PokéScience

C'est pas Sorcilence n°3

Le cas Tortank : tortue et canon de beauté

Introduction, sans pression

Troisième dossier de C'est Pas Sorcilence, l'occasion de retrouver toute la fine équipe de scientifiques stagiaires et sous-payés (c'est un pléonasme) de Pokémon Trash. Comme indiqué dans le dossier précédent, nous aimons le changement ici. Après un Type Feu (Dragonfeu le flamboyant) et un Type Eau (Wailord la baleine gonflée), il est l'heure de s'attaquer à TORTANK.


Pr. Kartoffel
Hein mais quoi ?

Il y a beaucoup de choses à dire sur l'évolution finale de Carapuce, c'est pour cela que nous allons nous concentrer sur le signe le plus distinctif de ce Pokémon. Quelque chose d'original, qu'on ne s'attend pas à trouver chez une tortue du monde réel de la vérité véritable. Mais si, vous voyez bien de quoi je parle.

Tortank sprite canon
Si si, regardez bien, c'est très subtil

Oui, Tortank est quand même équipé d'une paire de c... canons remarquables. C'est d'ailleurs son signe distinctif, souligné par le Pokédex dès la meilleure première génération :

Un Pokémon brutal armé de canons hydrauliques. Ses puissants jets d'eau sont dévastateurs.

Bref, ce sont bien ces 2 beaux canons bien brillants qui vont nous intéresser dans ce dossier. De quoi sont-ils faits ? Comment fonctionnent-ils ? Quelle quantité d'eau utilise Tortank ? Des questions qui méritent une réponse. Allons-y, let’s go, c’est parti les amis.

Le choix du matéri-eau

Pourquoi se poser la question de la composition de ces 2 belles armes ? Eh bien, parce que ces canons sont quand même amenés à devoir projeter de l’eau. Et vu l’aspect de ceux-ci (gris et brillants), on peut fortement parier qu’ils soient constitués de métal.

Tortank groupe métal
Tortank est déjà totalement métal, avouez qu'il a la classe

Et comme vous devez le savoir, eau et métaux font parfois mauvais ménage. Et malheureusement, le Pokédex ne nous apprend rien de précis sur eux. Mais bon, c’est pas comme si cet appareil donnait des informations utiles.

Comme dit juste au-dessus, l’aspect brillant nous donne une indication : on peut penser que le matériau de base est un métal. Et si je vous dis “métal” et “plomberie”, qu’est-ce que vous me dites ?
- Du plomb ! C’est logique, c’est l’origine du mot “plomberie” (si, soyez observateurs) !
- Du cuivre ! C’est classique aussi.
- Du laiton ! Comme le professeur xdlolmdr
- De l’or ! Mais vous devez être un milliardaire qui n’a pas le sens des priorités.
- EVIER METAL ! Dans ce cas, vous êtes quelqu’un qui a du goût.
- Une pantoufle ! Et a priori, vous n’avez pas compris la question.

Alors, étudions ça dans l’ordre. Le plomb, pourquoi pas. Le problème avec ce métal, pour utiliser un terme scientifique, c’est qu’il n’est pas sexy. Déjà, il est très dense donc cela serait difficile pour le pauvre Tortank de supporter cette masse de métal. On peut imaginer que l’évolution, au sens biologique du terme, n’aurait pas choisi ce métal pour faciliter le déplacement du Pokémon.


Dr. Mira Darwin
Aaah ??? :D On parle enfin d'évolution ? On peut en profiter pour développer ?!?! :D

Non. Plus tard.


Dr. Mira Darwin
D:

Et en plus, le plomb ce n'est pas très bon pour la santé, puisque sa pénétration dans le corps peut provoquer le saturnisme, une maladie pas très sympathique.

saturnin canard trop mignon
Non, ça n'a rien à voir

sprite saturnin dlc
Non, ce n'est pas non plus une maladie causée par une exposition répétée à ce dresseur


Paul Iglotte
Bon, arrêtons un peu les blagues, histoire de ne pas saturer, et redevenons sérieux afin de pouvoir profiter au mieux de ce que j'ai à dire. ;)
Le saturnisme est une maladie dont le nom vient de la planète Saturne. Cette planète est liée au plomb en alchimie, tout simplement.
Mais on peut aller plus loin : le nom est aussi lié à la divinité Saturne qui, selon la mythologie, mange ses enfants. Le plomb ayant la fâcheuse tendance à oxyder de nombreux métaux, on peut considérer qu'il les "mange", d'où le lien avec Saturne.

Le cuivre et le laiton (qui est un alliage de cuivre et de zinc) peuvent être facilement éliminés. Pourquoi vous demanderez-vous (et je vous félicite pour votre participation incroyable) ? Tout simplement car ces matériaux sont de couleur orangée. Cela ne correspond pas à ce qu’on peut voir.


Dr. P.T. Rash

Comme ça parle d'alliage, j'en profite pour faire un point rapide. Un alliage est un mélange dont un des “ingrédients” est un métal. C’est assez important car cela permet de modifier les caractéristiques du matériau (le rendre plus solide, plus souple, etc.). 

Vu la couleur, on aurait pu penser au fer. Mais le fer, comme l’acier d’ailleurs (alliage de fer et de carbone), rouille en présence d’air et d’eau. Le pauvre Tortank aurait donc des canons rouillés qui finiraient par se désagréger… Ce qui, il faut le dire, serait parfaitement pathétique.

sprite Tortank canon rouillé
"La rouille attaque mes canons telle la tristesse attaque mon âme de reptile."


Dr. P.T. Rash
Pourquoi le fer rouille ? Car le fer réagit avec le dioxygène de l'air pour former des oxydes de fer. Le principal problème, c'est que cette couche d'oxyde de fer est perméable à l'air. La corrosion peut donc se poursuivre en profondeur et attaquer l'ensemble de l'objet.

Comment éviter à l’acier de s’oxyder ? On aurait pu penser à de l’acier inoxydable, qui comme son nom l’indique, ne s’oxyde pas. Comment faire de l’acier inoxydable, me demanderiez-vous (décidemment, vous êtes bien curieux... mais j'aime ça) ? Eh bien, aux ingrédients classiques de l’acier, vous rajoutez du chrome. Et aussi d’autres métaux possiblement.


Dr. P.T. Rash
Pour information, le chrome est un métal qu'on retrouve dans de nombreux alliages mais il est aussi utilisé par l'industrie métallurgique pour donner une apparence brillante à des pièces métalliques : on appelle cela le chromage, tout simplement.

steelix chrome
Conception d'un Steelix inoxydable : on ajoute du chrome... ... ... désolé

Mais le problème, c’est que les canons peuvent tirer de l’eau douce mais aussi de l’eau de mer, qui est salée. Et ce sel peut provoquer des phénomènes qui peuvent corroder certains aciers inoxydables. 


Dr. P.T. Rash
Un phénomène particulièrement méchant est la corrosion par piqûres. En gros, l'acier est percé de trous très peu visibles. On ne se rend compte de rien, jusqu'à ce que le matériau soit trop fragilisé. Et là, c'est le drame.

Néanmoins, cette piste n'est pas mal. Comme on l'a vu juste avant, l’acier inoxydable est un mélange de fer, carbone, de chrome mais aussi d’autres ingrédients. Du coup, il existe PLEIN de types d’aciers inoxydables différents, dont certains résistent bien à l’eau de mer.

Bilan ? On peut partir sur de l’acier austénitique à haute teneur en nickel et titane (avouez que le nom claque quand même). Pourquoi ce Pokémon n’est pas classifié en type eau/acier ? C’est une très bonne question, mais le Prof Chen n’a pas pu se rendre disponible pour y répondre.

Et comment se forment ces canons, qui n’étaient pas là chez Carapuce et Carabaffe ? Eh bien tout se passe pendant l’évolution. Et ça tombe bien pour moi, l’évolution des Pokémon est un mystère scientifique. Je ne peux donc que tenter une explication certes foireuse mais néanmoins bucolique.


Pr. Kartoffel
Traduction : "je ne me mouille pas", ce qui est un comble pour un article sur un Pokémon de type Eau. Oh, j'ai fait de l'humour.

 


Dr. P.T. Rash
C'est sa troisième fois ce siècle-ci, on peut l'applaudir.

Lors de l’évolution de Carabaffe, on peut supposer que le fer contenu sous diverses formes dans Carabaffe se réorganise pour former les canons (peut-être le Pokémon stocke-t-il quelque part du fer sous forme dissoute). Le carbone, qui est très présent chez les êtres vivants n’est pas un problème. Pour le chrome et les autres métaux, on peut également supposer que Carapuce et Carabaffe les stockent, en attendant patiemment l’évolution (à moins que ce dresseur sadique appuie sur B lors de l’évolution, ce qui annihilera les espoirs de ces pauvres tortues qui espéraient se transformer un char d’assaut).

Bref, c’était le point matériaux. Maintenant, essayons de voir comment ces canons fonctionnent.

Canons : ça débite dur !

Ce qui est pratique avec les canons hydrauliques, c’est que ça existe en vrai. Pensez donc aux lances à incendies ou aux véhicules anti-émeutes qui projettent de l’eau sur des manifestants :

canon Tortank véhicule antiémeute
Rentrez chez vous, bande de révolutionnaires... allez plutôt admirer ce genre de montage absolument merdique

Bien, le principe est simple : l’eau est stockée en attendant d’être expulsée par les canons. Jusque-là, pas de problème, on peut imaginer que Tortank soit équipé d’un organe faisant office de “Karcher” intégré : il met l’eau sous pression, ce qui la fait jaillir puissamment de l’orifice tel un… 


Dr. P.T. Rash
Je sens la blague beauf approcher. On va s'arrêter là du coup.

Mais ce qui va nous intéresser ici, c’est la vitesse d’éjection de l’eau, c'est-à-dire la vitesse à laquelle l'eau est expulsée de l'orifice du canon. Elle n’est pas donnée par le Pokédex, mais nous pouvons y trouver tout de même une information importante :

Tortank dispose de canons à eau émergeant de sa carapace. Ils sont très précis et peuvent envoyer des balles d'eau capables de faire mouche sur une cible située à plus de 50 m.

La distance atteinte par un projectile, on appelle ça la portée. Et une portée de 50 mètres pour un canon à eau, c’est vraiment pas mal. En comparaison, les camions antiémeutes ont une portée d'environ 40 mètres.

portée musicale
Une portée de 50 mètres, ça fait un long morceau de musique (tuez-moi)

Alors, ça peut paraître absolument incroyable, mais il est possible grâce à cette belle science qu’est la physique de déterminer la vitesse d’éjection de l’eau, connaissant la portée du canon. 


Pr. Kartoffel
Ah ? De la belle physique, enfin ? 

Mais histoire de ne pas trop vous assommer avec des trucs du style “équation différentielle” ou “exponentielle”, on va devoir faire quelques hypothèses simplificatrices.


Pr. Kartoffel
Et merde...

Une d’entre elles est classique : on va négliger les frottements entre le projectile de Tortank et l’air. En effet, ces frottements réduisent la portée du projectile. Autrement dit, on risque de trouver une vitesse d’éjection un peu plus basse que la vraie.

Pour étudier le mouvement du projectile de Tortank, on va le placer dans un repère : l’altitude du projectile sera repérée par la lettre y et sa distance par rapport à Tortank sera notée x. Enfin, l'angle que fera le canon avec l'horizontal sera appelé α (lettre qui se lit "alpha"). Ce qui donne ça :

repérage Tortank balistique

Tortank mesure seulement 1,6 m (oui, perso, il m’arrive aux épaules, je trouve cela parfaitement ridicule mais bon). En regardant un peu les proportions du Tortank, on peut prendre comme hauteur des canons : 1,4 m. Enfin, on va noter v la vitesse initiale du projectile que Tortank va balancer.

Je vais gentiment vous passer l’établissement de l’équation du mouvement du projectile mais en gros, on obtient ça :

formule trajectoire balistique
Avouez que vous ne pensiez pas tomber sur ce genre d'image sur Pokémon Trash


Pr. Kartoffel
Bah oui, ça serait dommage d’avoir les détails intéressants. 
Tiens, d'ailleurs, pour ceux qui ne le sauraient pas : g représente la "gravité" au voisinage de la Terre. g vaut en effet "en moyenne" 9,8 N/kg (newton par kilogramme) sur Terre. Cela signifie que pour 1kg de masse, la Terre exerce une force de 9,8 N.

Du coup, on remplace les lettres par les valeurs que l'on connait :

formule trajectoire balistique valeurs
Ne fuyez pas, c'est bientôt terminé (en récompense, un fanart d'Inezia peu habillée à la fin)

En manipulant l'équation, on peut isoler la vitesse. Je vous passe les détails mais on trouve, en arrondissant le résultat : 22 m/s.  C'est une jolie vitesse ça quand même ! On est sur du 80 km/h quand même, ce qui n'est pas mal mais qui n'est pas absurde.

Mais ce qui va être bien avec cette vitesse, c’est qu’on va pouvoir trouver le débit, c’est-à-dire la quantité d’eau éjectée par Tortank par seconde. Comment ? Eh bien, il y a une formule (et oui, encore) qui nous le donne directement :

formule débit

Là, vous allez me dire : "ah bah, tu es coincé maintenant, espèce de bâtard. Va bouffer ta science, on la connait pas la surface du canon.” Je vous répondrai qu’à part dans votre maman, j’ai été peu souvent coincé. Et qu’on va faire, comme à notre habitude, une petite supposition en mode “osef”.

Il va falloir faire appel à votre imagination. Imaginez ce Tortank, arrivant à hauteur d'épaule, avec ses 2 canons. Observez comme les 2 canons sont plus minces vers le milieu. A l'échelle, et en visualisant ces 2 armes dans l'espace, on peut partir sur un diamètre de 4 cm, donc 0,04 m. Allez, on met ça dans notre formule magique et TADAAA, on obtient (environ) un débit de 0,028 mètres cube par seconde, soit 28 litres d'eau éjectés par un canon en 1 seconde.


Pr. Kartoffel
Tous ces "environ", "arrondis"... *soupir*

Alors, un débit de 28 L/s, c'est beaucoup ou pas ? En comparaison, les canons à eau des camions antiémeutes sont autour de 15 L/s. Donc, c'est quand même pas mal, ça ne doit pas faire trop de bien si ça t'arrive dans la tête

Une dernière question surgit alors dans nos esprits vifs et curieux : où Tortank stocke-t-il cette eau et de quelle quantité a-t-il besoin ? Quelle transition incroyable, on va justement essayer de trouver ça.

Un Pokémon qui a de la réserve

La vitesse que l'on a eu PLAISIR à calculer dans la partie précédente correspondait à la vitesse nécessaire pour atteindre une distance de 50 m. Rien ne dit que la vitesse d'éjection de l'eau dans le cas d'une attaque Hydrocanon soit identique (l'eau est tirée en ligne droite, pas selon un angle de 45°). Mais bon, vous commencez à le voir venir, on va dire que c'est la même vitesse, parce que voilà.


Pr. Kartoffel
Quelle argumentation absolument impressionnante.

Pourquoi l'attaque Hydrocanon ? Car elle demande énormément d'eau a priori et est quand même particulièrement adaptée à Tortank, puisqu'il a des canons. Comme dans Hydrocanon. Incroyable. 

Essayons donc de trouver la quantité d'eau nécessaire pour une attaque Hydrocanon. C'est facile, en vrai. Il suffit de savoir le temps que dure l'attaque. Mais petit problème : en fonction des générations et des animations de combat qui vont avec, l'attaque ne dure jamais la même durée... 

Animations Hydrocanon
Oui, je me suis amusé à chronométrer les durées des attaques sur Poképédia... tristesse.

Mais bon, prenons une durée de 2 secondes. En 2 secondes, un canon libère 28 x 2 = 56 litres d'eau. Mais comme Tortank possède 2 canons, cela nous donne un volume d'eau total de 112 litres. Prenons en compte que Hydrocanon compte de base 5 PP, et nous arrivons à un volume d'eau nécessaire de 560 litres !

Cela est-il cohérent avec la taille du Pokémon ? Pour avoir une idée du volume disponible dans Tortank pour stocker son eau, on va, comme avec Wailord, devoir se raccrocher à une figure géométrique simple. Et, encore une fois, estimer la taille d'une partie de son corps.

Tortank oeuvre d'art
Tuez-moi

On va considérer que la carapace possède une forme de demi-sphère, dont le rayon vaut 0,75 m. Il ne nous manque plus que la formule du volume d'une demi-sphère, qui est...


Mme. Mathé Matik
Ok, donc mon seul rôle en tant que personnage ici, c'est de donner des formules de volume... .
Bon, le volume d'une sphère c'est (4/3) x pi x rayon au cube. Pour la demi-sphère, il suffit de diviser ensuite par 2. Enfantin.

Allons-y Alonso, appliquons cette petite formule pour trouver un volume disponible dans la carapace de... 0,88 mètre cube, soit 880 litres d'eau disponibles.


Dr. P.T. Rash
880 L d'eau, ça fait une masse de 880 kg. Beaucoup plus que ce qu'annonce le Pokédex (85,5 kg). On peut donc logiquement en conclure que la masse donnée par la Pokédex correspond à un Tortank "à vide".

Bilan : 880 L pour 560 L nécessaires ? Tranquille ! Alors oui, mais... on a été très généreux. Déjà, la forme de demi-sphère est évidemment une grosse approximation qui tend à surestimer le résultat. De plus, nous n'avons pas pris en compte qu'il faut de la place pour ses pattes, sa tête et ses canons dans la carapace ! Effectivement, telle une tortue, Tortank peut se protéger entièrement dans sa carapace.


"Je me suis CARAPAté lol"

On peut, à la louche, estimer que ces parties du corps occupent bien 50% du volume disponible. Il ne nous reste plus qu'un volume disponible pour l'eau de 440 L, ce qui est insuffisant. Et enfin, dernier soucis, votre Tortank pourrait utiliser Hydrocanon, mais aussi Pistolet à O ou une autre attaque de type Eau. Il lui faut donc une réserve suffisante pour utiliser ses autres capacités.

Donc, nous avons un problème. 

Comment le résoudre ? Plusieurs possibilités. Tout d’abord, on peut supposer que Tortank n’utilise pas son débit maximal, mais diminue la vitesse d’éjection pour éclabousser son adversaire. Mais, d’après le Pokédex :

Les trombes d'eau projetées par les canons de sa carapace peuvent percer le métal le plus résistant.

Je passerai sur le côté encore "over the top" de cette description pour juste souligner qu'il faut quand même un bon débit d'eau pour faire cela...

Deuxième solution ? Utiliser un mousseur. Qu’est-ce que ceci ? C’est un petit quelque chose qui se trouve notamment dans la plupart des robinets.

robinet mousseur
Image d'illustration, pour ceux qui n'auraient jamais vu un robinet

Un mousseur est une sorte de petite grille, qui serait ici située dans les conduits du canon. Concrètement, au-delà d’un certain débit, de l’air “se mélange” avec l’eau, ce qui permet d’avoir un jet puissant mais avec moins d’eau. Équipé d’un tel dispositif, Tortank économiserait donc de l’eau ! C’est un bon TUYAU, vous ne trouvez pas ???

Plumberlaugh plombier mdr
On est MDR


Un fan hardcore
BON OK MAIS QUAND ON UTILISE UN PP PLUS BAH ON PEUT ALLER JUSQU'A 7 PP WESH LOL

Effectivement. On peut supposer que cet objet permet à notre tortue préférée de mieux optimiser son lancer d’eau, en diminuant juste ce qu’il faut le débit de l’eau.


Un fan hardcore
AAAH OK JE SUIS CONVAINCU !!

Peut-être vous demanderez-vous : et si Tortank n'avait pas besoin de stocker l'eau. S'il la fabriquait ? Alors, laissez-moi vous dire : MOUAIS C'EST BOF.

Une première idée serait de dire que Tortank capte grâce à des pores dans sa peau et/ou ses canons et/ou sa carapace l'humidité de l'air. Sauf que, pour assurer le besoin en eau à une seule attaque, Tortank aurait besoin d'absorber l'humidité dans un volume ÉNORME d'air. Et le processus serait très lent. Donc, non, pas possible.

Une autre solution serait d'utiliser la meilleure science du monde chimie.


Dr. P.T. Rash
Une autre solution envisageable aurait été de créer l’eau par une réaction chimique entre du dihydrogène et du dioxygène. Mais il faudrait des quantités énormes de gaz, qui sont en plus difficile à stocker et dangereux (surtout le dihydrogène puisque le dioxygène, on le trouve dans l'air). Demandez donc quel est le problème avec du gaz très inflammable aux mecs qui ont utilisé le dirigeable Hindenburg...

accident Hindenburg
"Je t'avais dit que j'étais pas chaud pour utiliser du dihydrogène"

Une conclusion bien méritée

Bref, pour résumer, on peut faire, comme d’habitude, un schéma de grande qualité, parce que je sais que vous les aimez :

schéma coupe Tortank
Ouah

J’espère que n’est pas eu tort sur tout ça… parce que le tort… tue !


Dr. P.T. Rash
J'en ai déjà claqué pour bien moins que ça.

Voilà, on en a fini avec les beaux canons de ce Pokémon. Maintenant, vous pouvez vous amusez à compter le nombre de fois où le mot “canon” est écrit, vous pourrez gagner un fabuleux MOUSSEUR à utiliser en famille ou lors de soirées entre amis.

Je vous laisse donc reprendre vos occupations et penser à Tortank la prochaine fois que vous utiliserez votre robinet (je parle bien de la pièce de plomberie, bande de sales). De notre côté, ça bosse déjà sur le 4 : il semblerait que, pour une première fois, le Dr. Pirokssaine soit bien occupé… wait and see !


Dr. Pirokssaine

Oui, je travaille.

...

Et le fanart d'Inezia, du coup ?



Tortank lunettes noires
Vous avez scrollé exprès pour le fanart d'Inezia? Tortank antiémeute n°15-066. Vos papiers, s'il-vous-plait.

 

Rédigé scientifiquement par Lunoray

Pour retrouver les autres C'est Pas Sorcilence, c'est ici.

Par Lunoray
Edité par DonCortez, DeadSpark
  • Le random du chat 12/08/2020 à 23:53
    On peut parler de porygon?
  • La furie du Dragon 26/07/2020 à 00:33
    « -ÉVIER MÉTAL » la petite réf à Ultra Vomit
    Je n’étais pas prêt.
  • Touches rémanentes 08/07/2020 à 21:52
    Certainement ma chronique préférée, je trouve que c'est une super manière d'aborder pokémon et les sciences ! ^^
  • Xuorad 08/07/2020 à 21:32
    Allons-y Allonso, doctor who forever

    Sinon super taff très distrayant comme d'hab, continuez comme ça j'adore!
  • Mrcroquinette 08/07/2020 à 08:17
    Encore et toujours la 1g.

    Á quand gardevoir !?
  • Cacastrophe 08/07/2020 à 03:35
    *aujourd'hui bien sur, ça m'apprendra à ne pas me relire avant de poster.
  • Cacastrophe 08/07/2020 à 03:32
    Le docteur Pyrokssaine va donc enfin se rendre utile ? Tant mieux, depuis le temps que je l'attendais à l'œuvre !
    Bon, maintenant la partie du commentaire qui fache : la correction ! (il n'y en a qu'une seule aujourq'hui)
    Juste après la mention des 440L d'eau, il manque le mot "est" dans "ce qui insuffisant."
    Bonne journée
  • Je suis un homme en COLÈRE 07/07/2020 à 12:51
    J'ai pas scroll pour Inezia et j'ai quand même pas le droit de la voir, c'est HONTEUX
  • Neuoxiss 07/07/2020 à 12:16
    Je trouve ces articles géniaux !!! Merci beaucoup Pkmn Trash !!!
  • SattSaturne 03/07/2020 à 21:34
    Un article qualitatif, ça change des autres articles de la Pokéscience