PokéScience

C'est Pas Sorcilence n°9

Smogo et Smogogo : ça gaze tranquille

 

Et voilà, les fêtes sont passées. En plus du très célèbre repas à rallonge qui se termine dans des conversations métaphysiques et/ou politiques avec tonton Gérard qui pense que “c’était quand même mieux avant” et tata Monique qui pense que tout ça, c’est un complot et que voilà elle a raison parce qu’elle l’a lu sur Internet, et en plus de ce moment gênant où vous avez la fève mais vous ne voulez pas le montrer et que vous pratiquez des méthodes de dissimulation dignes des meilleurs imposteurs sur Among Us, cette période est synonyme de bouffe bien trop calorique et bien trop lourde pour nos pauvres intestins estomaqués. Bref, le célèbre “citrate de bétaïne" et les fameux “pfff demain on mange léger hein ?” accompagnent vos soucis digestifs de cette fin d’année 2020/début d’année 2021.

Photo boite de citrate de bétaïne
Accompagne vos lendemains de soirées depuis 1954

(Et je vous fais remarquer qu'on a déjà vu un douzième de 2021, voilà, bisous)

Et quelle transition harmonieuse et poétique puisque, en parlant de digestion difficile, nous allons traiter dans ce nouveau numéro de gaz : il est temps de parler de Smogo et Smogogo. 

Artwork Smogo et Smogogo 1G
Oui, ce sont les artworks de la 1G car je trouve l'aquarelle vraiment sympa

Oui, nous retournons dans la 1G pour parler de ces 2 Pokémon, mais ce sera l’occasion pour nous de faire également un petit bond dans la 8G avec la forme de Galar de ce cher Smogogo.

Puis, en plus, certains voulaient absolument parler de Smogogo, je ne comprends pas pourquoi, chacun ses passions, qui suis-je pour juger, je ne suis pas qualifié pour ça.

demandes article Smogogo commentaires


Pr. Mira Darwin

Et pourquoi pas un type Plante pour changer ? Leurs petites feuilles sont tellement MIGNONNES... et leurs fleurs tellement joliiiiiiiiiiiiiiiies !!

 


Pr. Van Kartoffel

Et pourquoi pas une étude énergétique de systèmes oscillants ou une modélisation de l'écoulement d'un fluide non-newtonien dans un référentiel non galiléen en accélération uniforme ?

Smogo et Smogogo : que se cache-t-il derrière leurs bonnes mines ?

Commençons par le commencement avec la structure générale du Pokémon. Comme cela est assez facilement visible sur les sprites de la 5G, Smogo et Smogogo sont, en quelque sorte, des “ballons” remplis de gaz tout simplement. Cela est même explicitement dit dans la description de Smogo dans un des meilleurs jeux Pokémon Pokémon Stadium :

Un Pokémon à l'apparence d'un fin ballon rempli de gaz hautement toxique. Il est connu pour exploser très facilement.

sprite 5G Smogo
Balloné ?

Évidemment, contrairement à ce que pourrait laisser entendre le Pokédex, la partie extérieure de ces Pokémon n’est pas qu’une simple membrane, puisqu’il faut prévoir de la place pour les organes, tels que les yeux, le système digestif, son cerveau,… . Mais ceux-ci sont disposés à la surface du Pokémon, afin de laisser de la place au stockage du gaz à l’intérieur du corps du petit monstre de poche.

On peut voir ça comme ça :

Schéma coupe Smogo
Illustration incroyable n°48965

Le problème est alors : mais quel est ce gaz, contenu à l’intérieur de Smogo et Smogogo ? Eh bien, pour cela, il va falloir enquêter avec ce que nous donne Game Freak, c’est-à-dire des jeux complets et innovants des noms de Pokémon et des descriptions Pokédex.

Gaz, gaz, gaz


C'était l'article ou jamais. C'est prouvé scientifiquement que cette musique vous permettra d'augmenter votre vitesse de lecture de 150%.

 

Débutons avec les noms du Pokémon. Je dis bien “les noms”, au pluriel, car on va utiliser différentes langues. Mon cher Paul, c'est à vous.


Paul Iglotte

Commençons par la langue d’origine des jeux, le japonais. Smogo se nomme :ドガース , qui se lit “dogaasu”, qui est une combinaison des mots “doku” signifiant “toxique” et du mot “gas” de l’anglais, qui veut dire gaz.

Donc voilà, cela ne nous apprend rien de plus, merci. Et malheureusement, c'est pareil pour l'anglais.


Paul Iglotte

"Koffing” pour Smogo et “Weezing” pour Smogogo. Ce sont des jeux de mots sur des verbes anglais signifiant respectivement "tousser" et "siffler" (en lien avec la respiration sifflante de quelqu'un).

Des jeux de mots savoureux donc, mais qui ne donnent aucune indication sur la nature des gaz présents dans Smogo.

Heureusement, les noms français et allemands nous donnent une petite information à se mettre sous la dent : dans les 2 cas, le mot “smog” est utilisé dans le nom des Pokémon.

Mais qu’est-ce que le smog ? Le mot “smog” est formé à partir des mots “smoke” (fumée) et “fog” (brouillard) et c’est assez explicite : il s’agit d’une brume que l’on peut qualifier scientifiquement de dégueulasse, autant par ses origines que ses effets sur la santé. Le smog se forme lorsque l’humidité de l’air repasse à l’état liquide sur des poussières, le tout avec un bon mélange d’ozone et d’oxydes d’azote. En un mot : MIAM.

Photo smog photochimique
Une véritable image de carte postale


Dr. P.T. Rash

L’ozone est un gaz dont les molécules sont composées de 3 atomes d’oxygène. C’est un gaz, présent dans les hautes couches de l’atmosphère, qui nous protège notamment des rayons ultraviolets nocifs du Soleil. Mais, pas de chance, il est nocif quand il se forme à nos altitudes.

Les oxydes d'azotes, aussi appelés NOx (ce n’est pas une faute de frappe, en fait il s’agit de molécules formées d’un atome d’azote et d’un certain nombre d’atomes d’oxygène) sont des molécules formées par les activités humaines, notamment par des combustions de matière fossile.

 


Pr. Van Kartoffel

J’en profite aussi pour une pause vocabulaire : quand l’humidité de l’air passe à l’état liquide (gouttes d’eau en suspension), on dit qu’elle se liquéfie. On dit, à tort, qu’elle se condense, mais la condensation correspond en toute rigueur au passage de l’état gazeux à l’état solide.

Nous avons donc une piste prometteuse : si ce qu’on voit s’échapper de Smogo possède la même composition qu'un smog, on peut imaginer que celui-ci soit composé d’eau, d’ozone et de NOx. Et d’où viennent ces composés ma foi forts sympathiques ? Une solution serait d’imaginer que Smogo, grâce son organisme et son métabolisme, arrive, à partir des gaz et autres matières qu’il avale dans l’environnement, à produire des NOx et de l’ozone. L’humidité proviendrait tout simplement de l’air. Cela serait cohérent avec plusieurs descriptions du Pokédex. Voici quelques citations :

Son corps est gonflé de gaz toxique. Il se rend dans les décharges, attiré par l'odeur des déchets alimentaires en décomposition. (Pokémon Épée)

Ce Pokémon se nourrit des gaz toxiques, des germes et de la poussière qu'il trouve dans les tas d'ordures. (Pokémon Let's Go)

Mais vous savez, moi je ne crois pas qu'il y ait de bonnes ou de mauvaises situations. Moi, si je devais résumer ma vie, aujourd'hui avec vous, je dirais que c'est d´abord des rencontres, des gens qui m'ont tendu la main peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j'étais seul chez moi. Et c'est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée. Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l'interlocuteur en face, je dirais le miroir qui vous aide à avancer.
Alors ce n'est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire j'ai pu, et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie, je ne suis qu'amour. Et finalement quand beaucoup de gens aujourd'hui me disent : « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? » eh bien je leur réponds très simplement, je leur dis : « C'est ce goût de l´amour », ce goût donc, qui m'a poussé aujourd'hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi. (Un excellent film)

Une autre solution serait d’imaginer que Smogo contienne également une certaine quantité d’hydrocarbures (d’essence si vous préférez, même si ce raccourci doit faire bondir quelques chimistes) à l’état liquide dans son corps, qui se formerait à partir, encore une fois, de ce qu’il ingère. Cela est cohérent avec sa capacité à lancer des attaques telles que “Détritus” et “Bombe Beurk” dont les animations font penser à de la matière liquide.

Smogo anime Bombe Beurk
Moi quand je vois un étudiant chauffer une verrerie jaugée
( et sinon on dirait un vomissement fécaloïde - les enfants, n'allez pas chercher ça sur Google en mangeant du chocolat - dont un autre nom est la "purée de poix", cocasse, non ?)

Smogo (et Smogogo hein, tout ce qu’on dit est valable pour les deux) pourrait ainsi, en portant les vapeurs à une certaine température, provoquer la combustion lente de ces vapeurs. Et vous savez ce que produit cette combustion ? Eh bien des poussières, de la vapeur d’eau voire des gaz peu sympatoches tels les NOx ou le monoxyde de carbone. Bref, un bon mélange pas très bon pour votre santé fragile.


Dr. P.T. Rash

Attention ! Le terme “fumée” est assez précis : la fumée contient des particules solides en suspension. Ce qui sort de la casserole quand l’eau bout ou ce qui sort des cheminées des tours de refroidissement d’une centrale nucléaire n’est donc pas de la fumée : c’est de la vapeur d’eau qui se liquéfie au contact de l’air.

D’ailleurs les vapeurs d’hydrocarbures, portées à une certaine température et à une certaine pression (pression qui doit être assez élevée dans Smogo, afin d’avoir une quantité de gaz importante), sont “chatouilleuses”.

Comprenez : ça risque de BOUM si ça chauffe un peu trop. Cela est cohérent avec l’instabilité du Pokémon :

Son corps en fine baudruche est rempli de gaz toxiques qui peuvent exploser violemment à la moindre occasion. (Pokémon Blanc 2)

 


Dr. P.T. Rash

On parle d'hydrocarbures depuis plusieurs paragraphes mais on a toujours pas précisé ce que c'était. Ce sont des molécules qui sont composées seulement d'atomes de carbone et d'hydrogène (d'où le nom). Ce sont des composés plutôt volatiles, qui s'évaporent facilement (enfin pour les plus légers).

 

Enfin, notez que Smogogo peut contenir plus de gaz que Smogo puisqu'il possède une “boule“ supplémentaire pouvant contenir encore plus de matière liquide ou à l'état gazeux, histoire de pouvoir vous polluer encore plus la figure, tel un étudiant bien trop politisé à l'entrée de l'amphi qui cherche des signatures pour une pétition. Quelle joie.

Artwork Smogogo
Tout simplement, faut bien que cette boule en plus serve à quelque chose

Et, finalement, dans cette hypothèse que Smogo contient effectivement des hydrocarbures, comment expliquer la présence de vapeurs ? Eh bien, on peut penser que la température corporelle de ce Pokémon est suffisante pour que des hydrocarbures liquides passent en quantité importante à l’état gazeux.

Paul Iglotte

Désolé d'intervenir, mais si on fait des recherches sur Internet, on peut voir que certains hydrocarbures rentrent en ébullition à des températures un peu élevées pour une température corporelle, genre l'hexane à 69°C (un chiffre que j'aime beaucoup d'ailleurs, si vous voyez ce que je veux dire ;) ).

Pour qu’un liquide s’évapore, ce n’est pas la peine d’atteindre sa température d’ébullition. Faites l’expérience : laissez un verre d’eau dehors, au Soleil (oui, je sais, pas évident en cette saison ou si vous habitez à Boulogne-sur-mer), et revenez bien plus tard. Le niveau d’eau aura diminué, car une partie de l’eau s’est évaporée… sans bouillir !

En fait, pour faire simple, un liquide doit posséder une certaine quantité de lui mais sous forme de vapeur au-dessus de lui. Oui, c’est comme ça. S’il n’y a pas assez de cette vapeur, une partie du liquide va passer à l’état gaz pour rééquilibrer tout ça. 


Pr. Van Kartoffel

Cherchez “pression de vapeur saturante” si c’est un sujet qui, comme 1,5 de nos lecteurs, vous intéresse. 

Bref, il est plausible que Smogo possède ainsi une grande quantité de gaz dans son beau petit ventre mais aussi des composés liquides, lui permettant de former ces gaz ET de balancer des liquides pas très sympathiques sur ses ennemis.

Breaking Bad van qui fume Smogo

Maintenant, essayons d’être plus précis et de vraiment identifier ces gaz, avec patience et délicatesse.

C'est parti pour l'identification, yeah

Bien, comment identifie-t-on des gaz ? La chimie a beaucoup d’outils à sa disposition pour ça : petit spectro infrarouge ? Petite spectroscopie de masse ? Couplée à une colonne de chromatographie en phase gazeuse ? Allez, zou.

Mais bon, problème : nous n’avons malheureusement pas la possibilité d’avoir un Smogo ou un Smogogo sous la main pour cet article, car nous manquons cruellement de moyens. Donc, il va falloir faire autre chose. On aurait pu également se fier à l’odeur, même si dans ce cas, nos poumons auraient subis une grande douleur comparable à celle ressentie par un fan hardcore de la 4G après les récents Nintendo Direct.

Capture d'écran Nintendo Direct
10 secondes avant la désillusion

Il ne nous reste plus qu’une chose : la couleur. Oui, vous avez bien compris, la couleur. Si beaucoup de gaz sont incolores, certains (bon en fait pas tant que ça) sont colorés et peuvent être simplement identifiés ainsi. Alors évidemment, si Smogo produit des gaz incolores, on ne les identifiera pas. Mais si on peut au moins en identifier un, ce sera toujours ça de pris, comme on dit.

Les sprites de Smogo ne mentent pas et nous pouvons voir que ces gaz ont toujours eu une couleur allant de jaune pâle à franchement “jaune dégueu” (oui c’est une couleur officielle, chut).

Artwork Smogo
En tout cas, il a toujours l'air heureux, et ça, c'est beau.

Signalons déjà que le smog (dont on parlait plus haut) peut avoir cette teinte. De plus, ces rejets étant opaques, on peut en déduire la présence de fumées diverses. Sinon, en gaz jaune pâle, on peut citer le difluor. On pourrait imaginer que l’organisme du Pokémon lui permette de stocker l’élément fluor pour former ce gaz. Mais, et il y a un gros MAIS, le difluor (et l’élément fluor de façon générale) est un composé que l’on peut qualifier, en toute objectivité scientifique, de TRUC HARDCORE ET VRAIMENT BOURRIN.

L’élément fluor est extrêmement réactif : très oxydant (le best d’ailleurs du tableau périodique), il réagit avec à peu près tout (à part quelques plastiques particuliers). Donc, à moins que l’intérieur de Smogo soit tapissé de Téflon (ce qu’on trouve sur nos chères poêles), il finirait dans un état vraiment très déplorable.

Dentifrice au fluor
Pensez à bien recracher votre dentifrice : il contient des ions fluorures en petites quantités, mais qui peuvent quand même s'accumuler dans votre organisme.

En gaz moins trash (je ne parle pas de l’esprit Trash hein mdrkeskonrigol) et coloré, on a aussi le dioxyde d’azote. C’est un gaz roux qui ne possède donc pas d'âme qui pourrait être présent en petite quantité dans les fumées dégagées par Smogo, ce qui donnerait cette teinte particulière. 

Photographie dioxyde d'azote
On voit qu'en respirer une bouffée est une aussi bonne idée que de dire à une fangirl de la 5G que N est surcôté.

Ce gaz est formé de deux atomes d’azote et d’un atome d’oxygène, ce qui correspond à deux éléments très présents dans le monde vivant. De plus, il est formé par certaines combustions, comme par exemple celles qui se déroulent dans les moteurs Diesel. On peut imaginer que l’organisme de Smogo lui permette donc de produire et/ou stocker ce gaz.

Pour résumer : les gaz seraient donc composés :
de particules solides diverses
de gaz d’hydrocarbures
de gaz issus de la décomposition de ce qu’il mange
de dioxyde d’azote, ce qui colore les fumées
d’autres gaz incolores présents dans notre atmosphère polluée
… ce qui forme un cocktail peu charmant.

Parlons rapidement de sa forme shiny : remarquons que le changement de couleur ne concerne pas que le corps de Smogo mais le relooking chromatique concerne également le gaz émis par cette bouboule.

Sprite Smogo Shiny
Le bonheur des shasseurs

On observe un gaz plutôt violet, ce qui semble montrer qu’un Smogo ou un Smogogo chromatique dégage des émanations différentes que leurs formes “normales” (mais bon, qu’est-ce que la normalité après tout ? Vous avez 6 heures).

Un gaz violet donc ? Nous pouvons nous tourner vers l’iode. L’iode a beau être un solide gris, il a tendance à se sublimer en gaz violet dans des conditions normales. Compte tenu de la température interne du Pokémon, la sublimation du diiode paraît plausible.

Photographies de diiode ou iode solide et gazeux
Voilà à gauche du diiode solide et à droite des vapeurs diiode. Perso je les trouve classe (mais à regarder de loin)


Dr. P.T. Rash

Pour ceux qui se demandent depuis un paragraphe ce que vient faire le verbe “sublimer” dans tout cela, il signifie “passer directement de l’état solide à l’état gazeux, sans passer par l’état liquide”. Et effectivement le diiode (on va dire ça à la place d’iode pour être plus précis) se sublime très facilement.

D’ailleurs, l’élément iode se trouvant autour de l’océan, on peut penser que la probabilité de trouver un Smogo shiny est plus élevée dans ces zones-là. Voilà les shasseurs, vous saurez maintenant ;) (enfin, si un jour GameFreak met un peu plus de véracité scientifique dans ses jeux mdr).

En parlant air marin et humidité, allons donc au Royaume-Uni (super transition n’est-il pas ?) et intéressons-nous à une forme qui a la classe : la forme de Galar de ce cher Smogogo.

Smogogo de Galar : une forme alternative qui a cheminé

Artwork Smogogo de Galar Like a sir
Franchement, en toute objectivité, il est quand même vachement sympa

Personnellement, quand cette forme a été dévoilée, j’ai été, comme beaucoup je pense, partagé entre le “mais keske ce truc nani ??” et le “en fait mdr cé trop drole”. Ce qui a fatalement amené cette forme de Galar à intégrer mon équipe.

Que nous dit le Pokédex sur cette forme en particulier ? Eh bien voyons cela :

Il aspire les particules polluantes dans l'air et excrète de l'air purifié. (Pokémon Épée)

À l'époque où il y avait des usines partout et où l'air était pollué, il a pris cette forme. Personne ne sait pourquoi. (Pokémon Bouclier)


Il semblerait que Smogogo de Galar, que pour plus de facilité d’écriture et de lecture je vais à partir de maintenant appeler Boris, ait réussi à s’adapter à son environnement afin de devenir un véritable Pokémon dépolluant, puisqu’il arrive à aspirer des agents nocifs pour nous recracher de l’air bien plus propre.

 


Pr. Mira Darwin

On va enfin parler d'évolution et d'adaptation à l'environnement ????!!!! :DDDD

Non.


Pr. Mira Darwin

DDDD:  ;(

 

Paul Iglotte

Remarquons que cette forme semble porter un chapeau haut-de-forme. Est-ce que c’est un heureux hasard ? Ou est-ce que les gentlemen de l’époque ont adopté des chapeaux imitant le physique de cette forme afin de lui rendre hommage ? That is a good question

Parlons donc un peu dépollution, pour comprendre rapidement comment ça marche. Il y a plusieurs moyens mis en œuvre dans certains dispositifs ou dans certaines usines pour dépolluer certains rejets. En effet, vous vous doutez bien qu’une usine est obligée de traiter ses effluents gazeux afin de respecter les normes environnementales.

Il y a plusieurs moyens, et on peut imaginer que Boris les regroupe afin de gagner en efficacité : filtration de l’air (qui retient les particules solides) puis destruction des substances chimiques, souvent par un procédé catalytique.


Dr. P.T. Rash

Oula alors “procédé catalytique”, voilà quelque chose qui est bien mystérieux. En gros, on utilise ce qu'on appelle un catalyseur. Il peut prendre différentes formes mais, dans le domaine de la dépollution, il s'agit souvent d'un solide, à base de différents métaux. Le rôle d'un catalyseur est simple : il permet d'accélérer des réactions chimiques en les rendant plus "simples". Une réaction qui pourrait mettre des jours et des jours peut ainsi se faire en quelques secondes. Magique, non ?

On peut donc imaginer que Boris possède un ou plusieurs organe(s) pour dépolluer l’air, et en garder des substances utiles pour son métabolisme.

Schéma de coupe Smogogo de Galar
Une merveille de la nature

Et là, vous allez me poser la question :

"Mais, en fait, pourquoi "Boris" comme surnom ?"

Comparaison Smogogo de Galar et Boris Johnson
Car la ressemblance est frappante

Non, vous allez plutôt me demander :

“Et la couleur du gaz, on en parle ?”

Effectivement, parlons-en.

Déjà, on peut voir que ce qui sort des “cheminées” de Boris est peu colorée, et contient a priori de la vapeur d’eau. Bref, on va faire confiance au Pokédex sur ce coup en ce qui concerne le caractère “propre” des gaz rejettés. Par contre, ce qui est coloré, c’est plutôt les gaz rejetés au niveau de la bouche de Boris et qui correspondent aux composés retenus par le Pokémon, comme on l'a vu sur un précédent (et magnifique) schéma. Autrement dit, ce sont les polluants filtrés et retirés de l'air vicié que l’on voit au niveau des moustaches du Pokémon.

Ils sont verts et un gaz vert, il y en a pas des masses. Le plus évident, c’est le dichlore. Ce gaz possède effectivement une couleur verdâtre, c’est d’ailleurs cette couleur qui a donné son nom au chlore (étymologie)

Photographie dichlore
Dichlore fabriqué par mes soins, j'ai risqué mes poumons pour ça

D’où vient-il ce dichlore ? Les suspects les plus probables : les CFC, où chlorofluorocarbures si on n’aime pas trop les acronymes. Ils sont en partie responsables de la dégradation de notre fameuse couche d’ozone et sont utilisés dans plusieurs domaines industriels (notamment l’industrie du froid, puisqu’on en rencontre dans nos petits réfrigérateurs qui conservent nos restes de pâtes et nos 46 bières).

Encore une fois, il peut y avoir pleins d’autres gaz rejetés, mais qui sont a priori nettement moins polluants que ceux traités par Boris.

Une conclusion pour ne pas se laisser enfumer

Nous voilà au bout de ce dossier. On a pu avoir de nombreuses pistes sur les gaz contenus dans Smogo, Smogogo et sa forme de Galar, qui pratique une dépollution franchement efficace.

Il y a un point non soulevé ici, mais qui aurait rallongé l'article qui est déjà, avouons-le, aussi indigeste qu'un fameux dessert breton : comment Smogo et ses comparses flottent-ils dans l'air ?

Une réponse rapide : c'est encore une histoire de poussée d'Archimède et de masse volumique. Mais on en a déjà beaucoup parlé dans cet article sur Wailord. Il faut que Smogo soit, au total, aussi dense que l'air (pour pouvoir flotter tranquillement dans l'air, sans tomber au sol comme une boule de bowling dépressive et sans s'envoler vers d'autres cieux). Certains gaz dont nous avons parlé précedemment sont plus dense que l'air, d'autres non. Smogo doit donc jouer sur la composition de ce mélange de gaz afin de pouvoir rester en suspension dans l'air. 

Voilà, nous allons nous arrêter là. J'ai écrit tellement de fois le mot "gaz" dans cet article que j'ai l'impression d'être sponsorisé par GDF Suez.

Et je vous ferais remarquer que j'ai réussi à ne pas faire de blagues d'extrême mauvais goût en faisant un point Godwin malencontreux alors que ça parle de gaz toxique depuis le début. Je suis assez fier de moi, même si ça m'a demandé pas mal de concentration.

capture d'écran touhou 7 esquive

Allez, bisous.

Rédigé scientifiquement par Lunoray

 

" L'air pollué, c'est pas un problème. Mes crises d'asthme récurrentes ne sont pas du tout liées à ça."
- Un parisien

"Encore un article sur la pollution rédigé par un écologiste idéaliste et socialo-gauchiste"
- Centrales à charbon Magazine

"Voilà un article qui me fume"
- Anne Roumanoff

"J'ai beaucoup aimé."
- Strykna

"Et moi donc."
- James


Un homme heureux

Pour retrouver les autres épisodes de C'est Pas Sorcilence, c'est ici !

 

Par Lunoray
  • Lunoray 21/02/2021 à 16:41
    @Cacastrophe : Merci, comme d'hab ^^
    @Une parisienne : merci ! mais du coup, pas sûr que ça marche ^^'
    @Dracoctix :
    "Bonjour cher Monsieur Lunoray,
    Nous avons le regret de vous annoncer que vos article ne rentrent pas dans nos lignes éditoriales. Nous préférons actuellement les livres de recettes néerlandaises et de méthodes pour apprendre à jouer du banjo en 40 jours. Merci d'aller écrire ailleurs, bisous."
  • Dracoctix 18/02/2021 à 00:44
    Très bien ça. À quand le livre ?
  • franckroad 04/02/2021 à 10:24
    bien mais c'est quand pour gardevoir ?
  • Gardefag 03/02/2021 à 21:12
    regarde maman ! je passe dans un article sur internet !
  • Gardefag 03/02/2021 à 21:12
    nice. but about gardevoir ?
  • Une Parisienne 03/02/2021 à 08:18
    Excellent article, comme d'habitude ! (Et je préfères faire de la prévention du Gardefag : Plus il demandes, moins on l'aura, et pourtant le coup des trous noirs serait interessant à traiter.)
  • Divicarpe 02/02/2021 à 23:48
    C'est un peu usant à la longue que le phycisien soit toujours le dindon de la farce dans ces articles. Je sais que la rivalité entre phycisien et chimiste est toujours forte, mais comme même...
  • Cacastrophe 02/02/2021 à 05:34
    Une bonne reprise des c'est pas sorcilence ! Pour une fois qu'un Pokémon est crédible en terme d'apparence et de description, ça change !
    Petit détail, il y a une faute de frappe à la fin, il est marqué "il y a un point nous soulevé ici"
    Bonne journée