Dossier Pokémon

Mythologie Pokémon - De l'autre côté du miroir

Préambule inversé

Au cours du premier dossier consacré à la mythologie du monde Pokémon, j'avais commencé les choses en expliquant que de tous les Pokémon invités à la table des légendaires, seuls quelques-uns d'entre eux avaient vraiment eu un rôle dans la création du monde, ce qui pourrait de fait sectionner les légendaires en deux sections : les Pokémon mythologiques et les autres. Les premiers ayant eu leur heure de gloire dans la première partie, et surtout parce que cette séparation semble avoir laissé un certain nombre de questions chez plusieurs d'entre vous, il est l'heure de passer "de l'autre côté du miroir", c'est-à-dire vous expliquer pourquoi tous ces Pokémon légendaires sont restés dans l'ombre, à travers des mini-dossiers destinés à clarifier la situation.

Mewtwo ou le questionnement sur les limites de la puissance
Zarbi ou donner du sens au vide
Raikou, Entei et Suicune ou la légende de la Tour Cendrée
Celebi ou le lutin détrôné
Latias et Latios ou les deux éons
Jirachi ou le manipulateur des désirs
Déoxys ou l'émissaire de l'espace
Heatran ou l'habitant des volcans
Darkrai et Cresselia ou les maîtres des rêves
Manaphy ou la guest-star d'une journée
Shaymin ou Manaphy bis repetita
Victini ou le secret du phare
La légende des quatre mousquetaires
Meloetta ou la chanteuse d'un autre temps
Genesect ou Mewtwo à la sauce Plasma

Mewtwo ou le questionnement sur les limites de la puissance

Mewtwo

Premier absent de la liste, et pas des moindres, Mewtwo, le Pokémon surpuissant de la première génération créé par des scientifiques vénaux à partir des gènes de Mew ... Et voilà, vous regardez à peine la définition de la bestiole et le suspense est déjà terminé. Sachant que Mewtwo est une expérience de laboratoire, donc un pur produit d'éléments qui lui préexistaient, sans compter que tout ceci est artificiel, vous comprendrez bien qu'il n'a absolument rien de mythologique et donc que le fonctionnement du monde n'a pas du tout besoin de lui.

Alors pourquoi existe-t-il? Pour vous servir l'une de ces réflexions philosophiques confirmant une fois de plus que Pokémon n'est pas du tout un jeu conçu exclusivement pour les gamins (eh oui, Pokémon, c'est aussi pour les grands, on ne le répètera jamais assez). Trève de bavardages, allons donc améliorer notre première définition : le but des scientifiques l'ayant créé était d'aboutir à un Pokémon ultime capable de leur assurer la domination du monde ... C'est là qu'arrive la bonne vieille question "si je suis capable de tous vous détruire, pourquoi je vous obéirais?", et Mewtwo n'a pas fait les choses à moitié puisqu'il a complètement détruit le laboratoire, avec les scientifiques évidemment, où il a été conçu avant de s'échapper. Réflexion en découlant : plus vous créez de trucs puissants, plus la probabilité qu'ils vous explosent à la gueule augmente, et ça se termine rarement bien.

Conclusion : pour ceux qui se demandent quelle est la place de Mewtwo dans la mythologie Pokémon, voyez-le simplement comme une réflexion (assez intéressante au passage) de la part des créateurs du jeu, ça sera déjà bien.

Zarbi ou donner du sens au vide

Zarbi

Zarbi ... La bestiole était initialement rentrée dans la légende comme étant le Pokémon le plus pathétique de l'histoire de la saga, il est temps de mettre les pendules à l'heure et de redonner à cette chose la place qui lui revient de droit.

Initialement, tout le monde pensait que les Zarbi étaient un phénomène relativement discret et focalisé dans les Ruines Alpha, théorie qui s'est effondrée lorsque des monuments similaires ont été à Sinnoh dans les ruines de Bonville et dans les ruines Tanoby des Îles Sevii ... Exit au passage l'histoire selon laquelle l'écriture serait partie d'une région spécifique, puisqu'il n'y a que 28 versions (connues) de Zarbi et que tout le monde est logé à la même enseigne ... Ce qui n'explique toujours pas le sens de la bestiole ... En fait, la réponse se trouve "autre part", dans le vide, la matière noire, nommez la chose telle que vous le voulez. Les derniers opus ont en effet montré que les Zarbi se manifestent dès qu'il est question de physique dimensionnelle, que ce soit à l'intérieur des dimensions parallèles dans lesquelles on peut entrevoir une masse indescriptible de Zarbi ou bien à la création d'une nouvelle entité transdimensionnelle comme dans les Ruines Sinjoh ... Les Zarbi deviennent ainsi littéralement l'incarnation de ce vide qui nous entoure ...

Conclusion de tout ça : le monde de Pokémon tel que nous le connaissons est cerné de toutes parts par une armée illimitée de Zarbi tous reliés entre eux par un réseau de pensée, et nous, pendant ce temps, nous continuons de les voir comme une bande d'attardés insignifiants ... Ben, si le proverbe "l'union fait la force" n'a pas perdu de sa véracité, vous pouvez commencer sérieusement à flipper ...

Raikou, Entei et Suicune ou la légende de la Tour Cendrée

Raikou Entei et Suicune

La ville de Rosalia dans la région de Johto est célèbre pour deux raisons : son Champion s'imaginant être l'élu des Pokémon légendaires mais qui se fait éclater par chaque Dresseur venant dans son Arène pour récupérer son Badge, ce qui met à mal ses visions, et ses deux tours dominant le paysage.

C'est là que les légendes locales entrent en scène : vous avez ainsi la Tour Cendrée (ou du moins ce qui est devenu la Tour Cendrée pour être exact) consacrée à Lugia et la Tour Carillon consacrée à Ho-Oh, sauf qu'il y a plusieurs siècles, la première tour a été détruite par un incendie et trois Pokémon se sont retrouvés piégés à l'intérieur, périssant de facto carbonisés comme des malpropres. Et là, apitoyé par leur sort, Ho-Oh décide de les ressusciter sous la forme de trois nouveaux Pokémon devenus ses émissaires, sans compter le boost de puissance tellement énorme qu'ils se retrouvent obligés de courir aux quatre coins du monde.

C'est cette histoire qui est au coeur de la légende de Raikou, Entei et Suicune, et ça ne va pas plus loin que ça. Pas besoin donc de leur donner un quelconque rôle dans la création du monde, juste une place tout de même méritée dans les légendes du monde Pokémon. Et au fait, pour ceux qui raffolent des détails de ce genre, vous remarquerez qu'après tout ce temps, la Tour Cendrée est non seulement toujours debout malgré les décombres, mais en plus, les gens n'ont même pas été foutus de la reconstruire, ce qui explique aisément pourquoi Lugia est parti rager au fond des Tourb'Îles plutôt que de revenir ...

Celebi ou le lutin détrôné

Artwork Celebi

Pokémon secret de la seconde génération, qui s'est vite taillé une réputation de Pokémon rare de part le fait qu'il était aussi introuvable que Mew, Celebi est très vite devenu aux yeux des joueurs un Pokémon légendaire, diverses théories avancant qu'il serait l'élément du trio complétant Ho-Oh et Lugia, de part le fait qu'il voyage dans le temps alors que les deux précédents incarnent son écoulement ...

L'arrivée inopinée de Dialga aura cependant vite fait de démolir cette légende, puisque nous avons désormais dans l'équation un Pokémon mythique qui contrôle le temps lui-même. Pourquoi est-ce suffisant pour mettre un terme aux divagations sur Celebi? Je vais vous le prouver en trois étapes.

D'abord, l'existence même d'un Pokémon contrôlant le flot du temps est suffisante pour renvoyer n'importe quel voyageur temporel aux oubliettes ... Ensuite, rappelons aux esprits crédules que le temps est une notion qui dépasse largement celle du jour et de la nuit, ces deux derniers étant juste des facteurs permettant de se rendre compte qu'il existe, rien de plus ... Pour ceux qui ne percutent pas, restez complètement immobiles et posez-vous juste la question : "est-ce que le fait que je sois immobile empêche le temps de s'écouler?". La réponse est évidemment non, et si ça ne vous suffit pas, allez faire un tour dans le cercle arctique, en plus de vous forçer à sortir de chez vous (ce qui est déjà un exploit), vous aurez droit à des nuits qui peuvent durer jusqu'à ... six mois. Enfin, maintenant que j'ai brisé le lien que vous pouviez faire entre le temps et les signes extérieurs de son écoulement, je vous rappelle que le jour et la nuit sont deux notions binaires, il n'y a pas de troisième option possible, c'est soit l'un soit l'autre, donc Celebi n'a aucun lien avec Ho-Oh et Lugia.

Tout ça pour dire quoi? Que Celebi est considéré comme "légendaire" juste parce qu'il a la capacité de voyager dans le temps, mais s'il n'avait pas existé, ça n'empêcherait pas le monde de tourner, il n'est donc pas du tout indispensable au fonctionnement de l'univers.

Latias et Latios ou les deux éons

Latias et Latios

Si l'on se base seulement sur leur bilan cartouche, Latias et Latios, ou Lati@s pour les intimes, font clairement partie de la catégorie des Pokémon légendaires : potentiel de destruction immonde, versatilité exceptionnelle, donc utilisables pour rayer de la carte des équipes entières sans états d'âme ...

Pour ce qui est des légendes pures, le contenu est malheureusement beaucoup moins riche : on sait d'eux qu'ils peuvent se déplacer sans problème à la vitesse du son, qu'ils peuvent se recouvrir d'un duvet spécial leur assurant une totale invisibilité et que ce sont censés être frère et soeur ... Dernier point utile : tous deux peuvent utiliser la Rosée Âme, artefact mystique leur permettant d'augmenter de manière conséquente et abusive leurs pouvoirs, à quelques nuances près.

De là à considérer qu'ils ont leur place au Panthéon des Pokémon mythiques, il y a cependant un gouffre. Tout d'abord, leur capacité à se rendre invisible semble surtout suggérer que ce sont des Pokémon qu'on ne voit que très rarement, ce qui ne fait pas forcément d'eux des Pokémon uniques. Ensuite ... la sempiternelle question "et s'ils n'avaient pas existé, qu'adviendrait-il du reste?", ben ici la réponse est comme toujours la même, rien de particulier. Et dernier point : nous vous rappelons encore une fois qu'un Pokémon en exemplaire unique dans le jeu n'en devient pas pour autant légendaire, et franchement, je vois mal ces deux-là uniques (pas la peine de ramener le troll sur les Boîtes PC remplies d'Arcéus, vous savez que ce n'est pas un résultat "naturel").

 

Jirachi ou le manipulateur des désirs

Jirachi

Si l'on devait résumer l'existence de Jirachi en quelques mots, il suffirait d'un petit Pokémon censé être mignon associé à un putain d'enfoiré. Vous avez ainsi un Pokémon qui ne reste éveillé qu'une semaine pour mille ans de sommeil (je ne sais pas pour vous, mais moi, j'appelle ça une putain de feignasse) et qui dispose de la capacité de réaliser tous les voeux, sans compter l'existence d'un oeil sur son ventre qui serait le mal incarné lorsqu'il s'ouvre ...

Encore une fois, vous avez une sorte de réflexion philosophique dissimulée dans la bestiole, bien que cette fois il faille chercher assez loin. Déjà, bien que la contrepartie soit horriblement chiante, imaginez-vous juste avec la capacité de faire absolument tout ce qui vous passe par la tête pendant une semaine et demandez-vous ce que vous feriez, puis essayez de généraliser ça à tout le monde ... Je vous laisse imaginer le bordel que deviendrait la planète si on laissait chacun faire ce qu'il veut. C'est là que le détail intéressant de l'oeil sur le ventre de Jirachi arrive : vous avez donc dans le même Pokémon le moyen ultime d'accéder au bonheur et le "mal incarné", ce qui sous-entend d'office que les deux ne sont jamais très loin l'un de l'autre. Jirachi devient ainsi la métaphore des désirs : si vous les laissez vous dévorer, vous avez immanquablement finir par vous attirer des emmerdes bien plus grandes que vous ...

Conclusion de tout ça : c'est assez chiant de devoir attendre mille ans pour avoir ce genre de capacité à disposition, mais en fait, ce n'est peut-être pas si mal que ça ...

Deoxys ou l'émissaire de l'espace

Deoxys

Depuis les années 1960 et les légendes sur la zone 51, l'humanité, et plus particulièrement la planète geek, a eu une profonde attraction pour l'espace et ces fameux extraterrestres, apparus sous les noms de martiens, OVNIs, "petits hommes verts" ou je ne sais quoi d'autre ...

Et puis, un beau jour, dans les bureaux de Game Freak, après un peu trop forcé sur sa consommation de champignons, un développeur s'est dit : "Et si on foutait des aliens dans Pokémon?". Une réunion et trois cafetières avalées plus tard, Déoxys était né : un virus extraterrestre qui aurait muté en Pokémon après avoir atterri sur notre planète ... Donc, à peine arrivé, la première chose qu'il croise, ce sont des Pokémon, donc il arrive à muter de lui-même, comme ça, pour transformer en l'un d'entre eux ...

Pas besoin d'attarder davantage sur le sujet pour le moment, inutile de vous démontrer que si un tel virus débarquait sur Terre, ça ne serait certainement pas de manière isolée, ce qui annule de facto le caractère unique que certains d'entre vous confèrent à Déoxys, et donc à défaut d'être un Pokémon légendaire, Déoxys matérialise plutôt cette fascination si caractéristique de notre société pour la vie ailleurs ...

Heatran ou l'habitant des volcans

Heatran

Pokémon particulièrement rare, Heatran est un Pokémon vivant dans les volcans qui ne peut être convoqué que si vous êtes en possession de la Pierre Magma, un objet assez particulier censé contenir le pouvoir du magma (faudra quand même m'expliquer pourquoi un objet aussi important traîne comme ça sur la route 18 dans les versions Noire 2 et Blanche 2 ou comment il est possible de transporter un morceau de magma dans un sac, mais passons ...) qui vous permet de l'appeler, ou même de le contrôler si l'on écoute les dires du Professeur Pluton dans la version Platine ...

En fait, un peu à la manière de nombreux autres Pokémon "légendaires", Heatran se révèle juste être un Pokémon aussi puissant que rare, ce qui a conduit les autochtones vivant autour des endroits où il habite qu'il s'agissait d'un Pokémon légendaire, mais bon, s'ils avaient pris la peine de sortir de leur village, ils seraient sans doute aperçus que la "bestiole ultime de leur volcan" n'est finalement pas si unique que ça.

Donc, pas la peine de chercher midi à quatorze heures, Heatran n'est pas vraiment un Pokémon légendaire, à défaut d'être un Pokémon surpuissant, je vous l'accorde ...

Darkrai et Cresselia ou les maîtres des rêves

Cresselia et Darkrai

La philosophie asiatique a toujours été dominée par cette idée selon laquelle le bien et le mal seraient directement liés dans un affrontement éternel, et peu de mythes dans l'univers Pokémon relatent aussi bien cette philosophie que la légende de Darkrai et Cresselia. Le premier a en effet la capacité de plonger ses ennemis dans des cauchemars sans fin pouvant même se solder par la mort de sa victime (cf le fantôme du Manoir de l'Etrange d'Unys qui ne s'est jamais réveillée) tandis que le second dispose du pouvoir de sortir les Pokémon et les humains des cauchemars de Darkraï. Typiquement le genre de boucle infinie qui ne saurait se terminer.

On peut toutefois faire les remarques suivantes : d'abord, il est suggéré que Cresselia est proprement incapable d'infliger des dégâts à Darkraï (le type Psy est totalement inefficace contre le type Ténèbres), sous-entendant que la lumière sera de toute façon incapable d'endiguer complètement les ténèbres par nature. La seconde particularité est que si en ce monde vous voyez toujours les dégâts infligés par les ténèbres, vous ne verrez jamais directement les bienfaits accordés par la lumière (vous voyez toujours les victimes des cauchemars de Darkraï, mais le fait que tous les autres ne soient pas plongés dans ces mêmes cauchemars ne choque personne), comme quoi la lumière mènerait au fond un combat silencieux. Cette particularité est également mise en avant par le fait que Cresselia ait un profil défensif et lent alors que Darkraï dispose d'un potentiel agressif et rapide (regardez leurs base stats et les attaques disponibles sur notre Pokédex et vous verrez de quoi je parle en deux secondes). Dernier point (qui m'ouvre d'ailleurs un gros troll de circonstance), il reste quand même la question de la frontière entre les rêves et la réalité : un peu à la manière de Matrix, nous ne savons jamais si nous sommes éveillés ou bien si nous sommes juste en train de rêver, puisqu'il est impossible de vérifier si nous sommes dans un cauchemar de Darkraï ou non. Et puis, toujours dans cette optique, un cauchemar se veut par nature glauque, mais est-ce que la réalité dans laquelle on se réveille après est forcément meilleure par nature? Pas forcément.

Conclusion de tout ça, le combat de Darkrai et Cresselia reste la métaphore du combat entre les rêves et la réalité, les deux s'entremêlant pour un voyage éternel.

Manaphy ou la guest-star d'une journée

Manaphy

"Un Pokémon qui a l'étrange pouvoir de se lier d'amitié avec n'importe quel autre Pokémon ..." A peine avez-vous posé un oeil sur les définitions du Pokédex que vous comprenez que le principal argument de Manaphy est "oh la la, mais c'est un Pokémon trop choupi kawaï auquel on fait plein de câlins", mais manque de pot, à part la capacité à se diriger facilement à travers les courants marins et ça, l'argumentaire du "Prince des Mers" reste quand même particulièrement pauvre. Bon, d'accord, il faut avouer qu'il a vraiment tout ce qu'il faut pour régner sur les mers, du moins si on se fie à ce qu'on sait sur lui, mais toujours en vertu de ces mêmes données, il est dit qu'il s'agit juste d'un Pokémon particulièrement rare, donc pas vraiment unique.

Et puis, toujours pour revenir à ce sempiternel argument, le monde n'a pas à proprement parler de Manaphy, bon d'accord, si vous retirez le Pokémon capable éventuellement de coordonner tous les autres, vous allez de fait provoquer un sacré bordel dans l'équilibre halieutique, mais seulement pendant un court laps de temps (entre nous, regardez bien la tête de Manaphy et bonne chance pour vous convaincre que ce truc se trouve au sommet de la hiérarchie alimentaire), la nature étant justement conçue de telle manière que personne n'en reste définitivement le chef (même le plus puissant prédateur ne peut survivre aux ravages du temps).

Donc, Manaphy se trouve à la frontière de ce qui différencie les Pokémon mythologiques du reste des Pokémon légendaires, il s'agit certes d'un Pokémon ayant des capacités et une importance non négligeables dans l'univers de Pokémon, mais ça n'en fait pas pour autant un élément absolument vital.

Shaymin ou Manaphy bis repetita

Shaymin

Cinquième Pokémon de l'histoire de la saga ayant eu droit à avoir 100 points dans chacune de ses base stats ayant hérité de toutes sortes de surnoms, le plus célèbre étant sans doute celui de "Pokémon paillasson", Shaymin a pendant très longtemps été la victime des joueurs, puisque non content de n'avoir initialement que très peu d'utilité dans le jeu en tant que bête de combat, ce dernier ne possédait également aucune "mythologie" particulière, juste un évènement dédié dans la région de Sinnoh mais sans plus (exactement comme le Pokémon dont nous avons parler ensuite en fait).

Puis il y a eu la version Platine ainsi que le Film 11, et Shaymin a eu droit à une transformation, la Forme Céleste, le changeant en une véritable machine de guerre lui garantissant une place parmi les Pokémon les plus dangereux du jeu, mais en revanche, toujours aucune amélioration au niveau du background de la bestiole, on en est d'ailleurs à présent certains qu'il en existe plusieurs et qu'il n'a absolument rien de mythologique, l'espèce entière serait exterminée que tout le monde s'en foutrait, à part peut-être les émos de service, mais ça on s'en fout.

Victini ou le secret du phare

Victini

Victini, c'est l'histoire d'un Pokémon théoriquement capable de produire une énergie illimitée, ce qui ne l'a pas du tout empêché de se faire enfermer comme un con dans un phare pendant un siècle (ah oui, on ne vous a pas dit? Ce petit truc à l'aspect enfantin que vous attrapez dans les versions Noire et Blanche est en fait dix fois plus vieux que vous au bas mot) ... Note intéressante, l'île dans laquelle il a été enfermé aurait été acheté par un milliardaire (rien que ça) qui l'aurait enfermé ici pour le protéger de la convoitise des hommes ... Fous-toi de ma gueule.

Donc, que tirer sérieusement de cette bestiole? Pas grand chose en fait, les plus cyniques d'entre vous iront sans doute jusqu'à dire qu'il fallait bien doter la 5G d'un Pokémon ayant un score de 100 dans toutes ses base stats comme dans toutes les autres versions, et je n'ai pas la force ni l'envie de les contredire ... A la limite, on peut parler d'un Pokémon ayant sans doute du potentiel, mais à part ça, rien d'autre à l'horizon pour le moment ...

La légende des quatre mousquetaires

Cobaltium Viridium Terrakium et Keldeo

Initialement censé être un trio auquel vient s'ajouter un quatrième invité surprise, la légende de Cobaltium, Viridium, Terrakium et Keldeo s'est vite transformée en épopée légendaire, avec son lot d'images mythologiques sur fond de vérité obscure.

Si l'on se fie aux légendes d'Unys, une guerre entre humains aurait autrefois ravagé le pays, et les Pokémon se seraient retrouvés bloqués au milieu de tout ce bordel, ce qui a conduit les trois premiers mousquetaires à émerger du tas pour calmer tout ce monde à grands coups de cornes dans l'arrière-temps ... Mais comme par hasard, la vérité est beaucoup moins belle et fabuleuse que ce que les conteurs ont voulu le faire croire. Tout est enfin parti d'un simple incendie dans l'endroit connu comme étant les Tourbières de Flocombe (oui, oui, un incendie qui a pris dans un marécage ...), durant lequel Keldeo s'est retrouvé séparé de ses parents. Pendant ce temps, les trois du trio ont aidé les autres Pokémon à s'enfuir et voyant que le dernier a été laissé sur place, ils décident de l'entraîner.

C'est là que ça devient comique (ou pathétique selon le point de vue), puisque Keldeo a disparu avant d'avoir terminé sa formation ... vu qu'il s'est imaginé qu'il pouvait se descendre Kyurem tout seul après avoir écouté les rumeurs sur le monstre de la Grotte Cyclopéenne. Mais comme par hasard, il s'est loupé et depuis, il erre à travers à la région d'Unys sous le poids de la honte ... jusqu'à ce qu'il soit un jour ramené au Bois du Serment où il pourra enfin finir sa formation ...

En bref, l'histoire des quatre mousquetaires d'Unys, c'est la métaphore du gosse qui a eu les yeux plus gros que le ventre et qui doit être remis dans le droit chemin ...

Meloetta ou la chanteuse d'un autre temps

Meloetta

Autant Victini ne présentait pas d'intérêt particulier, autant pour Meloetta, on a droit à une légende plus ou moins bien fichue. Il s'agit en effet d'un Pokémon particulièrement rare (on ne sait pas vraiment s'il est unique, mais le doute plane fortement) et ancien qui connaissait une partition capable de charmer tous les êtres vivants, mais qui a fini par l'oublier avec le temps, les humains ne s'intéressant plus à lui. Puis, un jour, au détour d'un bar de Volucité rempli de dépressifs, il rencontre un musicien qui parvient à lui rappeler ladite partition (en gros, la bestiole est ancienne et a oublié un chant qu'un musicien planqué dans un bar a réussi à rejouer ... bon, on va arrêter ce troll sans queue ni tête sur la cohérence de Pokémon, ça commence à bien faire) et lui permet alors de manifester une seconde forme inédite.

Vous ne voyez pas la métaphore cachée ? Bon, je vous la refais : vous avez un Pokémon qui cherche à se rappeler d'une époque dont plus personne ne se souvient à part lui, et là, au détour d'un bar, il croise le mec qui lui ramène ses souvenirs et comme par hasard, tous les dépressifs du bar commencent à trouver la musique super belle et commencent à regretter l'ancienne époque ... Oui, l'histoire de Meloetta est la métaphore de cette nostalgie à la con qui ravage pas mal de monde, notamment ceux qui ont tendance à oublier que même dans l'ancien temps, tout le monde trouvait que l'ancien temps était mieux que leur vie actuelle, et ainsi de suite ...

Notons tout de même un point positif : après ça, les gars se décident quand même à reprendre leur vie en main ... Conclusion de tout ça : Meloetta, c'est l'histoire de cette nostalgie qui finit par tous nous tirailler un jour pour mieux nous rappeler que l'important est d'aller de l'avant ...

Genesect ou Mewtwo à la sauce Plasma

Genesect

Pour obtenir le Pokémon le plus puissant entre vos mains, vous avez essentiellement trois choix qui s'offrent à vous : soit vous créez vous-même la bestiole à partir de diverses manipulations ou soit vous trouvez dans la nature une bestiole déjà puissante à la base à laquelle vous ajoutez quelques suppléments.

La Team Plasma ayant pris la première voie, la Team Plasma se détournera de fait vers la seconde, utilisant l'ADN d'un Pokémon préhistorique apparemment considéré comme le prédateur le plus puissant de son époque pour le ramener à la vie et lui implanter la technologie de la Team Plasma. Une combinaison des produits de la nature et de la civilisation qui ne sera malheureusement pas du goût de N, lequel décidera de la fin du projet avant qu'il soit mené à son terme, les notes trouvées dans la Laboratoire P2 confirmant que le scientifique en charge du projet avait encore des projets inachevés en tête concernant la bestiole ...

En guise de conclusion, voyez donc Genesect comme un Mewtwo inachevé pour des raisons éthiques (bon, peut-être pas éthiques, mais quelque chose y ressemblant dans l'idée) ...

Rédigé par Phénix

Toutes les images utilisées dans ce dossier sont la propriété respective de leurs auteurs.

Par Loris