Logiciels & ROM Pokemon

Pokémon Insurgence

Une claque. J'ai pas d'autre mot pour qualifier ce jeu.


Bonjour, chers élèves ! Pour le 4ème numéro de cette rubrique, j'ai décidé de faire une petite entorse à la règle en ne parlant pas d'une Hack-rom, mais d'un fan-game (toute façon, je fais ce que je veux) : Pokémon Insurgence.

Sorti en 2015 (si j'en crois les diverses informations trouvées çà et là), il est développé par la même équipe de créateurs que Pokémon Zeta et Omicron, menée par les excellents Thesuzerain et 1of the4rockets. Pokémon Insurgence se joue sur PC, avec des mises à jour plus ou moins régulières, même 5 ans après sa sortie : la plus récente date de cette année !

Ce test sera donc effectué en se basant sur la version 1.2.5, sortie en 2020. De nouvelles MAJ sont encore susceptibles de sortir.


Sommaire


Voilà un des nombreux écrans-titres du jeu

L'histoire d'Insurgence

La scène cinématique qui se lance lorsque vous lancez une nouvelle partie nous montre qu'un homme du nom de Jaern est en plein discours public. Il explique que la disparition soudaine et inexpliquée du protecteur de la région de Torren (où se déroule l'aventure), connu comme étant l'Augure, a mis la région dans une situation difficile. En effet, à Torren, il existe des groupes religieux vénérant certains Pokémon appelés sectes "Cultes". Ceux-ci ne sont pas de simples groupes religieux de l'époque contemporaine : ils ont pour objectif de modeler le monde à leur image. Et depuis la disparition de l'Augure, Torren est en grand danger, et elle a besoin d'un chef digne de ce nom. Jaern, charismatique et réputé grand dresseur, "accepte" alors de prendre la suite du protecteur de Torren, et portera désormais le titre de Second Augure.

Vous commencez l'aventure endormi et enfermé dans une sorte de base où tout le monde est affublé d'un cosplay uniforme faisant penser à Darkrai. Une discussion fait mention de vous et du sort peu enviable qui vous attend. Laissé seul face à votre destin, vous ne devez alors votre salut qu'à l'intervention de Mew. Celui-ci tient un mot de votre bienfaiteur anonyme, selon lequel Mew sera toujours là pour veiller sur vous. Mais la priorité est de fuir de cette base, qui se révèle être celle du Culte de Darkrai.

Une fois dehors, vous apprenez que Telnor Town, le petit village dans lequel vous êtes arrivé, va recevoir la visite de Jaern. Une telle visite est un évènement sans précédent pour ce coin paumé de Torren. Toutefois, tradition oblige, chaque habitant doit offrir un présent à ce dernier. C'est alors que Damian, le jeune garçon qui vous a accueilli dès votre venue, doit partir à la recherche d'un cadeau. En effet, cet ahuri a oublié de s'en occuper. De votre côté, vous êtes chargé de l'accompagner, mais qui vous protègera en cas de besoin ?

Telnor Town compte aussi une grande scientifique Pokémon, appelée Sylvan, réputée excellente conseillère pour les nouveaux dresseurs. En arrivant dans son bureau, vous assistez à une discussion animée entre le Professeur Sylvan et son ancien camarade d'université, un brillant chercheur du nom de Reukra, qui n'est ni plus ni moins que le chef du Culte de la Perfection. Reukra explique qu'il doit se débarrasser de 3 Pokémon, mais qu'il n'a "confiance" qu'en Sylvan. Il se trouve que les 3 Pokémon de Reukra sont des versions Delta de Bulbizarre, Carapuce et Salamèche, trouvées lors de ses travaux à Holon. Vous aurez donc la possibilité de choisir entre l'un de ces 3 Pokémon ou le Évoli que Sylvan offre à chaque dresseur débutant.

Pendant que vous faites la nounou aidez Damian, vous devrez répondre à de trop nombreuses questions. Pourquoi avez-vous été fait prisonnier du Culte de Darkrai ? Pourquoi Mew vous a-t-il sauvé et qui est votre bienfaiteur ? Qu'est-il arrivé au Premier Augure ? Vos alliés sont-ils vraiment tous dignes de confiance ? Quelles sont les réelles menaces qui vous guettent, Torren et vous ? Qui êtes-vous vraiment ? Autant de questions auxquelles vous devrez répondre pendant votre aventure.


Un désastre se prépare. Serez-vous à la hauteur ?


Des légendes de Torren vous seront contées...

Ça vous semble déjà beaucoup d'informations à absorber ? Mes pauvres, vous n'êtes pas prêts pour la suite, je n'ai fait que vous déballer les 15 premières minutes du jeu, avant que vous ne puissiez réellement commencer votre aventure. Vous allez avoir un grand nombre d'informations à ingurgiter tout au long de votre périple.

Informations générales - Paramètres de jeu 

Les paramètres de jeu conditionneront votre aventure et donc votre expérience de jeu. Une fois que vous cliquez sur New Game, le jeu vous propose de choisir entre 2 modes de jeux (Note: ce choix est modifiable à tout moment dans le jeu, il vous suffit de vous rendre dans un Centre Pokémon pour pouvoir activer ce changement)

  • Mode Traditionnel (Traditionnal Mode ou Lighter Mode, suivant les versions du jeu) : Il s'agit d'un mode classique, similaire à ce que vous pourrez trouver dans les jeux officiels de la franchise. L'histoire de ce fan-game est destinée à un public plus mature, certaines scènes dans l'aventure peuvent choquer, mais ce mode permet de le rendre accessible à un plus grand nombre de joueurs en désactivant ou en édulcorant les passages controversés. J'ai pour ma part opté pour ce mode, n'étant pas très à l'aise avec des passages potentiellement choquants, surtout dans un jeu Pokémon.

  • Mode Sombre (Darker Mode) : Les passages potentiellement choquants ne seront pas censurés dans ce mode : morts explicites de personnages, scènes violentes... De plus, certains sprites de Pokémon voient du sang rajouté sur eux. 

Une fois ce choix de mode effectué, est lancée la (superbe) cinématique d'ouverture sur l'histoire du jeu. Après celle-ci, on vous offre la possibilité de faire le jeu en mode Challenge. Libre à vous d'accepter ou non. Mais attention, ce choix est irréversible !


  • Nuzlocke : Tous les Pokémon attrapés doivent être renommés et les Pokémon K.O ne peuvent pas être réanimés, que ce soit par le biais du Centre Pokémon, du Rappel, des Cendres Sacrées ou du dépôt dans le PC, pour ne citer que ces méthodes. Une fois que le joueur n'a plus de Pokémon utilisable dans le jeu, le Nuzlocke se termine et le joueur peut reprendre la partie en mode "classique". C'est d'ailleurs la seule condition pour abandonner ce challenge.

  • Randomized : Tous les Pokémon, qu'ils soient sauvages, donnés sous formes d'œufs ou de cadeaux, obtenus en échanges internes, ainsi que les Pokémon de dresseurs sont générés aléatoirement parmi les 721 Pokémon officiels et les Espèces Delta (développées plus bas). La même règle s'applique pour les objets, qu'ils soient proposés dans des boutiques indépendantes aux Centres Pokémon, trouvables au sol, cachés, tenus par des Pokémon sauvages ou donnés par des PNJ. Enfin, les joueurs ayant choisi de relever ce challenge ne sont pas autorisés à échanger ou se battre entre eux.

  • PP Challenge : Soigner ses Pokémon, que ce soit par le PC, au Centre Pokémon ou dans d'autres endroits, ne restaurera pas les PP. Seuls les Baies Mepo, les Elixirs, les Huiles auront ce pouvoir.

  • Egg Challenge : Pour ce challenge, des œufs vous sont fournis dans 20 boîtes du PC afin que tous les Pokémon de votre équipe soient issus d'un œuf. Ainsi, pour chaque capture ou réception d'un Pokémon, vous devez l'échanger contre un des œufs qui se trouvera dans le PC. Pour faciliter leur éclosion, le nombre de pas a été réduit à une vingtaine environ, tout œuf confondu. Le petit plus du challenge : tous les œufs ont un surnom donnant un indice sur la bestiole qu'il contient, lié à leur apparence ou leur type. Enfin, les joueurs ayant choisi de relever ce challenge ne sont pas autorisés à échanger ou se battre entre eux.

  • Solo Run : Les joueurs peuvent choisir n'importe quel Pokémon non-légendaire et qui n'a pas évolué pour jouer avec lui seul dans l'équipe. Il est toujours possible de capturer des Pokémon, mais ils seront directement envoyés au PC. De plus, l'accès au PC est limité pour ce mode.

  • Mystery Challenge : Tous les Pokémons rencontrés/donnés auront un sprite ??? et un nom caché. Leur identité ne sera révélée qu'une fois qu'ils seront enregistrés dans le Pokédex et/ou qu'ils seront dans votre équipe.

  • Non-Technical Challenge : Dans ce challenge, il vous est impossible d'utiliser les CT/CS. Naturellement, les objets alternatifs aux CT/CS (eux aussi développés plus bas) ne sont pas concernés par cette restriction.

  • Bravery Challenge : Dans ce mode de jeu, il vous sera impossible de fuir les combats contre les Pokémon sauvages.

  • Wonder Challenge : N'importe quel Pokémon trouvé/donné/capturé/éclos sera immédiatement envoyé en Echange Miracle. Il vous faudra donc une connexion Internet stable et quasi-permanente pour relever ce défi.

  • Ironman Challenge : Perdez un combat, et votre sauvegarde sautera ! C'était pas comme si le jeu était de base très facile...

Sachez que vous pouvez abandonner à tout moment les Challenges suivants : PP, Solo Run, Mystery, Non-Technical et Ironman. À l'inverse, impossible d'abandonner pendant le Nuzlocke et le Randomized Challenge.

Peu importe que vous ayez choisi de relever un des défis présentés ci-dessus ou simplement de jouer de manière classique, vous serez directement lancé dans le jeu. Ici, il n'y a pas de professeur qui vous présentera un Pokémon en faisant un petit speech mais un rapide laïus sur ce qui va se passer à votre réveil. Celui-ci vous amènera au choix de votre sexe (énormissime pour ma part, comme en vrai), de votre apparence (parmi 3 disponibles) et bien sûr de votre nom.

Informations générales - Spécificités d'Insurgence

Insurgence est un jeu particulier, que ce soit de par son histoire, de par son contenu, ses options de jeu ou ses opportunités de défis. Cependant, il y a d'autres éléments qui méritent toute notre attention :

  • Les espèces Delta : Souvenir reminiscent des séries de JCC "Espèces Delta & Fantômes d'Holon", dans lesquelles les Pokémon Delta seraient des Pokémon vivant à Holon. Ceux-ci ont subi des mutations dues aux ondes envoyées dans cette région pour essayer de débusquer Mew. Les mutations ont pour effet de modifier le type des Pokémon (par exemple, dans ces deux extensions, un Delta Kaiminus pourra être de type Elektrik)

    Dans Insurgence, les Pokémon Delta sont un élément important de l'histoire mais ont des origines totalement différentes (Je n'irais pas plus loin pour ne pas spoiler). Le fait d'avoir un type différent est repris ici mais l'apparence et le cri sont altérés.

Voici un Delta Baudrive (un sigle Delta apparaît à côté de la barre de vie)

  • Les Alternatives aux CT/CS : Coupe, Cascade, Vol... Ce sont des CT et CS parmi tant d'autres. Indispensables et incontournables pour progresser dans l'aventure, ce sont des objets rares, difficiles à trouver et/ou à obtenir. Dans Insurgence, dans un souci de réalisme, et pour ne pas se voir indéfiniment bloqué, des objets qui remplissent la même fonction que les CT/CS ont été inclus. De plus, certaines capacités existantes sont elles aussi devenues des alternatives.

    Par exemple : Psyko ou Coup de Boule servent de substitut à Force, n'importe quelle attaque offensive de type Combat pourra être utilisée à la place d'Eclate-Roc, un Lokhlass gonflable pourra remplacer la maîtrise de Surf et ainsi de suite. Seule Coupe n'a pas d'équivalence à l'heure où j'écris ce test.


Surfer sur le dos d'un Lokhlass gonflable, quel pied !

  • Le Pikataxi/Taxi Emolga : En voyageant, vous rencontrerez un homme qui vous propose de vous rendre dans des villes déjà visitées pour la modique somme de 500 Pokédollar. En progressant dans l'histoire, le Pikataxi deviendra le Taxi Emolga, vous permettant de voler dans le ciel, à l'instar du Grand Envol dans Pokémon Rubis Omega et Saphir Alpha. Voler dans le ciel est d'ailleurs le seul moyen d'atteindre certains endroits, de rencontrer certains Pokémon et de déclencher certains évènements.


Le Grand Envol du pauvre façon Insurgence

  • Choix de la difficulté : Comme dit plus haut, Pokémon Insurgence n'est pas un jeu facile. Modifier le niveau de la difficulté ne réduit pas uniquement le niveau des Pokémon adverses (de 1 à 3), cela modifie l'IA, les objets utilisables par les adversaires, mais surtout les conditions requises pour affronter le Conseil 4.

  • Mode Pureté : Activer le Mode Pureté désactivera l'apparition des Espèces Delta et Méga-Évolutions inventées par les créateurs. Notez que suivant la version à laquelle vous jouez, certaines erreurs, incohérences et certains bugs superficiels peuvent apparaître en activant ce mode, car toutes les Espèces Delta et les Méga-Évolutions propres à Insurgence n'ont pas forcément été toutes remplacées par leurs équivalents "officiels".

Review du jeu

Pokémon Insurgence semble être réalisé avec RPG Maker. Le jeu est beau, il est très beau, les musiques créées spécialement pour le jeu sont pour la plupart complètement folles et pourraient parfaitement s'insérer dans un jeu comme Undertale. Il est malheureusement en anglais, et, ayant une histoire plus mature que les jeux « classiques », un assez bon niveau dans la langue de Shakespeare est recommandé pour apprécier pleinement ce jeu. Pour vous donner une idée, j'ai moi-même un gros niveau d'anglais dans l'ensemble, mais il m'est arrivé d'être largué sur deux ou trois passages.


J'adore comment l'histoire commence. 20 min de jeu.

Je vais pas vous mentir, le jeu est assez difficile (et c'est tant mieux), mais la courbe d'évolution de niveau des Pokémon adverses est, à mon sens, très mal conçue. Pour vous donner une idée, le tout premier dresseur que vous affrontez a des Pokémon n12-13. Le premier Champion d'Arène possède des Pokémon n25, le deuxième a des Pokémon de niveau 35, le 3e a des Pokémon niveau 50, et ainsi de suite pour arriver à 82 pour le dernier Champion. Je ne vous parlerais pas du Conseil 4 pour ne pas être vulgaire. Attention, la difficulté ne dépend pas uniquement des niveaux des Pokémon, mais également de leur stratégie, de l'IA et des objets. Le challenge est clairement au rendez-vous, bien que ce soit parfois frustrant et vous en aurez pour votre argent. 

De plus, pour masquer la mauvaise gestion de la courbe de progression, faire durer le plaisir, le niveau maximum a été relevé à 120. De mon point de vue, il aurait été plus sage de rester au maximum de 100 et de faire un meilleur équilibrage au niveau des Champions et autres adversaires.

La vaste région de Torren ne possède pas que de très nombreux points d'intérêts, des paysages riches et variés ainsi que des climats diversifiés : elle regorge également de mystères et de zones énigmatiques. Et ce n'est pas tout, une fois certaines conditions remplies, vous pourrez accéder à la fameuse région de Holon, elle aussi très riche et diversifiée.

Une fois la ligue vaincue, vous aurez également une pléthore de quêtes post-game. Vous devrez, en plus de devoir vous rendre à Holon, affronter certaines personnes, enquêtez sur d'autres, et terminer les quêtes commencées dans l'histoire avant la ligue...

L'aventure avant la ligue étant déjà très conséquente (comptez entre 50 et 65 heures pour arriver jusqu'à la ligue et la battre), comptez-en au moins 30 pour les quêtes post-game, dont 10 à 15 pour la seule mission à Holon. Vous l'aurez compris, Pokémon Insurgence possède une très bonne durée de vie, et à titre personnel, c'est la première fois que je vois ça.

Ce que j'ai préféré :

  • L'histoire. C'est clairement un des meilleurs atouts d'Insurgence. Si certains moments sont prévisibles, d'autres sont de véritables surprises avec des plot twist.

  • Les sujets abordés ne sont pas toujours aussi légers que dans les jeux officiels (propagande, mysticisme, mort, violence, rêves, solitude, manipulation...), sans pour autant tomber dans le pathos ou la violence gratuite.

  • Les antagonistes ne sont pas tous ridicules : au contraire, ils inspirent la crainte et ont des objectifs et des moyens sérieux. Certains combats sont donc absolument épiques, surtout couplés à l'OST absolument folle.

  • La durée de vie très conséquente. J'en suis à 100h et il me manque au moins 2 quêtes post-game à finir.

  • Le bestiaire : 721 Pokémon, 198 Espèces Delta (au moment de la version 1.2.5) et quelques autres légères altérations de Pokémon existants.

  • Il est possible de mapper soi-même la quasi-totalité des touches de jeu.

  • Presque toutes les musiques ont été créées pour le jeu et rendent très bien pour la plupart.

  • Il est possible de jouer et d'échanger avec d'autres joueurs en ligne, en récupérant un gadget très tôt dans le jeu.

  • Les alternatives aux CT/CS sont pour la plupart du temps bien pensées

  • Les maps sont vraiment belles et très réussies pour la plupart

  • Possibilités de personnalisation du personnage

  • Possibilité de faire des petits boulots (certains s'ancrent dans le scénario secondaire) contre de l'argent et d'autres récompenses.

  • De nouvelles Méga-Évolutions ont été créées pour le jeu, et un certain nombre d'entre elles rendent bien, voire très bien. Certaines Espèces Delta aussi sont très intéressantes, que ce soit au niveau de l'apparence ou du type.

  • Des clins d'œil aux jeux de la série officielle, des apparitions de personnages des jeux officiels et quelques mentions d'autres fangames.

  • Présence de "cinématiques"

  • En cas de défaite, vous ne perdez pas d'argent, ce qui peut être salvateur au vu la difficulté de certains combats.

  • Le jeu est assez pratique à prendre en main

  • D'autres surprises dans le jeu !


Non, les antagonistes ne rigolent pas.

Ce que j'ai moins aimé :

  • Si les Espèces Delta sont une riche idée et un gros atout de ce jeu, force est de constater que les designs d'une grande partie d'entre elles sont vraiment claqués, notamment ceux de certains starters.

  • Certains mini-jeux sont sympas mais d'autres peuvent être frustrants.

  • La difficulté et la courbe de progression sont mal dosées.

  • Certaines énigmes dans les quêtes secondaires peuvent être extrêmement difficiles et frustrantes, je n'ai pu résoudre certaines qu'en les quittant et en les recommençant, profitant ainsi de la randomization de l'emplacement des pièces.

  • La musique des combats contre des dresseurs "normaux" est la même que celle contre les Pokémon sauvages : il s'agit de la musique de combat contre les dresseurs de la 5G. On peut donc facilement se lasser et certains moments épiques sont atténués à cause de cette absence de diversité musicale.

  • Il faut un certain niveau d'anglais pour pouvoir pleinement profiter du jeu, ce qui réduit pas mal l'accessibilité au jeu, ou alors attendez un patch.


Cette zone est belle mais peut être assez frustrante par moments. 

L'avis de votre serviteur

Pokémon Insurgence est une claque, que dis-je, une secousse. Que ce soit par son gameplay, son ambiance, ou son histoire, c'est simple : J'AI TOTALEMENT ADORÉ ! Je dois avouer que j'aime beaucoup le fait que cette histoire qui commence par autre chose que le classique "Oui, Timéo, va voir le prof [insérer nom d'arbre rigolo] pour qu'il te donne un Pokémon afin que tu puisses devenir dresseur". En effet, si relever le défi des Arènes et du Conseil 4 n'est pas à négliger dans Insurgence, cette quête passe au second plan au profit de questions sur le passé du héros et de son combat contre les Cultes.

Les musiques, bon sang, les musiques... Certaines d'entre elles m'ont donné des frissons et m'en donnent encore rien que d'y repenser. Voici le thème principal de Pokémon Insurgence. Si avec ça, vous n'avez pas envie d'écouter plus d'OST d'Insurgence, je peux rien faire pour vous.

Mention spéciale pour les fan design (Espèces Delta, Fake Méga-Évolutions...) : moi qui ai une sainte horreur de ce genre de procédés, ici, j'ai vraiment accroché car j'estimais que leur importance dans l'histoire était suffisamment grande pour que je puisse les tolérer et même les apprécier pour certains, car ils sont vraiment bien trouvés.

Je ne peux que vous conseiller d'y jouer. Vous ne le regretterez pas une seule seconde. Et si ce test ne vous a pas convaincu, voyez ce fan teaser.

Merci à mon collègue, le Professeur Lunoray, pour m'avoir fourni quelques screenshots en complément des miens pour égayer ce test.

Par RoseNoire