Stratégie

Smogon

Ou la compétition à la sauce des fans.

Gestion des tiers

Connaître le principe de base de Smogon, c’est bien. Savoir exactement comment sont prises les décisions quant aux règles, c’est encore mieux.

Chaque tier de Smogon, de l’Ubers au Little Cup en passant par l’Overused, est mené par un Council. L’Underused Council est par exemple à la tête de l’Underused. Chacun de ces Councils est composé d’environ 6 à 12 joueurs très expérimentés dans leurs tiers respectifs qui sont en charge de surveiller qu’un Pokémon ne vienne pas déséquilibrer le tier.

La Tiering Policy générale est détaillée ici, mais en anglais, donc je vais essayer de rester aussi bref et concis que précis. Un Pokémon, un Talent, une attaque ou un objet peut-être juré indésirable dans un tier pour trois raisons :

  •  Broken : Le Pokémon est trop fort pour le tier et le déséquilibre fortement. Par exemple, Méga Drattak a été, dès son arrivé en l’Overused, une force dominante capable de battre des teams entières sans grand effort. Il a donc été passé en Ubers, tier où il est toujours au premier rang malgré la présence de la quasi-totalité des Pokémon du jeu, monstres comme les Primo-Résurgences inclus.
  •  Uncompetitive : L’utilisation de ce Pokémon/Talent, de cet objet ou de cette Attaque nuit à l’aspect compétitif du tier. Par exemple, Marque Ombre empêchait le Pokémon en face de switcher sans n’avoir aucun désavantage, ce qui retirait aux joueurs l’accès à un des principaux aspects de la compétition.
  •  Unhealthy : tout ce qui n’est ni broken, ni uncompetitive, mais nuit quand même au tier. Par exemple, Hoopa-Déchaîné n’était pas franchement broken en Overused pendant la sixième génération : il tapait comme un malade, d’accord, mais était lent. Cela voulait dire qu’il était très efficace contre les équipes défensives mais moins contre les équipes offensives. Il déséquilibrait donc l’Overused au point que les équipes défensives n’étaient quasiment plus vues à cause du monstre, tandis que les équipes offensives étaient plus fortes que jamais.

Quand un Council se rend compte d’un problème du genre, il a deux options :
Si c’est quelque chose d’aussi énorme que Mandrillon à la sortie des derniers jeux Pokémon, il peut le quickban. Les membres du Council vont alors prendre entre eux la décision de bannir ce Pokémon du tier car le résultat du Suspect Test serait couru d'avance et qu’il faut mieux agir rapidement. C’est une procédure rarement utilisée et exclusivement en début de génération, quand Nintendo lâche quelques Pokémon un peu trop forts pour faire plaisir aux joueurs.
Dans les cas moins tranchés, la procédure de base est le Suspect Test. Le Council prend note du problème, écrit un pavé l’expliquant, et fait un sujet dans le forum du tier pour laisser la communauté en débattre. Un Suspect Ladder est ouvert sur le simulateur de combat de Smogon, Pokémon Showdown, et les joueurs y faisant une performance suffisante peuvent voter sur le bannissement (ou non) du Pokémon du tier.

Il est également possible que les Pokémon descendent de tier. En effet, s'ils ne sont pas assez joué dans leur tier actuel (moins de ~3% d'usage, variable selon les tiers), ils seront rétrogradés un cran en-dessous. Par exemple, si Motisma-Laveuse n'est plus assez joué en Overused, il passera Underused. Ces changements de tier ont lieu tous les mois et sont très attendus par les communautés Underused, Rarelyused, etc.

Le système de Smogon est ainsi basé sur un mélange d’usages (pour faire descendre les Pokémon de tiers) et de démocratie (pour bannir les Pokémon d’un tier). N’importe qui peut y participer dès lors qu’il prouve sa valeur dans un tier.

Par Guitoh
Edité par Teclis