Stratégie

6VS6 Contre 3vs3

"Je ne comprends pas !
-Qu'y a t-il ?
-Vous parlez toujours du mode 6vs6, mais jamais du 3vs3. Pourtant c'est le mode officiel ! Si Nintendo a choisi ce mode, il y a bien des raisons. Netbattle et le 6vs6 ne sont pas officiels, c'est nul ! Il falait faire un site qui parle du 3vs3
-C'est un discours fréquent. Pourquoi notre stratégie est-elle basée sur le 6vs6 ? Ce dossier va vous expliquer brièvement pourquoi la stratégie est très peu présente en 3vs3 et pourquoi nous préférons le 6vs6 bien que " pas officiel".


Que sont le 6vs6 et le 3vs3 ?

Tout d'abord il me semble essentiel d'expliquer ( ou de rappeler) ce que sont le 6vs6 et le 3vs3.
-Le 6vs6 est le mode classique des combats sur netbattle et des combats en link. Dans ce mode chaque dresseur possède 6 pokémon qu'il fait s'affronter à 6 autres pokémon de l'adversaire. Le dresseur perd lorsque ses 6 pokémon sont K.O.
-Le 3vs3 est malheureusement le mode officiel de Nintendo, dans ce mode les deux joueurs possèdent chacun une équipe de 6 pokémon (Chaque joueur voit les pokémon de l'adversaire). Ils en choisissent 3 pour le combat, le dresseur qui voit ses 3 pokémon mis K.O. est déclaré perdant.
-On peut également entendre parler d'un autre mode : Le 2vs2. Ce mode est rare, mais c'est le mode dans lequel chaque dresseur envoit deux pokémon simultanément en combat


Pourquoi le 3vs3 est il le mode officiel ?

L'argument principal des défenseurs du 3vs3 pour dire que c'est un mode stratégique est celui-là. Personnellement je ne vois pas le rapport entre l'officialité et la stratégie mais bon, il faut faire avec ce qu'on a. Les raisons du choix de ce mode sont, selon moi, au nombre de deux.
-La première est l'accessibilité au jeune public. Comme dans la plupart des jeux, et à la grande désolation de tous les bons joueurs, les programmeurs préfèrent l'accessibilité à la stratégie. Les joueurs novices ne possèdent pas forcement 6 pokémon au niveau 100 ( Et même parfois ils n'en n'ont pas 3), c'est donc une façon d'attirer plus de monde à leurs tournois.
-La seconde est le temps. "Ah oui, en 3vs3 le temps de jeu est divisé par deux, c'est logique !". Non, ce n'est pas logique -_-... Si c'était linéaire le temps serait divisé par 4... Cependant, ce n'est pas linéaire du tout. Les matchs 3vs3 ne dépassent que très rarement les 5 min de jeu ( Soyons fous, disons 10). Alors que les matchs 6vs6 peuvent atteindre jusqu'à 2 heures ( Enfin, c'est un record personnel). Même si la majorité tourne autour du quart d'heure, il est vrai que cela peut occasionner des difficultés pour organiser un tournoi.


Notions de stratégie

Venons-en au coeur du sujet. Maintenant que vous connaissez les raisons du choix de Nintendo, le premier "argument" des gens pro-3vs3 est démenti. ( Attention ! Je ne dis pas que le 6vs6 doit remplacer le 3vs3 en tournoi, je vais simplement expliquer pourquoi ce mode est considéré comme quasiment dépourvu de stratégie ).

Considérons ensemble les facteurs qui s'opposent à la stratégie. On peut globalement les mettres ensemble dans la catégorie ? .... Je vois que personne ne suit, c'est agréable... Disons la catégorie hasard et chance. Elle comporte donc plusieurs éléments, ceux-ci sont :

  • -Les coups critiques
  • -Les attaques qui ratent
  • -Les effets secondaires des attaques
  • -Les changements de statut
  • -LE pokémon que l'on ne contre pas
  • -L'erreur fatale
  • -Le poids des n00bs
Globalement je ne vois que ça. Les 4 premiers points sont directement liés à la chance provoquée par le programme et les deux suivants sont la chance provoquée par le joueur. Mais je vais être sans doute beaucoup plus clair en détaillant les points.

Les coups critiques

Sans doute la plus grande plaie du jeu, les coups critiques sont ce truc qui a 1 chance/16 d'arriver et qui arrive tout le temps chez celui qui aurait dû perdre le match. J'exagère peut être, mais c'est souvent l'effet que font les coups critiques décisifs.
Je vais donc commencer par différencier les coups critiques "décisifs" des coups critiques "sans interêt".
-Les coups critiques décisifs sont ceux qui ont une grande importance en match. Ce peut être une attaque qui met K.O. un pokémon alors qu'il aurait résisté sans le coup critique. Ca peut être un coup critique qui empêche le pokémon de battre son adversaire en lui réduisant trop ses P.V. Enfin plus généralement ce sont les coups critiques qui donnent un avantage au joueur.
-Il y a un autre type ce coups critiques, ce sont ceux dont on n' a absolument rien à faire en match. Par exemple un coup critique sur un pokémon qui n' a plus que 1 P.V. Un coup critique avec l'attaque sabotage ou tour rapide. Enfin tous ceux qui ne servent à rien

Je ne vais m'interresser qu'aux premiers, les seconds n'influançant pas le match ( A part si on veut s'amuser a faire des statistiques sur le nombre de critiques). Les coups critiques décisifs sont beaucoup plus important en 3vs3 qu'en 6vs6, cela parait évident, mais un argument pour dire que c'est faux est là : "Les coups critiques décisifs ont autant de chance d'être présents des deux côtés". C'est vrai ? Pas sûr. Les coups critiques ont autant de chance d'être présents des deux côtés, mais il ne peut y avoir qu'une seule occasion qu'il soit décisif d'un côté, tandis que de l'autre il peut y en avoir une dizaine. Mais sachez faire une différence entre la probabilité et l'effet.
Je ne sais pas comment expliquer ça sans trop partir dans des délires mathématiques totalement incompréhensibles. Pour expliquer la différence entre la probabilité et l'effet ce cette probabilité je vais prendre un exemple qui n' a pas de rapport direct avec pokémon

Imaginons une ville et un village tous deux situés à côté d'une montagne. Admettons aussi que la montagne a 1 chance/16 de provoquer un éboulement en cas de pluie violente. Dans les deux cas, il y a autant de chances de subir un éboulement lors d'une pluie violente, vous saississez ?
Cependant, il y a plus de chances que le village soit rasé à cause de cet éboulement que la grande ville. Si les dégâts sont identiques pour les deux ( disons 15 maisons détruites) la perte sera plus dramatique pour le village. Si le village a 300 habitants et la ville 10 000, faites le calcul, cela fait 5% de pertes en habitation pour le village et 0.15% pour la ville. Sacré différence ! Mais ramenons cet exemple à pokémon :
La probabilité d'avoir un éboulement par temps violent est celle d'un coup critique. Le village est une équipe de 3 pokémon, la ville celle de 6. Le coup critique met K.O. un pokémon qui n'aurait pas dû l'être. Dans le premier cas on perd 1/3 de son équipe, dans le second 1/6 ème. Les coups critiques sont donc moins important en 6vs6 qu'en 3vs3. ( Le rapport n'est pas de deux, d'autres facteurs entrent en compte, je les détaillerai plus tard)

Vous avez suivi ? Je sais que certains penseront que je les prends pour des "débiles" en demandant cela, mais, d'une part, pensez à ceux qui ont du mal en mathématiques et gardez aussi en tête que je ne suis pas certain d'être totalement clair. Enfin bref, j'essayerai, à chaque fois que je parlerai de probabilité de m'expliquer le plus clairement possible, quitte à me répéter et à utiliser des mots peu techniques, je préfère la compréhension de tout le monde à l'exactitude de mes propos ( En gardant tout de même le sens).

J'ai entendu également quelque chose qui m' a troublé. Une incompréhension de la probabilité, qui, je le pense est assez fréquente si elle est mal expliquée. il ne faut pas confondre probabilité et statistique. Pour les plus philosophes d'entre vous, la probabilité est la "vision utopique d'un monde parfait", autrement dit quelque chose de totalement abstrait. Tandis que la statistique est quelque chose de concrès. par exemple :

Vous lancez un dé( Le dé comporte 6 faces, il n'est pas truqué et on ne prend pas en compté les cas où il est cassé ), en probabilité on dira :
"Vous avez 1chance/6 de tomber une fois sur le 6, 1chance/36 de tomber deux fois d'affilée sur le 6".
Tandis qu'en statistique, les lancés seront déjà effectués, et ça sera du genre :
"Vous êtes tombé une première fois sur le six, une seconde sur le 3 etc."

Grossièrement, la probabilité c'est l'étude de ce qu'il PEUT arriver et la statistique c'est l'étude de ce qui est arrivé. Celà est très important pour comprendre ce qui va suivre et qui justifie particulièrement le démenti de la citation : "Les coups critiques décisifs ont autant de chance d'être présents des deux côtés".

Donc nous voilà face à notre problème de coups critiques, et voilà ce que j'ai entendu "Mais la chance se compense, si tu as eu de la malchance tu auras de la chance". Je ne dirai pas non plus que la justification était les "lois universelles" et "Dieu" (sachant que la majorité des lois sont des choses que l'on admet et qui est généralement fausse ). La loi en question est la "loi des grands nombres". Mais il s'avère qu'elle ne se justifie pas ( car elle est fausse) et s'applique uniquement au cas de l'infini. Mais revenons-en a ladite phrase.
La probabilité de faire un 6 sur un dé est d'une chance sur 6. Cependant il est probable que l'on ne fasse jamais de 6, sur un, dix, cent, un milion de lancés. La probabilité que ça arrive sur un lancer est de 5 chances sur 6, la seconde de 25 chances sur 36 etc. Pour les coups critiques, c'est exactement pareil. Qu'on fasse un coup critique ou non, la probabilité d'en refaire un est toujours de 1 chance/16 (Les petits malins qui me parleront des trucs pour monter les critiques savent bien chercher la petite bête, mais on va dire sur une attaque comme surf). Donc la compensation des coups critiques est une absurdité. Si vous ne comprennez pas pourquoi, la justification est au dessus : On a toujours 1 chance/16 de faire un coup critique, même si on vient d'en faire un. Cependant, si vous n'arrivez pas bien à voir le lien, vous pouvez toujours le prendre comme quelque chose que l'on admet : La chance ne se compense pas.
Attention !
Je n'ai pas dit que si l'adversaire a un coup critique décisif, on ne peut pas en faire un, mais juste que le fait qu'il en ait fait un ne change absolument rien a vos probabilités de faire un coup critique.

Lorsque vous subissez un coup critique décisif et que vous perdez un pokémon. Vous vous retrouvez à 2 pokémon contre 3. Ces trois pokémon peuvent être n'importe qui parmi les 100 pokémon utilisables ( environ). Avec un couple de pokémon, vous avez beaucoup plus de chance de tomber sur un pokémon que vous ne contrez pas qu'à 5 contre 6. ( 2/3 = 4/6; 5/6 > 4/6.) Mais cela viendra plus tard, dans la partie "hasard" de cette rubrique.

Les attaques qui ratent

Toutes les attaques n'ont pas une précision parfaite, cela peut être dû à la nature de l'attaque elle même ( certaines ont une précision de 95%,90% ou 85%) ou par des effets tels que reflet ou jet de sable ou enfin à cause d'objets comme la poudreclaire. Enfin bref, il n'est pas dit que lorsque l'on attaque, l'adversaire se prendra un coup. C'est d'autant plus vrai avec les attaques telles que blizzard ou Hydrocanon, justement, en 6vs6 ces attaques ne sont pas choisies pour deux grandes raisons :
-La sécurité, en effet il vaut mieux être sûr de gagner a un moment clé que de taper n'importe comment
-Les P.P., les matchs en 6vs6 pouvant être long, il vaut mieux ne pas se retrouver à cours de P.P. à un moment décisif

Or, si vous avez bien lut la rubrique jusqu'ici, les matchs en 3vs3 sont moins longs que ceux en 6vs6, donc il peut être interessant d'utiliser ces attaques qui sont basées grandement sur la chance. Ajoutez à cela la présence d'un C.C. décisif et la stratégie en prend un coup. Vous me direz, il y a peu de chances que ça arrive, j'en suis conscient. A vrai dire, mis à part le fait que les attaques de ce type ont plus de chances d'être présentes, on pourrait, à la limite dire qu'elles sont aussi présentes, mais là encore. Un blizzard qui met K.O. un pokémon qu'un laser glace n'aurait pas mis K.O. peut se réveler valable en 3vs3 comme en 6v6s, cependant, les conséquences ne sont pas du tout les mêmes, comme je l'ais expliqué plus haut.
Donc, dans ce mode, les attaques basées sur la chance peuvent être très rentables. Etant très aléatoire, il suffit d'un coup de bol à un instant précis pour faire se retourner la situation, et inversement :
Ne vous est-il jamais arrivé de rater un éboulement qui aurait mis K.O. votre adversaire ? En 6vs6, ça peut se rattraper, mais en 3vs3 ! Vous ratez votre attaque, du coup il vous attaque et là, comme par hasard c'est le moment où il vous lance un C.C. décisif. L'exemple est peut être éxagéré, mais probable. C'est le cumul de tous les facteurs aléatoires qui fait que le 3vs3 n'est pas un mode adapté pour la stratégie. Mais il n'y a pas que cela.

Les effets secondaires

Alors maintenant nous arrivons à un point qui est peut être un des facteurs les moins importants. En revanche il n'est pas négligeable, surtout dans cette démonstration. Certaines attaques possèdent des effets secondaires, par exemple psyko peut baisser la défense spéciale de la cible ou éboulement peut appeurer. Ces facteurs aléatoires ont généralement des probabilités de réalisation assez faible ( Rarement au dessus de 30%).
Mais voilà, c'est encore un facteur aléatoire, qui résulte, par conséquent de la chance. Il est tout à fait probable qu'un joueur utilisant un ptéra vous appeure avec éboulement 2,3,4 voire même 5 fois d'affilée. A vrai dire, il peut vous appeurer jusqu'à 16 fois consécutive (Eboulement a 16 PP). Tous les aléas de pokémon sont une entrave à la stratégie, mais ils existent en 3vs3 comme en 6vs6. Mon raisonnement est toujours le même; l'impact est beaucoup plus gênant en 3vs3 qu'en 6vs6. L'appeurement d'un pokémon qui fait très mal peut vous coûter la victoire ( Vous n'aurez que rarement deux contres à un ptéra dans votre équipe ), mais l'éboulement de ptéra n'est qu'un exemple. Un psyko qui baisse la défense spéciale de votre éponge spéciale peut la rendre très vulnérable. Vous pouvez vous dire : On peut switcher !
Sauf qu'en 6vs6 on a généralement au moins deux éponges spéciales ( enfin, une éponge et un pokémon capable de l'aider au cas où). En 3vs3 c'est moins vrai, et cumulez celà au ptéra avec éboulement qui appeure et ça devient encore plus difficile. Ajoutez enfin un coup critique décisif adverse et une attaque qui rate quand il ne faut pas. Vous n'avez franchement pas de veine, mais il n'est pas rare que quelques uns de ces facteurs se produisent. Handicapants en 6vs6, fatals en 3vs3.

Les changements de statut

Bien que pouvant faire partie des effets secondaires ( tonnerre qui paralyse), les changements de statut sont un problème majeur en 3vs3. En fait, je ne vais pas parler de stratégie concernant leur utilisation, mais de l'impact que peuvent avoir certains de ces changements et du hasard qui peut les provoquer
On va commencer par le truc qui est sans doute le plus lourd des problèmes : La paralysie !
Vous êtes paralysé et là, c'est le calvaire (en 3vs3), le record de paralysies consécutives enregistré actuellement est de 8, autant dire qu'en 8 paralysies consécutives, vous avez largement le temps de perdre 3 ou 4 fois. En 3vs3, si vous êtes paralysé, vous avez premièrement, peu de chance d'enlever ledit changement ( les heal beller sont rares, utiliser médic nature peut provoquer un switch dangereux et dormir deux tours en 3vs3 est assez difficile). Secondement, vous ne savez pas quand vous allez être paralysé, est-ce que ça sera : pile quand vous anticipez l'adversaire que vous auriez mis K.O. ? Ou a un moment peu important. La paralysie peut jouer un rôle majeur. Et imaginez qu'elle est provoquée par un tonnerre et en plus qu'elle vous bloque quand il faut pas. Ajoutez à cela un éboulement critique qui appeure et l'attaque suivante ratée. Vous me suivez ? Le cumul des facteurs, l'impact qu'ils ont, la difficulté de switcher et en plus la difficulté ( voire l'impossibilité de s'en débarasser). Ca fait déjà beaucoup pour le 3vs3. Il me semble qu'avec celà on peut déjà dire qu'il n'est que très peu stratégique, mais il y a d'autres choses à dire, et pas qu'un peu.
Mais je continue dans les changements de statut en m'attardant sur la façon dont ils peuvent être provoqués. Cela peut être de trois façon :

  • -Soit l'attaque a pour but de vous l'infliger
  • -Soit c'est un effet secondaire de l'attaque
  • -Soit c'est provoqué par une capacité spéciale

Lorsqu'ils sont provoqués par une capacité spéciale ou par un effet secondaire d'une attaque on a encore la présence de Mr.Facteur-chance, et même sur certaines capacités qui sont destinées à changer le statut de l'adversaire et dont la précision est inférieure à 100% ( Mammaaan, pourquoi ça fait 8 hypnoses de suite qui ratent ? ). Encore une fois, en 3vs3 c'est vrai aussi. Mais comparez cela : En 3vs3 un pokémon affecté par un changement de statut, c'est 1/3 tandis qu'en 6vs6 c'est 1/6 de l'équipe. Ensuite rajoutez la difficulté que vous aurez de vous en débarasser ou de toucher si la précision est mauvaise ( ou au contraire que ça marche à chaque fois si la précision est mauvaise). Notez en plus que les switchs sont dangereux et que vous n'avez pas forcement le contre au changement de statut ( on en a forcement en 6vs6, mais je mets au défi une équipe, en 3vs3 de contrer tous les changements de statuts ainsi que les sweepers dangereux).
Donc l'impact est grand, vous me direz : On peut s'en sortir avec un pokémon empoisonné ou paralysé ou brûlé. Oui, je ne dis pas le contraire, sauf qu'avec la paralysie on a déjà une grande part de facteur chance. Mais si :
Un de vos pokémon est gêlé ou Endormi, vous pouvez faire quoi ? Le reveiller en switchant leuphorie ? D'acord, vous avez pris leuphorie, mais vos deux autres pokémon contreront les sweepers physiques ? Le pokémon avec spore peut être chapignon, comment allez vous reveiller vos pokémon ?
Ou alors, vous êtes avec votre ronflex choice bander, vous allez battre l'adversaire qui vous brûle avec un lance flammes. Ainsi vous ne le mettez pas K.O., en revanche lui vous met K.O.

Enfin bref, je pense que mes quelques exemples suffiront, et ne me dites pas "les probabilités que ça arrive sont très faibles". Celle du tonnerre qui paralyse est d' 1 chance/10, d'être ensuite paralysé a un moment où il ne faut pas d' 1/2 soit 1 chance/20. De même pour les autres facteurs, certes on ne peut pas calculer avec précision la probabilité qu'il nous arrive au moins un de ces trucs, mais on a encore franchi une étape par rapport au 6vs6. C'est qu'au delà de l'impact de ces coups de pots, il ont encore plus de chance d'être présents en raison de la difficulté du switch et de l'annulation de ces changements de statut. Ce mode est par conséquent un "nid à chance". Mais, me direz vous, il y a quand même une majorité de cas où la chance ne régit pas les matchs. Et bien, à votre grand désespoir, je dirai que non. Et je ne me contente pas de le dire, je l'explique.

LE pokémon que l'on ne contre pas

Chaque équipe a au moins point faible, que ce soit en 3vs3 ou en 6vs6. Il y a toujours un pokémon ( au moins) contre lequel on a des difficultés en 6vs6. Cependant une bonne stratégie ainsi qu'un bon niveau de jeu permettent de s'en sortir. Que peut-on en dire en 3vs3 ?
Pas grand chose, malheureusement. Ce n'est pas avec 3 pokémon que l'on pourra contrer tous les pokémon alors qu'on a déjà du mal en 6vs6 ( Cependant c'est possible dans ce mode). Prennons un exemple concrès. Votre adversaire peut avoir un métalosse, un ectoplasma, un ronflex, un suicune calm-minder, un hariyama, un ursaring ou encore un ossatueur.
Les contres de métalosse sont généralement les aquatiques/acier. Encore que les aciers ne le contrent pas vraiment si c'est le dernier pokémon. Ectoplasma a tendance à biens se placer sur les acier ( forretress, airmure). Et fait très mal aux aquatiques, donc il faut déjà un pokémon aquatique + gardevoir ( par exemple). Ainsi le problème de ectoplasma et métalosse sont reglés, ainsi que suicune et ossatueur ( quoi que ce dernier fera très mal lors d'un switch). On aura déjà des difficultés, surtout si ectoplasma a ball'ombre. Mais là, on ne contre pas ursaring, donc on va mettre un airmure. S'il est swords danser, on est mort. Mais le pire, c'est que face à un bander, on est même pas sûr de s'en sortir. Donc déjà, c'est pas bon. Sans parler d'un éventuel triopikeur sur gardevoir et hop, on ne fait plus rien. Sans dire aussi qu'on joue à 3 stallers et que, par conséquent on aura du mal à se débarrasser des sweepers adverses, et donc il pourront vaincre sur la durée. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, mais en 3vs3, dans la majorité des cas il y a un joueur qui a l'avantage par rapport à l'autre au niveau des équipes
" Oui, mais en 6vs6 aussi"
Et bien non ! En 6vs6 une équipe peut avoir un avantage sur une autre, et cet avantage est très souvent possible à combler, une synergie entre stallers et sweepers permet de contrer le plus de pokémon possibles et on sera surtout faible a un couple de sweepers donné. Mais on aura toujours moyen de s'en sortir si l'équipe est bien faite. Ce qui n'est pas le cas en 3vs3. Et, faisons encore intervenir la notion de probabilité :
Globalement on va dire qu'il y a 100 pokémon utilisables ( Pourquoi 100 ? C'est un nombre rond et on s'en fout, c'est un exemple). Donc en 3vs3 vous avez 3 pokémon pour en contrer 100. Alors qu'en 6vs6 vous en avec 6.
" Donc la chance est deux fois plus présente en 3vs3, ce qui n'est pas énorme. "
Tout faux. Premièrement il ne faut pas oublier les facteurs cités plus haut, deuxièmement ce n'est pas parce qu'il y a deux fois plus de pokémon qu'on en contre deux fois plus. La comparaison serait même démesurée, avec 3 pokémon on ne peut pas faire, à la fois un couple de staller pour éponger et un couple de sweeper pour faire mal. A moins de prendre un pokémon hybride qui sera moyen dans les deux cas. Donc on ne contre pas grand chose au final, et si on regarde, on peut dire qu'un pokémon un certain nombre de contres fixes (Avec moveset, capacité spéciale, E.V. etc.). Un couple de pokémon a également un certain nombre de contres ( en considérant que les pokémon se complètent ). On sait qu'avec un couple de pokémon on contre plus de pokémon qu'avec un pokémon simple.
Donc, avec deux pokémon, on a moins de contres qu'avec un. Ne me dites pas que les deux pokémon ont plus de faiblesses lorsqu'ils sont deux parce que chacun a ses faiblesses. On envoit le pokémon résistant sur les faiblesses de l'autre et au final on résiste à beaucoup plus d'assauts et/ou on frappe sur plus de types ( Cela est valable pour un couple de sweepers ou de stallers)
" Mais, tu ne nous a pas dit que le switch était dangereux en 6vs6"
Bravo ! C'était ce que je voulais entendre. En 3vs3, le couple sera beaucoup plus fragile qu'en 3vs3. On obtient donc qu'un couple de pokémon en 3vs3 contrera moins de pokémon que ce même couple en 6vs6. On remarque donc que même en ayant un essai de synergie en 3vs3, c'est toujours foireux. Je ne peux malheureusement pas chiffrer cela, mais c'est un fait. D'autant plus que la partie suivante (comme les précédantes) ne font que confirmer ce qui n'était, au départ, qu'une hypothèse.
L'impossibilité de mettre un soutien ou d'avoir deux stallers ainsi que deux sweepers corrects, sans oublier l'impact du facteur chance empêchent les stallers, et même les sweepers de se compléter. Cependant, l'adversaire aussi aura le même problème. C'est justement ça qui merde ( excusez du propos, mais c'est le terme exact). Vous aurez beau prendre les sweepers/stallers que vous voudrez, il y aura clairement un avantage d'un côté ou de l'autre ( Et pas un avantage parce que le joueur est meilleur que son adversaire ) !
" Mais le 3vs3, c'est aussi stratégique que le 6vs6, on a une équipe de 6 pokémon, c'est juste qu'on en choisit 3" m'avait dit un certain might. Au délà de son incapacité de gérer un site, cette personne est capable de dire des énormités et de nous donner des conseils sur quelque chose où il n'y connait absolument rien ( Je vois bien un étranger ne parlant pas notre langue nous expliquer que notre verbe est mauvais... ).
Je vais vous expliquer pourquoi c'est stupide, et surtout venant de lui. Vous pouvez l'avoir pensé ou même toujours le penser, quoi que c'est difficile maintenant qu'il est déjà prouvé ( non pas de manière rigoureuse mais de manière accessible) que le 3vs3 est bien peu stratégique, que les propos de might ne sont pas fondés.
Vous choissez donc 3 pokémon parmi les 6 ( En gros, vous avez 3-4 trios qui marchent, certaines combinaisons s'handicapant mutuellement). Cela ne change pas la probabilité que l'adversaire ait 6 pokémon parmi 100. Et c'est là qu'on m'a dit que l'on choisissait ses pokémon en fonction de l'autre. Et je vais vous dire quelque chose :
On ne peut absolument pas savoir ce que va prendre l'adversaire ( s'il est bon, cela s'entend ). On peut, à la limite y déceler quelque combinaison, mais pas savoir ce qu'il va prendre. Et si oui, c'est soit que vous connaissez la personne et oubliez mon raisonnement, soit un simple coup de pot.
La différence par rapport au fait qu'on ait 3 pokémon face à 100, c'est que vous pouvez vous dire : " Ah tiens, mon adversaire n' a pas l'air d'avoir de contre à mon pokémon" ou bien " Oh zut alors ! S'il a tel moveset sur tel pokémon et qu'il le prend, j'ai perdu". En gros, soit vous savez que vous aurez l'avantage ou un gros désavantage s'il prend tel ou tel pokémon. Soit vous n'en savez rien, et encore une fois c'est le hasard qui décide de cet avantage. Tout comme il décidera s'il est important en offrant son lot de coups critiques, attaques qui ratent et autres facteurs.

L'erreur fatale

Encore un gros morceau, peut être le pire de ce mode. Le titre est exact sans l'être, aussi confus qu'est ce mode et aussi brouillon qu'est mon esprit torturé. Je vais vous expliquer brièvement de quoi je parle, c'est à dire de l'anticipation et de la stratégie en combat. Je vais vous expliquer l'anéantissement de ce cher "Système D" qui est tout pour moi dans ce mode barbare et sans pitié. Mettons nous en situation. Vous avez votre magnifique, que dis-je, splendide et extraordinaire ronflex choice-bander en place. Vous savez que parmi les pokémon de l'aversaire ( Les 6). Il y a un airmure et un ectoplasma. malheureusement pour vous, vous ne pourrez pas contrer les picots et ectoplasma fera très mal à l'équipe s'il est subpuncher. Vous vous dites : "Je tente un Mitra-poing contre airmure" et manque de bol, arrive ectoplasma qui décime votre équipe (clone, mitra poing, tonnerre, poinglace, toujours au bon moment. Voilà la réaction qui pourrait être probable
" C'est simple, le joueur du ronflex aurait du anticiper le switch pour ectoplasma en lançant Ball'ombre. Il aurait pu gagner s'il avait fait cela, c'est une erreur d'anticipation. De plus, le joueur de l'ectoplasma a très bien joué vu qu'il a su anticiper tous les mouvements de son adversaire"
Halte !
Non, jeune homme ( si je dis que c'est une femme ou un belge, voire les deux, je vais me faire huer, on ne s'attaque pas aux gens qui ont déjà des difficultés), c'est un saut trop rapide sur des conclusions fausses. Une seule question : Comment peut-on anticiper la venue d'ectoplasma ou airmure ?
" Le ressenti, le feeling, il faut être aware"
Et bien non ! On ne peut pas anticiper un switch sur ectoplasma ou airmure pour deux grandes raisons :
-On ne sait pas si l'adversaire a choisi un des deux, les deux ou aucun.
-On ne connait pas le niveau et le style de jeu de l'adversaire " Eh, banane ! Tu viens de dire que l'anticipation n'existe pas alors, que ça soit en 3vs3 ou en 6vs6"
Un peu de politesse jeune blonde belge ( bah quoi ?), je n'ai absolument pas dit cela. Il est globalement impossible d'anticiper un joueur au premier tour. On peut avoir des intuitions, mais si le joueur est excellent ou, au contraire, totalement nul, il sera impossible à anticiper. C'est vrai en 3vs3 comme en 6vs6. La différence est qu'en 3vs3, une erreur peut vous coûter la victoire, alors qu'en 6vs6, si l'équipe est bien construite, vous aurez de quoi vous rattraper (Après ça dépend de quand est l'erreur, mais quand le match n'est pas hyper serré une erreur est rattrapable). Sachez cependant que l'anticipation ne se fait jamais entièrement au premier tour. On peut avoir une idée sur la reaction adverse, et si elle se concrétise, on peut en dégager un avantage ( je parle en 6vs6 car si on réussit un gros coup en 3vs3, on a gagné). Mais ça ne sera qu'une grande part de chance. L'anticipation est quelque chose de délicat, mêlant connaissance de l'adversaire, feeling, chance et experience. La connaissance de l'adversaire est impossible ou presque en 3vs3. Le jeu étant trop court et les stallers ne pouvant pas tout éponger pour savoir comment jouer. L'anticipation est alors fortement réduite, surtout quand on peut se faire avoir au premier tour. Ou même sur une erreur d'anticipation, qui ne sera pas forcement due à une erreur de talent, mais à la malchance. On ne peut pas jouer la prudence en 3vs3. Se dire : "Je mets tel pokémon, s'il joue ça je switche pour untel ou pour mon arme secrete". Non, on se dit : "Je switche pour untel en esperant qu'il n'ait pas ce pokémon ou ce moveset, sinon je suis foutu".
Et c'est ici qu'intervient mon grand ami, monsieur D. Le système D est une solution à un bon nombres de problèmes. Il peut être pp wast, sacrifices, utilisation d'un pokémon pour une imunité, anticipation poussée à l'extrème. Enfin bref, le système D est la chose qui ne tiendra jamais sur papier dans son intégralité et qui fait souvent la différence entre l'excellence et la normalité.
J'ai parlé de l'impossibilité de l'anticipation ci-dessus avec un exemple plutôt concrès. Au delà de cette imposibilité, les conséquences sont très graves puisqu'elles coûtent souvent la victoire. Et ce n'est pas par la faute du joueur, mais pas le facteur hasard. Donc on a deux choses très importantes qui vont de paire :
-Atténuation de la possibilité d'anticiper
-Augmentation des conséquences d'une erreur d'anticipation
Peut-on parler d'erreur ? Pas vraiment, mais on remarque les conséquences. Pourquoi celles-ci sont-elles accentuées ? De la même manière que j'ai expliqué que les coups critiques étaient plus important en 3vs3. Je dirai que la réponse est oui et non. Oui, dans le sens où comme il y a moins de pokémon, perdre un pokémon sur une erreur d'anticipation sera beaucoup plus gênant en 3vs3 qu'en 6vs6. Mais non parce que s'ajoute encore un facteur. Celui que j'ai expliqué plus haut, les duos sont moins efficaces en 3vs3 qu'en 6vs6. Donc, si on anticipe mal, on aura beaucoup de difficultés à se rattraper. A 2vs3, si on ne connait qu'un pokémon de l'adversaire on est en très mauvaise position. Et on n'est même pas certains de contrer notre adversaire avec les deux pokémon qu'il nous reste, d'autant plus que l'adversaire peut avoir un moveset surprenant sur son dernier pokémon, un cc décisif, on peut rater une attaque ou tellement de choses encore. Enfin bref, j'espère que vous aurez compris pourquoi les conséquences sont dramatiques, et ce n'est pas quelque chose de purement personnel. C'est quelque chose de mathématique, de logique enfin tout ce que vous voulez : C'est un fait ! Toute conséquence est multipliée, et non pas par deux, mais facilement par 6 ou 8. Il est possible de chiffrer tout cela, mais il faudrait, d'une part les statistiques des équipes créer pour connaître l'apparence et la probabilité d'apparence des pokémon, ensuite on se baserait sur toutes les formules et on aurait un chiffre très précis de cette multiplication. Ensuite il y aurait le facteur humain dont on se contenterai d'une estimation à défaut d'un chiffre exact. Pour finalement s'apecevoir que ma démonstration est bien plus accessible que des chiffres.
Continuons à reparler du système D, et plus précisement du P.P. wast pour commencer. Le 3vs3 est un mode très court, la chance finissant très souvent par apporter un coup critique ou un avantage très important d'un joueur sur l'autre, il est quasiment impossible d'utiliser cette technique pour s'en sortir. En effet, en 6vs6, lorsque l'on possède une équipe défensive ou qu'aucune des équipes n'a de sweepers qui font vraiment peur à l'adversaire ( et pas seulement dans ces cas), il est possible d'enrayer les P.P. d'une attaque voire même d'un pokémon afin de stopper sa dangerosité. Ainsi fait on poura placer ses sweepers ou soigner mieux ses pokémon. Globalement l'avantage donné par le P.P wast est impotant. Cependant le contexte défensif est favorable à son utilisation, et ce n'est pas dans un mode où la moindre erreur due à n'importe quoi peut être décisive que l'on va se faire prolonger le match. Surtout que le risque de coup critique est important et que si l'adversaire à l'avantage, il sera difficile de le contenir assez de temps pour qu'il n'ait plus de P.P. Surtout que, je le rappelle le switch est très difficile et les duos ( de stallers dans ce cas) ne pourront résister à un ( ou plusieurs) sweeper(s) qu'ils ne contrent pas.
Maintenant, le sacrifice. Il est possible en 3vs3 mais difficilement exploitable. En 6vs6, par exemple, il n'est pas impossible d'endommager quelques pokémon adverses qui contrent notre sweeper, de les paralyser et de sacrifier un pokémon pour placer ledit sweeper. C'est une technique surtout employée dans les équipes offensives et qui peut se révéler payante. Cependant en 3vs3, sacrifier un pokémon revient à sacrifier 1/3 de son équipe. De plus, paralyer un adversaire est assez difficile, sachant que le sacrifice sert soit à confirmer un avantage, soit à le résorber, et qu'il est risqué, c'est kamikaze en 3vs3. Bien souvent il aidera à accroître l'avantage du gagnant mais ne permettra pas au perdant de resorber le sien ( si c'est lui qui sacrifie un pokémon). On a, encore une fois, une augmentation de l'avantage, et par conséquent un équilibre innexistant. Donc, dès qu'on a l'avantage dans ce mode, il est facile de l'améliorer, alors que quand on perd, il est très dur, voire impossible de remonter la pente.
On ne va pas s'arrêter en si bon chemin quand même ? Que diriez vous de l'utilisation d'un pokémon pour ses immunités en guise de continuation ? De toute façon, vous n'avez pas vraiment le choix. Soit vous lisez, soit vous ne lisez pas, mais le texte ne pourra pas se changer, désolé. Mais j'arrête de divaguer et je continue, c'est à ça que je suis payé ( Hein, je suis pas payé ? Bon, peu importe). Comment voulez vous profiter des imunités de vos pokémon quand, d'une part vous n'en n'avez que trois, et que le contre des types important est rendu impossible puisque tous les types deviennent importants ( Il n'y a pas de pokémon qui font peur, jouer entièrement sur le spécial n'est pas mauvais, tout comme jouer 3 sweepers rapides, tout est bon dans ce mode, et par conséquent tout est mauvais. Il n'y a pas comparaison possible, tout marche avec de la chance, rien ne marche si on est maudit). Mais si on arrive à posséder une, allez, je me lance ! 3 imunités que possède l'adversaire ( c'est déjà une chance énorme), il faut pouvoir switcher, le faire au bon moment et que l'adversaire soit stupide au point d'utiliser à chaque fois des attaques que l'on contre. Je crois que vous l'aurez compris, les immunités, c'est à oublier.
Pour terminer l'étude de mon très cher système D, je vais vous raconter une anectode assez interessante. A l'époue je venais de tester une équipe, et, comble de malheur je n'ai pas de contre a cette saloperie de ecoplasma subpuncher. Evidemment, l'adversaire le possède. A part cet emmerdeur qui bat mon équipe sans problème, le reste de son équipe ne me fait rien. Ainsi il se demerde pour placer son géneur. Normalement je suis mort, et pourtant, je vais réussir à le retenir en utilisant l'anticipation. Je vous explique :
Je possède mon Alphonse, autrement dit, mon ossatueur. Il est face a un ectoplasma adverse, je me doute de sa réaction et je chosis éboulement. Ectoplasma utilise clonage et je le contre en utilisant mon éboulement. je me doute qu'il va utiliser une attaque spéciale, mais je ne sais pas s'il possède P.C. plante ou poinglace, je switch pour leuphorie, il lance poinglace. je sais qu'il va se cloner, j'envoie aquali. Bien caché derrière son clone, il ne risque rien à lancer un tonnerre, je switch pour ossatueur. Ensuite il utilse poinglace qui se trouve contré par aquali. J'utilise surf tandis qu'il retente un poinglace. Je switch pour ossatueur sur un tonnerre, lance un éboulement sur son clone, relance aquali, attaque et réussis à m'en débarasser. Je ne vous cacherai pas qu'il y a une grande partie de chance dans ce match, mais j'ai également réussi à évaluer le niveau et le comportement de mon adversaire. Mais retournons au sujet qui n'est pas de raconter mes exploits dans pokémon, mais bien de démontrer que le 3vs3 n'est qu'un mode destiné à l'accessibilité. Aurais-je ( enfin quand je dis "je", ça peut être aussi la blonde belge) pu faire cela en 3vs3 ? J'ai utilisé 3 pokémon pour en contrer un seul, donc à première vue : oui.
Et bien non !
Si vous relisez mon introduction ( je conçois que vous n'avez pas que ça à faire, donc pas la peine de remonter, j'explique plus loin ), je dis que je ne craignais pas le reste de son équipe. Donc sa seule solution pour m'avoir était de garder ectoplasma. Il savait que, une fois son pokémon placé, ça allait être très dur pour moi, mais il a cru que c'était terminé, grosse erreur. S'il n' a pas switché son ectoplasma, c'est sans doute parce que pour le placer, il a eu du mal la première fois, et il ne pensait pas que je m'en sortirai. Cependant, si le reste de mon équipe ne contrait pas la sienne, il n'aurait pas eu besoin de garder ectoplasma et m'aurait eu sans mal. En 3vs3, si on a un pokémon auquel on est faible, on est très rarement résistant au deux autres. C'est même pratiquement impossible. Et même en anticipant bien, on se prendra des coups dans les switchs, et on finira par céder. Donc l'anticipation poussée à l'extrème ne marche pas non plus en 3vs3 ( mais vous vous en doutiez).

Quatre des principaux éléments du système D tombent en ruine dans le 3vs3. Ils en forment la plus grande partie, même si le système D propose énormement d'aspects. On en conclut dont qu'il est impossible ou presque de différencier l'excellence de la normalité en parlant uniquement de ce point. On y ajoute un petit peu de coups critiques décisifs, des attaques qui ratent, des pokémon que l'on ne contre pas, des duos qui marchent pas, et au final on a ? N'importe quoi !

Le poids des n00bs

Non, ce n'est pas un film comme "La vengeance de la carotte masquée". Tremblez misérables devant la légendaire "chance du débutant". Comme vous le savez sans doute, les n00bs sont des joueurs qui mettent des attaques comme blizzard, ultralaser, dynamopoing sur la plupart de leur pokémon. Généralement ils jouent uniquement sur le spécial, donc ( en 6vs6) un leuphorie ou un ronflex les arrête. Et au pire les tanks de l'équipe peuvent aider. Mais, comment s'en sort-on en 3vs3 ?
C'est simple : on prie. Vous êtes croyants ? J'espère pour vous, bien que je ne crache ni sur les athées, ni sur les religieux s'il est un dieu, pourquoi a t-il laissé les humains créer le 3vs3 ? Enfin bref, un n00b est un joueur qui met globalement n'importe quoi à ses pokémon, c'est une roulette russe ambulante. Si vous avez de la chance, vous pourrez l'avoir, mais un : Dracolosse @ restes fatal foudre/Blizzard/Surf/Dynamopoing peut être une plaie s'il est chanceux. Donc même la nullité poussée à l'extrème est une façon de gagner dans ce mode. C'est donc encore un gros problème, on ne peut même pas parler de niveau. Donc en gros, on a vraiment, mais on a sans doute atteint le paroxysme du n'importe quoi !


Voici ce qu'il faut retenir de la rubrique en quelques mots

  • I. Toutes les conséquences sont BEAUCOUP plus importantes en 3vs3
  • II. La chance est BEAUCOUP plus présente en 3vs3
  • III. L'impossibilité de créer une stratégie est un fait établi
  • IV. L'impossibilité d'anticiper est très importante
  • V. La régularité est impossible

J'espère que cette démonstration vous aura aidé à mieux comprendre pourquoi le 3vs3 n' a pas d'interêt stratégique. Il m'étonnerait qu'une démonstration puisse plaire, mais j'ai voulu qu'elle soit accessible à tout le monde, et pas forcement que les matheux. J'espère que c'est le cas. J'espère en dernier lieu que tous les partisants de la stratégie du 3vs3 pourront trouver d'autres argument sur lesquels on pourra débattre, même s'il me semble que tous ceux exprimés ici rendent bien compte de l'absence très importante de stratégie dans ce mode.

Par Loris