monde.
Ho-oh est l’oiseau de feu, le phénix qui renait de ses cendres. Il incarne le soleil terrestre qu’il personnifie par un arc en ciel de 7 couleurs qui suit son vol. Siégeant au sommet de la tour ferraille, il garde dans la pierre les trois chats légendaires.
Lugia est l’oiseau de l’eau, le gardien des 7 mers incarnées dans la mythologie japonaise par Ryujin. Il incarne la lune (regardez ses formes sur les artwork) qu’il personnifie par les marées, les courants marins et les tempêtes qu’il peut créer avec le battement de ses ailes ; par le passé, il aurait été la cause du déluge de 40 jours et 40 nuits. Siégeant dans les abysses de l’océan, il empêche les conflits climatiques d’éclater en régulant les émotions des 3 oiseaux légendaires. Notez quand même qu’avant de se diriger vers l’océan, il siégeait en haut de la tour cendrée, jumelle de la tour ferraille.

Les oiseaux légendaires

Les oiseaux légendaires auront probablement été vos premiers Pokémon légendaires capturés, sans eux vous auriez d’ailleurs fait peine à voir au conseil des 4. Ces Pokémon ne sont pas créateurs mais régulateur, gardien de l’équilibre entre les climats. Artikodin génère les courants d’air froid, Sulfura les courants d’air chaud et Elekthor le tonnerre, résultante de la confrontation des deux. Ce rôle est particulièrement illustré dans le deuxième film Pokémon où leur maitre est clairement identifié comme Lugia.

Les chats légendaires

Célèbre pour avoir donné du fil à retordre à leur capture, ils ont un rôle tutélaire assez proche des oiseaux. Que nous soyons cependant clairs : ce sont des chats ; un lion, un tigre et une panthère n’ont jamais été des chiens. Ils naissent des éléments et représentent le caractère qui y est lié : la vitesse de l’éclair pour Raikou, la tranquillité de l’eau pour Suicune et la colère du magma pour Entei. Tous trois invoquent la fureur de leur éléments par leur simple cri, générant des catastrophes naturelles de premier ordre : Les volcans explosent, la foudre s’abat et le vent glacial s’élève, voilà la triade des catastrophes engendrés par leur présence. Quand Ho-oh, leur maître, les ressuscita à la suite de l’incendie de la tour cendrée, il le fit en imaginant les causes de l’incident : La foudre s’y est abattue, la tour a pris feu et le vent a propagé les flammes ; Ce sont chacun des pouvoirs du trio bestial. Absol, qui est considéré comme légendaire – bien qu’il soit facile de le capturer - nous est décrit comme annonciateur de ces catastrophes (pensez à la fauche sur son crâne). Sa forme féline et ses apparitions exceptionnelles nous amène à conclure un lien qui n’est pas clairement identifié dans la série.

Lati@s : La personnification homomorphique.

Au premier abord, on ne sait pas trop quoi penser de ces Pokémon : Pas assez puissants pour être oober, pas assez rare pour être enviés, pas assez classes pour être rêvés. A quoi peuvent-ils donc bien servir, sinon rallonger virtuellement la durée de vie du jeu ? S’ils ne régissent pas à une logique créatrice, on imagine en fait qu’il soit la représentation des genres : Le bleu est le mâle, plus offensif, le rouge la femme, plus défensif. Tous deux ont des émotions qualifiés « d’humaines », ils savent lire dans les pensées, comprendre le langage humain et surtout communiquer par télépathie. Tout ceci amène certains adaptent d’une logique évolutive – un peu extrémiste - à considérer ce Pokémon comme ancêtre de l’homme.

Les maitres de la nuit

La nuit est terrifiante, à tel point que l’homme l'a, dans ses légendes, personnifiée. Pokémon n’y échappe pas puisque deux entités se disputent la possession des rythmes non-diurnes : Cresselia est la reine des rêves, elle représente la lumière qui fend la nuit (d’où son appellation de Pokémon lunaire) et apporte aux ténèbres l’apaisement ; Quant à Darkrai, il est le roi des cauchemards qui envahit la nuit des griffes des ténèbres absolues. Ceci dit, il est peu probable que ces Pokémon soient uniques et créateurs, ils sont simplement des métaphores culturelles à des phénomènes naturels.

Zarbi l’unité du vide

Les Zarbis sont des Pokémon étranges basés sur l’alphabet latin. Ils sont les piliers d’une civilisation antique disparue, la légende ne dit pas s’ils sont venus avant l’invention de l’écriture ou après. Ce que l’on sait toutefois, c’est que les zarbis sont l’équivalent de la matière noire, un « éther » qui comble le vide de notre univers. On le voit par deux fois dans la filmographie Pokémon (Film 3 et 10) où l’espace qui sépare les dimensions se trouve être un immense océan de zarbi s’étendant à l’infini.

Les « fées » comment éléments cosmogonique ?

Par leur nature même de Pokémon de collection, vous êtes nombreux à placer à tord ces Pokémon très haut dans la hiérarchie mystique. Par convention nous les nommerons « fée » ; Représenté par Mew, Celebi, Manaphy, Shaymin et Jirachi, ils ont pour caractéristique commune de n’être déblocables que par des événements Nintendo, jusqu'à récemment inexistants en France – d’où une cristallisation importante. Leur morphologie est aussi semblable, mais ne vous y trompez pas : chacun d’entre eux renvoie à une réalité différente !

  • Celebi est un Pokémon gênant. Déjà parce qu’il a deux rôles sans réels rapports : pouvoir voyager dans le temps et donner lieu à une végétation luxuriante. Si on se réfère aux dernières générations, il a à la fois les pouvoirs de Dialga et de Shaymin, ce qui est d’un non sens cosmogonique total ! Le Film 4 nous offre peu d’informations, ce qui fait de ce Pokémon l’un des plus mystérieux de la série. Nous nous abstiendront donc toute conclusion hasardeuse.
  • Jirachi n’est pas un vrai Pokémon légendaire, c’est un « génie » capable d’exhausser les souhaits. Il y’en a peut-être plusieurs au monde, endormis dans un profond sommeil cristallin et attendant d’être réveillés par un chant pur. Son rôle principal dans le film 7 nous a appris l’existence d’un œil sur son ventre capable d’invoquer le mal incarné.
  • Manaphy est considéré comme le prince des mers, mais il n’en a ni l’allure, ni le caractère unique et asexué (Il peut se reproduire). Certains disent qu’il est l’eau parce sa tête et ses deux antennes rappelle la molécule de l'eau (1 atome d'oxygène + 2 atome d'hydrogène) ce que corolle l'ensemble "œil sourcils". Par extension, Fione la « pré-évolution » serait le dioxygène mais aucun film ne l’a encore mis en avant. Un Pokémon mystérieux que nous préférerons considérer comme étant enfant de la mer, un intermédiaire entre elle et le monde du vivant.
  • Shaymin est un Pokémon assez proche de Manaphy de part sa double forme et sa vacuité tant graphique que hiérarchique. Comprenez par là que si Shaymin pourrait être « la princesse de la nature », ce Pokémon obtiendrait plus son coté mystique de ses capacités bio-propagatrices que d’un quelconque rôle dans la cosmogonie. On peut penser qu’il a été vénéré de part sa rareté et la fertilité qu’il amenait sur les terres anthropisées (ou non) ; une sorte de shaman comme l’indique l’origine de son nom.
  • Mew n’a aucun rapport avec les 4 autres, sinon en terme morpho-statistiques. C’est déjà beaucoup, mais pas assez pour différencier un des piliers de l’univers à une simple figure tutélaire.

Les créations humaines

Parmi les Pokémon favoris, Mewtwo et Deoxys font figure de deux frères tant ils sont puissants et charismatiques l’un et l’autre. Mais ne vous y trompez pas, ces deux Pokémon n’ont aucun rapport sinon de ne pas avoir une origine naturelle. Mewtwo a été créé par des manipulations génétiques à partir des gènes d’un poil de Mew. Il a été dopé pour le combat, optimisé jusqu'à devenir le mal absolu à l’instar des desseins de son créateur. Si le mal réside de ce fait dans l’homme, il peut aussi venir de l’espace. C’est ainsi que Deoxys était à l’origine un virus extraterrestre présent dans un météore qui a été frappé par un laser. Il a ainsi muté pour devenir un Pokémon ADN, sans véritable forme fixée.

Parmi les Pokémon crées par l’homme, nous avons aussi Porygon, Terhal, Voltorbe ou encore Tadmorv – même si une préexistence sous forme bacterielle n’est pas à écarter. Motisma est quant à lui un Pokémon plasma, capable de détruire des installations électroniques. Une arme redoutable, probablement créée par l’homme mais tellement instable qu’un seul est capturable dans le jeu (ca ne fait pas de lui un légendaire !)

Les faux légendaires

  • Arcanin, Galopa, Feunard forme le trio des bêtes mythiques de feu de la première génération. Bien qu’ils soient indiqués comme légendaires dans le Pokedex, ils sont trop communs pour avoir ce statut. Absol est dans le même cas de figure (à ceci prêt que nous l’avons déjà étudié précédemment)
  • Les dragons, comme Dracolosse, Libegon, Leviathor, Milobellus ou encore Drattak sont considérés comme mythiques, mais ceci de part leur force et leur rareté.
  • Lucario n’a rien de légendaire mais une habile manœuvre commerciale aura réussi à en créer un mythe. Dans le 8ème film, il est considéré comme « le héro guidant les vagues », un Pokémon enfermé dans un spectre qui se sacrifie vaillamment pour sauver l’arbre de vie. On peut néanmoins penser que c’est son espèce qui au début de l’humanité a réunit hommes et Pokémon si on s’accorde avec la légende présente dans la bibliothèque de Joliberges.
  • Heatran et Rotom sont deux Pokémon « uniques » à Shinnoh accompagnés par la musique des légendaires. Ne vous y trompez pas, ils n’ont ni une implication cosmogonique, ni aucun rôle tutélaire, ce ne sont que de vulgaires « buzz commerciaux » qui permettent au jeu de gonfler son nombre de légendaires. Jugement sévère mais pourtant véridique, ne venez plus me dire que Heatran à créé le magma et Rotom l’électromagnétisme, ce n’est pas crédible.

Toutes les images présentées sont la proprieté de leurs auteurs respectifs, si vous souhaitez que je rajoute la source, contactez moi

Par Neoxys

  • Share
  • Tweet
Vidéo Pokémon Trash
Boutique Pokémon avec amazon
  • 49,99
    34€
  • 49,99
    34€
  • 25,00
    20€
  • 299,90
    293€
  • 199,99
    179€
  • 439,99
    439€
  • 49,99
    49€
  • 49,99
    49€
  • 39,99
    38€