L'Ultra-Commando

Dans Soleil et Lune, si le véritable antagoniste était une partie de la Fondation Aether, et surtout Yandere Elsa-Mina, force est de constater qu'il n'y avait pas vraiment de méchants dignes de ce nom tout au long de l'aventure. La Team Skull, malgré quelques perles s'avérait au final autant marquante que l'annonce d'un nouvel album de Tal.

Et finalement, dans USUL, Game Freak s'est enfin décidé à faire bosser ses scénaristes payés à rien foutre, hormis jouer aux fléchettes sur des affiches Digimon. Et pour ces opus, quoi de mieux que de partir dans de bons délires SF, en mode Stargate, histoire d'être raccord avec le thème spatial des légendaires. Aussi laissez-moi vous présenter sans plus tarder notre casting de méchants digne d'un scénario de la trilogie King Rising.

En exclusivité, les prochains antagonistes de Metal Gear Solid 6, made in Konami et sans Kojima

L'Ultra-Commando, c'est leur nom, se résume en un cénacle d'enfants illégitimes de Thomas et Guy-Manuel des Daft Punks la Team Galaxy et de la Fondation Aether, adeptes de combis moule-cul tout droit inspirées d'un clip de Vitas, et de maquillage effet albinos qui ferait pâlir d'envie un emo. Sans compter ce blanc immaculé parfait pour avoir des taches que même Skip Machine pourra pas les enlever.

Mais ne vous y trompez pas, sous ces airs de Robocop nivéens échappés d'un reshoot de Tron Legacy se cachent en réalité vos prochaines raisons de chialer parce que vous vous serez fait racketter suite à une branlée au cours de l'aventure.

Je vois déjà la boite à mp de la page Facebook se remplir de messages de désespoir.

Premièrement, nous avons Rhody, qui semble aussi expressif qu'un acteur du film Brocéliande.

Vient ensuite Zoé, membre des Kids United et archétype du random gosse chiant d'un téléfilm fauché de Gulli.

Pour respecter la parité, nous avons également Solie, adepte de teintures au bleu de méthylène, telle qu'on en trouve chez les feminazis, les vegans et les groupes de K-pop.

Enfin, pour compléter notre quatuor, nous avons Cym, sorte de bootleg cyanosé de Mike Abbott et récipiendaire de l'art ancestral des moustaches à la Turque.

Evidemment, afin de justifier un minimum la production de deux jeux distincts aussi différents l'un de l'autre que le niveau de qualité entre un album de Booba et Gradur, nos amis de chez Game Freak ont veillé à ce que seuls deux membres du Commando soient disponibles dans chaque jeu. Ainsi, dans Ultra-Soleil, vous aurez l'occasion de vous faire racketter par Rhody et Zoé, tandis que dans Ultra-Lune, ce seront Solie et Cym qui vous victimiserons régulièrement.

Leurs motivations sont peu claires, mais il y a fort à parier qu'ils cherchent un moyen de récupérer la lumière volée par Necrozma dans l'Ultra-Mégalopole.

Avec un décor aussi dark, vous vous doutez bien que le background des antagonistes va être brillant.

Et étant donné qu'ils se balladent avec des Ultra-Chimères, on peut également espérer qu'ils acquièrent enfin une vraie équipe, en lieu et place des traditionnels Rattata, Nosferapti, Smogo et Tadmorv.

Pour finir, je pourrais évidemment parler de leurs salutations robotiques, et faire tout un tas de spéculations comme vous savez tant en faire des fumées dans les commentaires, mais osef.

 

 

Par Alpha-Aquilae

Achetez Mario Odyssey 44.00E
Achetez la Nintendo Switch + Mario Odyssey 349,99E
Achetez Pokémon Ultra Soleil sur 3DS 33.99E
Achetez Pokémon Ultra Lune sur 3DS 33,99E
Modifier vos jeux 3DS en toute sécurité avec la Power Save 16,99E