PokéPark 2 débarque

Sortie du jeu tant attendu par la communauté... Ou pas.
Je reprend la plume ce soir pour vous annoncer une nouvelle de grande ampleur ! Enfin pas tout à fait. En effet, depuis le 23 mars, le jeu PokéPark 2: Le Monde des Vœux a débarqué dans nos contrées occidentales.

Image Ça vous met l'eau à la bouche, avouez!
Chouette alors me direz-vous! On va pouvoir rediriger Pikachu dans un monde empli de Pokemons tous plus kawaii les uns que les autres. Qui n'a jamais rêvé de faire danser Pikachu, de chercher un trésor et autres joyeusetés? Mais l'heure n'est pas qu'à la joie, en effet Tiplouf, l'ami de Pikachu a été enlevé ainsi que d'autres Pokemons. Mais que fais la police! Pour aider Pikachu dans sa quête, vous pourrez aussi incarner les starters 5G, à savoir le flamboyant Gruikui, l'ondulant Vipelierre et l'aquatique Moustillon. Bref, un seul mot d'ordre, foncez dans votre magasin de jeux vidéos le plus proche, y en aura pas pour tout le monde.
Après cet excès de gnangnantisme, on désactive le filtre rose et on redevient sérieux. Il s'agit ici tout bonnement d'un quelconque jeu d'"aventure" (les guillemets sont là intentionnellement), constitué de "combats" en temps réel, de courses (qui sont plus de la masturbation de touches) et de mini-jeux lambdas. Rien de bien croustillant à se mettre sous la dent en fait. Contrairement à son aîné, ce PokéPark a au moins le bon goût d'inclure un mode multijoueur, c'est déjà ça de pris.
A déconseiller aux joueurs les plus âgés, mais pour occuper le petit frère ou les gamins de la voisine le temps d'un après-midi ou deux, ça devrait largement faire l'affaire. Et puis voilà quoi, incarner Pikachu, c'est un peu un rêve de gosse.
Et parce qu'on essaie sur Pokémon Trash d'être les plus exhaustifs possible, on vous met le contenu du mail envoyé par la newsletter Nintendo pour faire la promotion de ce jeu. Attention c'est un peu long et un peu chiant.

Image Source: Nintendo Newsletter

Par IvyMaital

IvyMaital
Iron Maiden fag, collectionneur de jeux vidéos à temps plein, physicien de temps en temps. All hail Slowking !