Le Nintendo Creator's Program

Le pavé signé big N dans la mare YouTube

C'était hier. Ou presque. Le 28 janvier dernier, la communauté YouTube était en émoi. La grande société de production vidéo-ludique bien connue, Nintendo, annonçait le lancement de son Nintendo Creator's Program (que nous traduirons chauvinistement par Programme des Créateurs de Nintendo). Lancé en bêta, le concept peut s'apparenter à un parrainage de Big N envers les youtubeurs. En gros, Nintendo recevra désormais l'intégralité des revenus publicitaires générés sur YouTube par les vidéos de ses titres. Et oui. Après tout, la société reste détentrice des droits sur l'ensemble de ses créations. Bon. Mais là où ça devient intéressant pour les youtubeurs, c'est qu'ils percevront 60 à 70% des revenus publicitaires générés par leurs vidéos en dollars sonnants et trébuchants sur un compte Paypal préalablement enregistré. C'est mieux.
Ah, faut aussi passer par Google pour identifier la chaîne YouTube.

Image title

Alléchant.

70% des revenus si votre chaîne ne diffuse que du contenu approuvé par Nintendo. 60% sur les vidéos que Nintendo a décidé d'approuver. Mais ça, ce n'est que si votre chaîne n'est pas encore enregistrée. Pour les autres, ceux qui ont soumis leur chaîne à l'entreprise nipponne, eh bien ils ont intérêt à se bouger les fesses et à retirer les vidéos portant sur du contenu non approuvé. Sinon, ils peuvent s'asseoir sur leurs royalties.

Approuvé par Nintendo ? Risque t-on de voir déferler des hordes de chaînes YouTube chantant les louanges de l'entreprise-qu'elle-est-bien ? Et comment connaître le contenu qui sera approuvé par Nintendo ? Tout simplement en consultant la "liste blanche" publiée par le site du Creator's Program qui recense plusieurs dizaines de titres dont les youtubeurs peuvent utiliser le contenu. Notez cependant que quelques absents figurent sur la liste. Je parle des franchises Bayonetta, Super Smash Bros, et Pokémon. Rassurez-vous : Steel Diver est épargné. Ouf.

Ce pavé dans la mare bouleverse le petit monde des youtubeurs. Doivent-ils se réjouir de ce que certains voient comme une main tendue vers la communauté YouTube ? Ou faut-il y voir une énième façon de Nintendo de restreindre la diffusion de son contenu ? Pour certains, l'ingérence dans la diffusion des contenus est une erreur stratégique. Felix Kjellberg, qu'Internet connaît sous le nom de Pewdiepie, a haussé le ton dès l'annonce du Creator's Program, dénonçant le fait que "Nintendo semble oublier que c'est une publicité gratuite qui émane des youtubeurs". Et même si son paquet d'abonnés lui assure un revenu confortable, le suédois déplore que la politique de Big N fait surtout le plus mal à ceux qui ne sont pas "dans [son] cas".

Il faut savoir que YouTube n'est pas le monde des bisounours pour qui veut faire fortune à coup de Let's Play ou autre reviews des familles. Et Nintendo peut se montrer assez chien avec du contenu (musique ou vidéo) reconnu comme lui appartenant. En pareil cas, la vidéo incriminée peut se retrouver signalée et démonétisée aussi sec, Nintendo empochant alors 100% des revenus de ladite.
Certains youtubeurs contournent l'épineux problème des droits d'auteurs en versant une partie de leurs recettes à un réseau, un partenariat, qui permet à priori de passer entre les mailles du filet.

Du côté des youtubeurs Pokémon français, la question du Nintendo Creator's Program est posée. Gallious et Newtiteuf nous livrent leur version des choses. J'ai aussi posé la question à notre monsieur YouTube maison.

Gallious


Ça ne me plaît pas. Pokémon est une franchise que j'aime, même si des fois je fais du Zelda, mais je ne vais pas changer mes habitudes pour entrer dans le Nintendo Creator's Program. Des fois, j'ai droit à des commentaires du style : "Tu m'as donné envie d'acheter le jeu, merci !" Je crois que c'est quelque chose que Nintendo ne comprend pas. Je comprends leur geste, cela dit. Ce programme c'est un peu une façon pour eux de dire "on vous aime bien" à leurs fans. Je pense que les petits youtubeurs qui n'appartiennent pas encore à un réseau et dont les vidéos ont été démonétisées vont se réjouir... Pour les autres, je ne pense pas que ça va changer grand chose.

Newtiteuf


Pokémon occupe 50% de ma chaîne. Le reste c'est du Minecraft, du Mario Kart, des Sims... D'autres licences que j'aime. Ce programme me fait peur. Actuellement, je pense que seuls les petits youtubeurs vont profiter du NCP. Avant, un jeune youtubeur pouvait se faire flagger et démonétiser sa vidéo s'il postait du contenu Nintendo. Là, il sera payé pour le faire. Mais pour les plus gros ? Verra-t-on un jour Nintendo supprimer toutes les vidéos qui n'appartiennent pas à son programme ? Appartenir à un réseau sur Youtube, c'est se protéger à priori des problèmes de droit d'auteur. Mais le jour où Nintendo aura envie de dire "non", personne ne pourra vraiment l'en empêcher. Le succès ne sera pas immédiat. Comme je l'ai dit, ça profitera aux plus petits, mais une fois plus gros, les youtubeurs devront s'affranchir de la règle de Nintendo. Toujours le même contenu, c'est moins attrayant pour le public.

Pokémon Trash


Le fait d'avoir un contenu "légalisé" par Nintendo en échange d'une partie des revenus est une bonne chose. Mieux que si on devait essuyer 100% de pertes. Mais ce n'est pas un peu malsain et irréel de payer Nintendo pour leur faire de la pub ? Et doit-on voir l'absence de Pokémon ou Smash Bros de la White List comme une volonté de la boîte de ne plus les voir sur YouTube ? Ils ont beaucoup de retard en terme de marketing et quand ils rattrapent le train en marche, ils le font souvent maladroitement avec de gros sabots. C'est une grosse entreprise, très centralisée, avec beaucoup de blocages, de règles et de bureaucraties. C'est souvent risqué pour les gens en place de soutenir des initiatives comme celles des fans, car ils ont peu de contrôle là dessus. Ils évitent, mais ces dernières années ça s'améliore !

Image title

Cette relation à la "je t'aime, moi non plus" entre Nintendo et la communauté internet n'en est pas à ses débuts. En 2013, l'entreprise avait demandé des droits sur les vidéos qui utilisaient leur contenu. Et si les vidéos n'étaient pas retirées, Big N récoltait la totalité des revenus publicitaires. Autre cas de figure : la société avait menacé d'interrompre un livestream de Super Smash Bros. Melee aux Evolution Championship Series de 2013. Avant de se raviser.

Bien du chemin semble avoir été parcouru depuis puisque les youtubeurs s'invitent maintenant dans les spots publicitaires de Nintendo. On retrouvera entre autres iJustine (qui se paie le luxe de jouer à Mario Kart 8 avec Miyamoto), Jesse Cox, ou encore Adorian Deck (une sorte de Cyprien américain). Faut-il y voir une tentative d'enterrement de la hache de guerre ? Un insidieux moyen de faire de la publicité en gagnant de l'argent ? En France, on connaissait déjà les liaisons entre certaines marques américaines et certains youtubeurs français. Liaisons qui avaient amené à se demander comment les frontières entre simple vidéo et publicité semi-avouée se réduisaient comme peau de chagrin.
Pour le moment, rien d'officiel entre les têtes d'affiche YouTube et la marque nippone. Mais une chose est sûre : Nintendo commence à poser ses billes dans la forêt vierge de l'Internet. Le Nintendo Creator's Program n'est peut-être même que le premier de sa catégorie. Verrons-nous bientôt des Sony Creator's Program ou des Microsoft Creator's Program ?


Par Nemuru

Yo, peux-tu désactiver AdBlock pour Pokémon Trash ? Promis, on est cool, reglo et on abuse pas.
Merci, tu gères !
Achetez la Nintendo Switch + Zelda 359.99E
Achetez Pokémon Soleil sur 3DS 34.99E
Achetez Pokémon Lune sur 3DS 34,99E
Achetez la Nintendo 3DS New collector, puissance maximale ! 199,99E
Modifier vos jeux 3DS en toute sécurité avec la Power Save 16,99E