PokéFiles

Foretress, l'assassin de Roger

Du sang et du métal liquide

Fanart de Porforever

Imaginez-vous dans une forêt. Le soleil est radieux, les Pokémon oiseaux gazouillent joyeusement, tout est beau, tout est parfait. Même votre starter, fraîchement hérité du savant fou local, semble heureux. Ce dernier est un adorable petit Héricendre, aux yeux encore fermés. Ses flammes sont déjà assez puissantes pour vous faire griller votre repas du soir. En hommage à un arrière-grand-oncle, vous avez nommé votre nouveau compagnon Roger. Un coup de foudre réciproque dans les laboratoires. Rien ne peut vous arriver, votre casquette vissée sur votre front. La vie est belle, votre premier badge vous attend dans la ville la plus proche, et votre mère vous a même foutu à la porte avec un sac à dos et une paire de chaussures.

Et soudain, le premier drame de votre vie. Vous avez 12 ans, votre visage est maculé de sang, et un morceau de boyau pendouille tristement de votre casquette. De Roger il ne reste qu'une crêpe rougeâtre, étalée entre les pâquerettes. Toutes ses tripes ont été propulsées hors de sa bouche, comme si on avait donné un coup de poing à un tube de Ketchup. En levant la tête, vous apercevez l'assassin. Un énorme Foretress vous scrute, dans l'attente d'une réaction. Vous avez une seconde pour prier un saint ; deux étant l'idéal, car la bête vous réserve le même sort. Game Over.

foretress paint dessin
Un peu de douceur dans ce monde de brutes

Sommaire :

Système de protection

Généralités

Foretress, au double type insecte acier, n'est qu'en réalité un simple insecte. Sa carapace ne fait pas partie de lui : il n'y a aucune connexion nerveuse entre lui et sa demeure.

Il faut tout d'abord savoir qu'elle est constituée de deux parties bien distinctes : une partie métallique quelconque et une partie organique. La partie métallique est elle-même constituée de deux coques. En observant ces coques, on se rend compte qu'elles ne sont pas lisses, mais très granuleuses. En faisant chauffer un des dômes, on constate que ces grains sont reliés par un fluide gluant et de la même couleur que l'acier qui compose l'armure. Dans sa composition chimique ce fluide est le même que la partie organique de sa carapace. Cette dernière sert de joint étanche entre les deux coques de métal. Ce fluide a été sécrété par le locataire lui-même, et se solidifie lentement avec le temps. Seuls deux trous persistent pour permettre au Pokémon de voir. Il peut les reboucher en cas de nécessité, pour se créer une bulle d'air qui le protégera de l'eau, par exemple.

Mais ceci soulève une autre question : comment peut-il trouver tout ce métal, alors qu'il en est prisonnier ?

→ Retour au Sommaire

Origines de la coquille

C'est tout simplement durant sa première phase d'évolution, Pomdepik, qu'il a pu accumuler le métal nécessaire à sa future demeure. Sa forme n'est pas innocente : ainsi camouflé il peut s'approcher sans la moindre difficulté de n'importe quel Pokémon, qui ne se méfiera pas. Il peut ainsi suivre des Pokémon de type Acier, qui lui fourniront de quoi survivre plus tard, et récupérer jour après jour des résidus de leurs attaques, des morceaux d'armure, des mues... Ces fragments, parfois aussi fins qu'un cheveux, serviront à former la future coquille. Pomdepik les assemble avec patience pour former la première demi-sphère. Il pourra ensuite construire le reste de l'intérieur. Un cas unique mentionne qu'un Pomdepik aurait créé sa propre armure en dépouillant la carcasse d'un Galeking mort au combat, donnant une apparence singulière à ses appartements. Un autre cas rarement rencontré dans la nature nous montre que cette espèce peut utiliser n'importe quel métal : un Foretress dit « shiny » n'utilisera que de l'or, ce qui en fait une proie de choix pour un homme avide de richesse. La partie organique lui sert d'amortisseur lors de ses chutes répétées, en effet elle absorbe le choc, pour que ce dernier ne soit pas mortel pour le Foretress.

foretress coquille vide
Image d'une coquille de Foretress vide

En résumé, la coquille de Foretress est déjà construite avant son évolution. A quoi ressemble la bête qui s'y cache ?

Anatomie interne et mode de vie

A l'aide d'une scie à métaux il est possible de séparer l'épaisse carapace en deux, dans le sens de la hauteur ; la largeur étant impossible car le risque d'abîmer l'animal est trop grand.

→ Retour au Sommaire

Chambre et contenu

On y découvre une chambre, une loge, aux parois parfaitement lisses. Un contraste important entre l'intérieur et l'extérieur : la bête s'y creuse simplement un espace confortable, car elle n'en sortira plus. Le Pokémon qui s'y cache ne ressemble à aucun autre, ses pattes atrophiées sont ancrées dans le métal qui compose la coquille. Le reste de son corps est semblable à un gros vers noir, enroulé sur lui-même, afin d'occuper toute la moitié arrière de la chambre.

foretress coupe transversale

Les organes internes ne sont que très peu protégés, tant cette peau noire est fragile : l'acidité de notre peau suffit à la marquer profondément. La partie la plus importante reste la tête. On remarque immédiatement ses yeux : immenses, ils sont à eux deux plus gros que son cerveau. Il n'a pas de bouche, mais à la place quatre tuyaux. Chacun s'échappe par un des trous de la partie organique de sa carapace.

Mais dans un tel système qui semble fermé, comment la bête peut-elle survivre ?

→ Retour au Sommaire

Fonctionnement des quatre proboscis

Au secours, un mot barbare. Un proboscis est un appendice de forme allongée situé sur la tête de certains Pokémon vertébrés et invertébrés. Il s'agit généralement d'un organe de succion. Plus vulgairement, on peut l'assimiler à la trompe d'un Charmillon, les fameux tuyaux fixés à sa tête. Comme dit dans le titre de paragraphe, Foretress en possède 4, tous spécifiques :

- Le premier, avant droite, est utilisé pour aspirer la nourriture.

- Le second, avant gauche, est utilisé pour la respiration.

- Le troisième, arrière droite, est employé pour rejeter les déchets organiques.

- Le quatrième, arrière gauche, est la partie externe des organes reproducteurs.

C'est donc la première trompe qui est « responsable » de la mort de Roger le Héricendre. Foretress ne peut se nourrir que d'aliments liquides, ou réduite en bouillie par le poids de sa carapace, car son système digestif n'est que très peu performant. Il se jette donc de hauteurs considérables, souvent des arbres, pour écraser ses futurs repas. Exclusivement carnivore, il rate cependant souvent sa cible. Les Pokémon pouvant résister à l'impact sont rares : un Tortank, qui possède pourtant une carapace très solide ne résisterait pas. Il aura surtout tendance à s'attaquer à des Pokémon feu, qui sont ses pires ennemis. Ceci explique donc le sort de ce pauvre Roger. En même temps personne ne le regrettera.

On note également que ce Pokémon est capable de projeter tout un arsenal de pics par ses trompes. Elles sont produites par les glandes situées sous ses yeux.

En voyant tout cela, dernière question : comment cette bestiole à la con peut-elle se déplacer ? Car un rouleau compresseur spécial hérisson, ça a son intérêt.

→ Retour au Sommaire

Mode de déplacement

Découverte hasardeuse

Foretress est capable de se déplacer, et ce à des vitesses variables, sans que son corps ne soit en contact avec le sol. Le Pokémon a donc dû trouver un moyen de se déplacer, et de se hisser parmi les arbres. La réponse a été apportée en 1943 par Wernher von Braun, un ingérieur allemand qui travaillait particulièrement dans la conception de barbecues. En effet il a découvert que Foretress est capable d'utiliser la résonance. Pour s'en rendre compte, il a posé un de ces insectes dépouillés de leur carapace sur une plaque de métal recouverte de riz et de divers morceaux de poulet. Autrement dit une découverte parfaitement hasardeuse, un soir de paella. Quelques secondes plus tard, il n'y avait plus le moindre grain de riz sur la plaque. Pire encore elle s'était déplacée d'une vingtaine de centimètres, et continuait à se gondoler à une vitesse alarmante. En s'approchant, il avait réalisé que c'est l'immense abdomen, enroulé en spirale qui vibrait et entraînait avec lui la plaque de métal. L'expérience n'alla pas plus loin : le métal était devenu tellement chaud que la pauvre bête fut cuite, et dégustée dans un banquet des plus prestigieux.

Aujourd'hui ce principe est encore mieux connu : on sait désormais que le phénomène observé était celui de la résonance, que Foretress appliquait sur la plaque. On a pu observer qu'il utilisait le même principe pour animer sa carapace.

→ Retour au Sommaire

Application de la résonance sur les Foretress

La résonance peut être d'une banale difficulté, ou d'une affreuse simplicité. Dans les deux cas, le fond reste le même : chaque objet possède une fréquence de vibration. Quand un objet reçoit cette fréquence, il se met à osciller. Ces oscillations sont très importantes, et permettent de produire de l'énergie. Et Foretress dans tout ça ? Revenons à notre médecin. Vous vous souvenez, de la plaque d'acier qui se tordait ? Voici le parfait exemple. L'abdomen de Foretress était en contact avec la plaque. En vibrant avec la bonne fréquence, il a pu faire vibrer le métal brûlant... Avant de terminer comme une crevette rabougrie.
Il applique le même principe au sein de son armure. En la faisant vibrer à une fréquence précise, il est capable de lui faire faire des bonds. Plus il approchera de sa fréquence de résonance, plus les bonds seront hauts. Au contraire, une fréquence légèrement plus basse ou élevée lui fera faire de petits déplacements. Et oui, vous avez bien lu. Foretress se déplace en faisant vibrer son ventre.

foretresse deplacement lent

foretresse deplacement rapide

foretresse deplacement tres rapide

→ Retour au Sommaire

Il y a des terreurs qui vous dévorent un bras. Il y a des horreurs sur pattes qui vous charment avec leurs gros yeux globuleux. Il y a des horreurs qui essayent de se faire discrètes. Et après, il y a Foretress. Un insecte ridicule sans sa coquille, mais capable d'écraser un humain sans la moindre difficulté. Il se cache, pour réduire en bouillie votre mignon petit Pokémon ultra kawaii, et vos mastodontes se cassent les dents dessus. Ses 125,8 kilos sauront vous séduire à coup sûr. En tout cas, Roger a été conquis.

foretress mort roger ecrase
Roger valide

Ecrit par Djäan
Dépoussiéré par X-edgy
Par Loris
Edité par Noisette, X-edgy