PokéFiles

Notes sur l'utilisation du Repousse

Etude sur les Repousse

"Nous recevons chaque jour des dizaines de réclamations venant de Dresseurs se plaignant d'être régulièrement submergés par des masses de Pokémon faibles dans la nature, ce qui ralentit les possibilités d'entraînement pour leur propre équipe : on constate en effet qu'au fur et à mesure que le rapport entre le niveau du Pokémon sauvage et le Pokémon du Dresseur diminue, l'expérience engrangée en fait de même. C'est un processus empirique qui nous paraît d'ailleurs tout à fait naturel et contre lequel aucune parade n'est possible."

"Nous avons cependant constaté que la plupart des Pokémon possédaient une sorte de phéromone sur leur peau dont la concentration augmente au fur et à mesure que leur force progresse, et qui constitue un signal de crainte pour les autres Pokémon. Une expérience menée par le Laboratoire E a ainsi montré qu'en prenant des Pokémon témoins de niveau similaire entre chaque test, plus le Pokémon face auquel on les confrontait était puissant, plus leur envie de fuir augmentait, et ce en dépit de l'espèce du Pokémon. Ainsi, les meilleurs Pokémon possèdent une concentration phéromonale particulièrement élevée qui a le don d'imiter le reste de la faune."

"Une étude plus poussée nous a ensuite permis de localiser les glandes sécrétant cette hormone et c'est après diverses expérimentations que nous avons mis au point le Spray 45-H24, plus connu dans le commerce courant sous le nom de Repousse. Il s'agit d'un spray que l'on diffuse sur la peau du Pokémon accompagnant le Dresseur qui provoque une excitation anormale de ces glandes. En conséquence, la production hormonale s'accroît à tel point que tous les Pokémon alentours fuient plus vite que prévu. Il apparaît cependant que la concentration de l'hormone dans l'air ne soit pas changée, il s'agit simplement d'une simple augmentation quantitative et non pas une augmentation de la puissance de l'hormone, aussi des Pokémon plus puissants sont aptes à s'approcher du Pokémon."

"Enfin, quelques tests complémentaires ont montré qu'une activité physique importante a tendance à faire évacuer le produit du spray plus vite que prévu grâce à la transpiration, aussi une activité de marche normale suffit à obtenir une efficacité optimale dans le temps."

- Rapport du Laboratoire Mu, datation XV-42.1, rédigé par le chercheur S. Keleton, à conserver dans la base d'archives, niveau de classification Gamma -

Par Loris
Edité par Noisette