Twitch Plays Pokémon pour ceux qui n'ont rien compris

Retour sur un concept diablement attrayant
Tout le monde en parle, et on ne le présente plus : Twitch Plays Pokémon ! Une véritable expérience sociale d’après son créateur. Pour vous, Pokémon Trash revient sur le phénomène du moment.

Image

Rappel

Tout débute sur TwitchTv, une plateforme de vidéos donnant la possibilité de diffuser des programmes en direct. Le concept a été adopté par la communauté des joueurs de jeux vidéos, s'attaquant à des parties en ligne qui furent visionnées et commentées par tout un public. L’idée de donner aux joueurs la possibilité de diriger une partie a ensuite fait naître Twitch Plays Pokémon le 12 Février dernier, basé sur l’émulation de Pokémon Rouge (sorti en 1999 sur Game Boy). Un seul héros avec la particularité d’être dirigé par des milliers de joueurs au moyen des commandes de la fenêtre de chat (soit haut, bas, gauche, droite, A, B, Start et Select) engendra un véritable engouement mais aussi un beau casse-tête et de sacrés délires ! Le but de tout ceci étant assurément de terminer le jeu à plusieurs. Grosse difficulté bien quand on joue avec des milliers d’acolytes sans savoir qui va appuyer sur tel ou tel bouton !

Image
Un léger aperçu.

Les joueurs incarnent donc Red (joliment ballotté au cours de son périple) et lui choisissent Salamèche pour Pokémon de départ, immédiatement surnommé ABBBBBBK, un nom qui, avouez-le, dégage une pure classe. Pour plus de simplicité, ils le prononceront « Abby ».

Image
Red dans le QG de la Team Rocket, ça donnait ça.

Premier obstacle à noter : les falaises (ressemblant à des « petits rebords »). Elles constituent une source de jouissance pour tous les trolls sadiques car il suffit d’un simple clic pour sauter le rebord et ainsi devoir tout recommencer.

Image
Tête à claques.

Dans le même genre, couper un arbre à l’aide de la CS Coupe s’avère quasiment impossible.

Image

Pyroli, le faux prophète

Plusieurs anecdotes sont à retenir, notamment lorsque les joueurs reçurent en cadeau Evoli de la part d’un PNJ, c’est tout naturellement qu’ils voulurent le faire évoluer en Aquali, Pokémon de type Eau qui aurait été en mesure d’apprendre l’attaque Surf (sacrément utile pour la suite de l’aventure). Malheureusement, ils ont fait évoluer Evoli en Pyroli, Pokémon de type feu. Souhaitant abandonner au fond d’une boîte le Pyroli non désiré, les joueurs se rendirent à un centre Pokémon. Cependant, le chaos des boutons pressés simultanément par tous les joueurs au même moment entraîna la suppression de deux de leur Pokémon, notamment leur Reptincel et JLVNWOOOO (prononcez Jay Leno) le Rattata. Pyroli fut affublé du nom de « faux prophète » suite à cet acte qui les condamna à terminer l’aventure avec Roucarnage (communément appelé Bird Jésus), celui-ci étant désormais leur l’unique Pokémon bien entraîné. Pendant ce temps, Pyroli se trouvait donc conservé dans une boîte avec un Soporifix. Ce dernier a alors été appelé le « gardien ».

Image
Gardez cette image en tête la prochaine fois que vous relâcherez un Pokémon.

Image
« Tu ne passeras pas ! »

L'avènement du « Helix Fossil »

N’oublions pas non plus ce moment où les joueurs qui n’arrêtaient pas de martyriser le bouton START rendirent les objets en haut de la liste constamment consultés ce qui provoqua l’apparition du « Helix Fossil » (Fossile Nautile) ainsi que sa description. Cet objet n’ayant qu’une seule fonction, à savoir être amené dans un laboratoire pour ressusciter le Pokémon Amonita, le jeu n’a cessé de dire que le temps d’utiliser cet objet n’était pas encore venu. Les joueurs ont alors décrété que Red se servait du fossile Nautile comme d'un objet de culte. Ainsi, lorsque le tout puissant fossile Nautile s'éveillera, nos âmes miséricordieuses seront sauvées et purifiées. Ouais, rien que ça. Un site a même été crée afin de s’adresser au nouveau sauveur de l’humanité : http://askhelixfossil.com/. Bien sur, qui dit fossile Nautile dit fossile Dôme. Et dans l'histoire, le fossile Dôme appartient logiquement au mal incarné.

Image
Vous aussi, vénérez-le.

Image
L'histoire se parodie également avec Le Hobbit.

Démocratie contre anarchie

Le 18 février, le créateur de ce fabuleux bazar a ajouté un système de vote permettant de choisir entre deux options de jeu : la démocratie ou l’anarchie. Optez pour la démocratie et les joueurs détermineront en votant quelle est l’action qui se déroulera en priorité. En revanche, optez pour l’anarchie et cela équivaut à rendre l’ordre d’exécution des touches totalement aléatoires et bien évidemment, la partie n’en devient que plus difficile. Pour le moment, c'est visiblement le côté obscur qui a su séduire les joueurs.

Image
Sombrez dans l’anarchie, c’est tellement plus fun.

Twitch Plays Pokémon a déjà attiré plus de 17 millions de spectateurs depuis ses débuts. L’affluence a été extrêmement nombreuse et imprévue à tel point que le site a été contraint de déplacer la chaîne sur un autre serveur pour mieux répondre aux exigences nécessaires. Malgré un beau bordel foutrement anarchique, les joueurs auront réussis à avancer dans le jeu. L'aventure Twitch Plays Pokémon aura donc généré de nombreux mythes, principalement autour de la religion adaptée à Pokémon et crée une avalanche d'images autour de ces théories farfelues.

Image
L'histoire du Christ revisitée par Pokémon.

L'aventure n'est pas encore terminée et comptabilise actuellement 9 jours et 20 heures de jeu.

Pour participer en live, c'est ici :



Par Yunie

Yo, peux-tu désactiver AdBlock pour Pokémon Trash ? Promis, on est cool, reglo et on abuse pas.
Merci, tu gères !
Achetez la Nintendo Switch + Zelda 359.99E
Achetez Pokémon Soleil sur 3DS 34.99E
Achetez Pokémon Lune sur 3DS 34,99E
Achetez la Nintendo 3DS New collector, puissance maximale ! 199,99E
Modifier vos jeux 3DS en toute sécurité avec la Power Save 16,99E