Dossier Pokémon

Cycle de vie de l'Osselait

I - Arguments adverses et réfutation

a) Dans la première génération, la mère d'Osselait est un Ossatueur, et non un Kangourex. En plus, ils ne vivent même pas au même endroits. Donc Kangourex ne peut être la mère d'Ossatueur !

Argument tellement facile à réfuter que je vais la jouer courte (on commence en douceur). Prenez un Pokémon évolué dans le Pokédex. N'importe lequel. Regardez la liste de ses partenaires de reproduction possible. Regardez bien. Cherchez sa pré-évolution parmi les sprites. Il y a 99% de chances pour que vous la trouviez dans le tas, si ce n'est pas le cas, allez vous faire évaluer la vue. Un Pokémon n'a aucunement besoin d'être au stade final de son évolution pour procréer, tenez-le-vous en pour dit.

b) Le crâne d'Osselait ne provient pas nécessairement de sa mère, mais d'un ancêtre dont les restes reposent dans un lieu précis.

Idée que l’œil non-averti placerait aisément dans la catégorie des "recevables", mais pas l’œil du vrai chercheur. Un million de problèmes peuvent survenir : pénuries de crâne dans un "clan", conditions météorologiques défavorables pour rejoindre le prétendu "cimetière", bébé adopté dès la naissance par un Dresseur n'ayant tout bonnement aucune connaissance dans l'espèce,  bébé Osselait naissant directement avec son crâne... bref, on verrait bien souvent des nouveaux-nés têtes-nus.

c) La mère meurt pendant l'accouchement et son bébé prend alors ses restes pour se protéger.

D'un point de vue neutre, ce n'est pas complètement stupide. L'accouchement entraîne la mort de la mère, dont les restes pourrissent à côté de l’œuf (ça tient chaud à ce qu'il paraît) pendant que le père veille un peu plus loin.  Mais soyons sérieux. Le père il ne dort pas pendant 6 mois ? Il se passe quoi si des charognards s'emparent des dépouilles ? Et surtout, même problème qu'avant: pourquoi un bébé Osselait nait-il directement avec son casque naturel ?

d) Le masque d'Osselait est une mue du crâne de sa génitrice, un peu comme les cerfs.

Je ne comprends pas cette logique. En gros il attends que sa mère perde ses peaux mortes et ramassent les bouts ? Puis il se les colle sur le visage et ça durcit ? Une grande dextérité pour un être tout juste sorti de la coquille, en plus le crâne et la tête d'Osselait sont bien séparés l'un de l'autre, et j'imagine très mal un Ossatueur s'improviser sculpteur avec les doigts qu'il a, en plus les crânes sont tous pareils.

e) Le crâne d'Osselait est un exosquelette naturel.

En gros, on a un Pokémon à la biologie suffisamment évoluée pour se fabriquer une armure en calcium pendant sa formation dans l’œuf, mais manque de bol, Mère Nature n'a pas jugé utile de le visser à son squelette. C'est tellement plus utile un truc qui peut être retourné pour ne plus rien voir en pleine baston, penses-tu.

f) Il y a trop de différences morphologiques entre Ossatueur et Kangourex.

Si vous avez approuvés ça, pourquoi ne sortirez-vous pas de ce topic pour comparer le nombre de doigts entre Tétarte et Tartard, entre Capumain et Capidextre ? Vous allez peut-être découvrir un nouveau pan de la biologie Pokémon, qui sait. Ça reste un conseil parfaitement amical.

g) Osselait et Kangourex sont très loin l'un de l'autre dans le Pokédex !

Ramoloss: n°79

Flagadoss: n°80

Roigada: n°199

Tsk tsk tsk.

h) Le Pokédex indique qu'il ramasse le crâne à sa naissance.

Je ferais de la pub si je devais vous parler de toutes les incohérences et énormités du Dex.

i) Dès la naissance, il court chercher un crâne de Pokémon à se mettre sur la caboche, par instinct.

Même argument ressassé cent fois, et même si c'était le cas pourquoi tous les crânes d'Osselait sont les mêmes ? Y'a qu'une seule race de Pokémon mortelle dans tout le jeu ? Par le fruit du hasard tous les Osselait que l'on croise dans nos pérégrinations sont dans le même cas que notre orphelin de la tour de Lavanville et arborent le crâne de leur génitrice ?

j) Tout les crânes sont identiques !

Soyons honnêtes et ne nions pas l'évidence. Il est vrai que tout les crânes présentes les mêmes fêlures, ce qui pourrait s'expliquer par le fait qu'à cet endroit-là le casque est moins épais, donc moins solide. L'hypothèse des fontanelles n'est pas non plus à écarter.

II - Théories personnelles

a) De l'accouplement à la naissance.

Un beau jour, en se baladant dans la forêt / au fond du grotte (whatever) , deux individus se rencontrent, un mâle et une femelle. Il peut s'agir d'Osselait déjà bien matures, d'Ossatueur dans la force de l'âge ou de Kangourex assagis. Un couple inter-espèce n'est pas à écarter ("Libérez votre esprit" comme disait truc). La nature étant ce qu'elle est, les deux espèces accomplissent donc un rituel complexe d'accouplement qui consiste à [La suite de cette phrase a été censuré par Google]. De cette union un œuf est pondu un peu plus tard.

Il se passe quoi dans cet œuf ? Un embryon se forme, naturellement, en position fœtale. A quelques millimètres de son embryon de tête un amalgame de calcium et d'autres trucs apparaît. De semaines en semaine, l'amalgame va grandir, grandir, jusqu'à épouser totalement la forme du haut du crâne du foetus. De toute façon ce dernier s'en fout, il a pas besoin de respirer, et les deux compères vont se développer conjointement, . Au fil du temps, la couche supérieure du futur casque se solidifie tandis que la couche inférieure fusionne avec la caboche du p'tiot. Manque de bol, la composition n'est pas la même et, comme un vieux couple, les deux couches vont de moins en moins s'entendre, et des fragilités au niveau de l'espace entre eux vont apparaître. Au moment de l'éclosion, le fœtus va commencer à avoir plus la bougotte que d'habitude, et ses coups de pattes et de boule vont avoir raison des dernières liaisons nerveuses entre les deux couches osseuses (déjà bien entamés par la peau entre). Le nouveau-né brise sa coquille, c'est le miracle de la vie. le casque étant bien adapté à sa morphologie, il reste en place durant tout le processus, et y'a intérêt, le front du tout-petit étant encore sacrément douillet.

b) Premières armes.

Et l'os qu'il tient à la main dans tout ça ? On y arrive. un Osselait, même bébé, ça prends assez de place dans la coquille comme ça,et il serait un peu serré s'il fallait ajouter un fémur. Mais l'instinct fait des merveilles et, comme les bernard-l’ermite  se mettent à la recherche d'une coquille pour y faire leur foyer, un Osselait rampera difficilement à la recherche de quelque chose à serrer. Mais les parents n'ont pas chômé et durant la formation du bébé, ils ont largement eu le temps de tuer un innocent Pokémon, de le bouffer et de jeter les restes bien blanc autour du nid familial. L'Osselait naît donc au milieu d'ossements, et il se saisira du morceau choisi par ses parents, qui veilleront à ce qu'il en ait une bonne. Si le nouveau-né n'a pas de chance et qu'il n'y a pas d'os à côté de lui (période de famine, les parents ont décampés, accouchement dans un laboratoire), il se saisira de la première chose longue et dure qui sera à sa portée et ne voudra plus le lâcher. Même si plusieurs expériences ont démontrés qu'un Osselait pouvait fort bien s’accommoder d'une branche, d'un caillou ou même d'une plante, il a été démontré qu'il délaisse immédiatement son ustensile s'il a l'occasion de s'emparer d'un os. La raison vient probablement de l'odeur particulière que dégage les ossements et qui attirent les spécimens. Retenez qu'un Osselait heureux est un Osselait avec un os.

c) Vie adulte, stade Ossatueur.

Le petit a bien grandi, et, peu à peu, des changements vont se produire dans sa morphologie (soyons scientifiques deux secondes, l'évolution avec son et lumière on raconte ça aux gosses). Le plus notable changement étant sa faim quasi constante, et qu'est-ce qu'il aime bouffer ? Je vous le donne dans le mille, des os. Parallèlement à sa croissance, il va donc commencer à bouffer tout les ossements qui lui passent sous le museau. Sa gourmandise le poussera à manger son propre os chaque fois qu'il en trouve un plus gros (dont il s'emparera ensuite, qu'il boulottera dès qu'il aura à nouveau trouvé un plus gros trésor, ce qui explique pourquoi tout les Ossatueur ont le même type d'os: combinaison optimale de poids, de maniabilité et d'aérodynamisme, y'a des choses à pas bouffer quand même.

Pourquoi une telle dalle ? Pour favoriser le retour de la liaison entre le crâne qu'il porte et sa caboche. Les pores de sa têtes vont secréter petit à petit la même substance qu'il y avait dans son œuf, pour aboutir, après un processus plus ou moins long, à une unique structure soudée à sa tête. Accessoirement, le talent pour la baston d'Ossatueur trouve son explication dans la période pré-formation de l'"exosquelette": quand on a pas de dépouilles sous la main, on a qu'à en faire.

d) Kangourex, le survivant.

Le style de vie quelque peu belliqueux de l'Ossatueur n'est pas sans risque, ainsi peu d'entre eux parviennent à l'âge avancé ou la transformation en Kangourex est possible, la mort cueillant les imprudents ayants voulu s'attaquer à une proie plus grosse qu'eux. La grande majorité de ceux qui arrivent au stade du Kangourex sont d'ailleurs des femelles (on suppose que c'est la prudence accrue des femelles Ossatueur qui favorisent leur évolution). Une longue phase de croissance s'amorce, durant laquelle les prémices de la poche ventrale aperçus sur l'Ossatueur vont finalement se développer en 2 pièces-cuisine. A ce moment-là le spécimen est au sommet de sa puissance, autant physique que mentale,et abandonne donc finalement son os dans quelques lieux secrets. Si une femelle rencontre un autre Ossatueur / Osselait du sexe opposé, la magie de la génétique favorisera les forts gènes de cette dernière et le nouveau-né pourra éventuellement être un Kangourex directement (il restera toutefois moins puissant et surtout plus fragile qu'un Osselait femelle ayant gravi les échelons). Ceci expliquant cela, il est tout à fait possible qu'un Osselait ait une mère Kangourex et vice-versa.

e) It's all about the baby

Et le bébé dans tout ça ? Comme dans tout accouchement en pleine nature, des ratés arrivent et il est fréquent qu'un bébé naisse sans son masque et avec une légère teinte bleutée (une hypothèse étant que ce soit le manque d'oxygène qui en soit la cause, ou un choc qui brise la coquille avant la formation du crâne). Dans ce cas, un Kangourex (bien souvent le parent) recueille le malformé dans sa poche ventrale et ils finiront leur vie ensemble, la mère nourrissant le petit qui souffrira d'une croissance chaotique voire inexistante, on estime qu'un bébé sur 100 parvient à devenir indépendant et à se séparer de sa mère. Un Kangourex refusera tout abandon de l’œuf avant éclosion, et ne s'occupera que d'un voir deux prématurés durant toute sa vie, ceci impliquant que la mère ne prendra pas le risque de s'accoupler sitôt sa poche ventrale occupée, afin d'éviter d'avoir un bébé supplémentaire sur les bras (toutefois, on a observé des Kangourex "avec bébé" offrir leurs œufs à des Kangourex seules. La longévité exceptionnelle de cette espèce la préserve de l'extinction à court terme.

Rédigé par Answer
Par Loris