PokéScience

Descartes Pokémon N°1

L'arme de Ghetis

Ghetis est le 6e méchant apparu dans les jeux Pokémon et le principal antagoniste de Pokémon Noir, Blanc, Noir 2 et Blanc 2. À noter qu'ici nous nous concentrerons sur le Ghetis des jeux Noir et Blanc, qui est bien plus intéressant que le Ghetis de Noir et Blanc 2. Après un Giovanni avide d’argent, un Max et un Arthur plongés dans une lutte géographique et idéologique et un Hélio essayant de détruire la civilisation et globalement tout le monde de la matière, je vous présente Ghetis : l’Homme voulant libérer les Pokémon du joug des humains. Mais Ghetis a une arme, une arme inattendue dans un jeu Pokémon. À elle seule, cette arme fait de Ghetis un des meilleurs antagonistes de Pokémon.


La Team originelle de Ghetis : un Crapustule, un Tutankafer, un Ohmassacre, un Frison, un Scalproie et un Trioxhydre

Présentation

Dans Noir et Blanc, Ghetis nous apparaît pour la première fois à Arabelle, juste après que l'on ai obtenu notre premier Pokémon. Il y fait une allocution où il martèle haut et fort que les Pokémon sont mis en esclavage par les Humains et devraient être libérés sur le champ. Cette simple idée est le credo de la Team Plasma : ils veulent la "libération" des Pokémon.


Premier discours de Ghetis, à Arabelle

Physiquement, Ghetis est un homme d’un certain âge, portant une imposante tunique faisant penser aux costumes des évêques, avec la chape chorale et la pèlerine. La chape arbore d'étranges yeux et la pèlerine est très grande, avec les extrémités relevées faisant penser aux créneaux d'un château et où apparaissent des joyaux. Sur le rabat du manteau est affiché le symbole de la Team Plasma. Les yeux présents sur sa tunique sont très intéressants puisqu'ils peuvent avoir plusieurs sens. De base, il est dit que l'oeil est le reflet de l'âme. Sur la tunique de Ghetis, on peut voir qu'il y a deux yeux, un sur chaque pendants. L'un est violet sur fond doré, l'autre est doré sur fond violet. Cette double réponse fait penser au symbole du Taijitu : le rond noir sur fond blanc et le rond blanc sur fond noir. Ce symbole taoïste rappelle que dans chaque chose il y a un peu de son contraire. Cela peut faire référence au plan de Ghetis qui a bon fond en apparence mais qui est finalement extrêmement mauvais. Cependant, l'oeil peut aussi référer à l'Oeil de la providence (le fameux oeil dans le triangle des Illuminati), qui représente la surveillance divine sur l'Humanité, exactement comme Ghetis qui surveille la décadence des Hommes (le fait de garder les Pokémon en esclave). Enfin, les yeux sur la tunique de Ghetis peuvent faire penser à l'oeil d'Horus, un symbole égyptien, qui représente le pouvoir, la protection et la royauté, 3 valeurs attachées à Ghetis : Le pouvoir qu'il recherche, la protection (artificielle) qu'il offre à son fils adoptif et qu'il veut soit disant offrir aux Pokémon et la royauté qui est très présente dans la Team Plasma (sacre de N, accoutrements qui rappellent le costume des croisés, hiérarchie comparable à Jésus et ses âpotres)


Fun fact : Ghetis est très grand. Certains ont analysé la taille de sa tête et de sa main et ont déterminé qu'il mesurait dans les 2 mètres

Avec Ghetis, nous faisons la connaissance de la Team Plasma, que l’on devine être la fameuse team de méchants. Au fur et à mesure du jeu nous apprendrons qu’elle est dirigée par un roi, lui-même épaulé par sept admins : les sept sages. Azuro, Alezan, Carmine, Auric, Lilien, Glaucus et Ghetis. Ce dernier s'avérera être la véritable tête pensante du groupe. Puis de révélations en révélations, nous apprendrons que le roi de la team Plasma est N, un p'tit gars aux cheveux verts qui nous combat de temps en temps, et qu'il est en réalité le fils adoptif de Ghetis.


On remarque que les tenues de la Team Plasma font énormément penser aux tenues des Croisés, renforçant la connotation religieuse que dégage la Team

Officiellement, et comme dit précédemment, la Team Plasma se bat pour la libération des Pokémon, ou autrement dit, pour qu'aucun Pokémon ne soit esclave des Humains. Cela concerne les Pokémon contenus dans les Poké ball(s) pour les combats, mais aussi ceux qui ont un quelconque rapport avec les Humains (Les Leveinard des centres Pokémon, les Caninos des policiers etc). C'est un objectif plutôt louable me direz-vous, se rattachant aux idéologies végan, animalistes et anti spécistes. Cependant, au cours de l’aventure nous nous rendrons compte que cet objectif, en apparence très beau, n'est en fait que la surface d'une machination perfide visant à priver les Hommes de leurs Pokémon. Ceux-ci étant alors de simples humains, ils se retrouveront écrasés par la Team Plasma qui elle, aura gardé ses Pokémon. Grâce au discours des sbires aux Vestiges du Rêve, on découvre que les sbires Plasma et les Sages sont au courant de la conspiration de Ghetis. Le seul n'étant pas au courant est N. De plus, à Port Yoneuve, lors de l'arrestation du sage Lilien par Bardane, on comprend que Ghetis dirige vraiment la Team Plasma mais qu'il essaye de renvoyer l'image de 7 sages égaux au service de leur Roi.

Mais pourquoi Ghetis serait le meilleur antagoniste ?

Vous vous attendez surement à ce que je vous dise "C'est parce qu'il est dur à battre" ou "C'est parce que son thème musical est génial" mais pas du tout. Nous allons parler de puissance, mais pas celle au combat. En effet, dans Pokémon Noir et Blanc, l'accent est mis non pas sur la force brute, mais sur la force idéologique. Ghetis mène le jeu et vous invite à tenter votre chance dans un climat de lutte entre le mal et le bien. Seulement, dans cette lutte idéologique, Ghetis dispose de deux forces extrêmement puissantes, dont il est un excellent utilisateur : l'Argumentation et la Manipulation. Je ne vais pas vous faire un listing de tous les Hommes de ce monde qui, avec des arguments portés par une voix tonitruante et plus ou moins mensongère, ont pu mener de grandes luttes idéologiques, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Je ne vais pas vous rappeler que l'argumentation et la manipulation sont des outils très utilisés dans des domaines comme la politique, le journalisme, la psychologie, la philosophie ou la sociologie. Enfin, je ne vais pas vous dire que dans un jeu comme Pokémon, qui vise un public jeune, mettre un personnage qui se sert parfaitement de ces forces est un bon moyen de faire comprendre aux joueurs que celles-ci sont efficaces. Ainsi, le jeu, au travers de Ghetis, essaye de vous faire passer un message.

L'Argumentation

La première fois que nous voyons Ghetis, c'est lors d'une de ses allocutions, où il y fait son speech habituel. Cette allocution se passe à Arabelle, donc le deuxième patelin où se rend le joueur après sa ville de départ. Soit dit en passant, c'est très rapide pour un antagoniste, surtout dans un jeu Pokémon :


Notes : Seuls les premiers jeux sont pris en compte, donc Giovanni compte seulement pour Pokémon Rouge & Bleu, Max & Arthur pour Rubis & Saphir, Hélio pour Diamant & Perle, Ghetis pour Noir & Blanc, Nikolaï pour Noir 2 & Blanc 2 et Guzma & Elsa-Mina pour Soleil & Lune
Notes² : A été prise en compte la première apparition du personnage en tant qu'antagoniste. Ainsi, sur le graphique, Hélio est noté comme apparaissant au QG Galaxie, Nikolaï à la Frégate Plasma, Lysandre au Labos Lysandre, Elsa-Mina au deuxième passage au Paradis Aether et Shehroz à la salle du réacteur dans le stade de Kickenham.

Que nous montre ce graphique ? Premièrement, que l'intrigue portée par la Team Plasma sera beaucoup plus présente dans l'aventure que dans n'importe quel autre jeu Pokémon. Deuxièmement, que j'ai chronométré l'apparition de chaque méchant dans tous les jeux de la licence. Oui je suis fou. En écoutant cette allocution, nous comprenons de suite que Ghetis maîtrise les mots. Penchons-nous sur son discours :

"Écoutez, écoutez moi bien ! Mon nom est Ghetis ! Ghetis, de la Team Plasma ! Je suis venu vous apporter la bonne parole, celle de la libération des Pokémon ! Nous autres, humains, avons toujours vécu aux côtés des Pokémon. Au nom d'un partenariat mutuel et tacite, d'une entraide mutuelle et indispensable... Du moins, c'est ce que pense le plus grand nombre. Mais je vous le dis, ces gens sont dans l'erreur, le déni... LE MENSONGE !!! Songez-y... L'Homme préfère se vautrer paresseusement dans les certitudes. Ne les avez-vous jamais remises en question, ces certitudes ? Pis que tous sont les Dresseurs. Ils asservissent leurs Pokémon, les accablant d'ordres ! Ces pauvres créatures, soi-disant leurs partenaires, sont leurs serfs, taillables et corvéables à souhait ! Si je ne dis pas la vérité, que quelqu'un ose me contredire ! Or, donc, je vous le dis ! Les Pokémon, contrairement aux humains, sont des êtres au potentiel insoupçonné. Nous avons tant à apprendre d'eux. Et donc notre devoir, en tant qu'êtres humains, est clair. N'est-ce pas ? Parfaitement ! Nous avons le devoir, que dis-je, l'impératif, de libérer les Pokémon ! A cette seule condition, Pokémon et humains pourront, pour la première fois, vivre sur un pied d'égalité ! Écoutez, écoutez moi bien ! Et réfléchissez à ce qu'il faut faire pour que les Pokémon puissent goûter à la douce vie qui leur est naturellement échue. Ainsi se termine ma déclaration. Merci encore de votre attention. Et que la paix soit avec vous."

 - Ghetis -

Nous remarquons que dans ce discours, Ghetis adopte un niveau de langage extrêmement soutenu ("Pis que tous sont les Dresseurs", oui c'est français connard) et un vocabulaire soigné et recherché ("sont leurs serfs, taillables et corvéables à souhait ", qui veut dire "sont leurs esclaves, soumis à un impôt (la Taille était un impôt mis en place sous l'ancien régime en France, vers le XVIIe siècle. C'était un impôt obligatoire pour la classe pauvre, le clergé, l'aristocratie et la bourgeoisie n'y étant pas imposable. Donc Ghetis compare les Pokémon à des pauvres gens) et exécutant tous les ordres qu'on leur donne").
De plus, son discours est riche en figures de style et plus largement en figures syntaxiques. Je vous ai dit que Ghetis gérait l'argumentation, alors rien que pour vous, je vais analyser son discours de manière littérale afin d'en faire ressortir tous les procédés de langue qui s'y trouvent
(ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE EST UN GROS PAVÉ QUI VA VOUS RAPPELER LES ANALYSES DE TEXTE DE MME TARTENPION EN COURS DE FRANÇAIS LE MARDI MATIN, alors préparez-vous mentalement, prenez une grande inspiration et gardez votre calme) :

La phrase "Écoutez, écoutez-moi bien " est une épizeuxe (une répétition de mots collés ou séparés d'une virgule) qui permet d'accrocher l'attention du joueur sur le propos répété.
Les formules "Mon nom est Ghetis ! Ghetis, de la Team Plasma" sont une anadiplose (quand le dernier mot d'une phrase est le premier mot de la phrase qui la suit) qui transforme le discours en une logique mécanique, comme si tout était lié et impossible à séparer. Ainsi, Ghetis introduit la Team Plasma et pas la même occasion montre qu'il en est indissociable.
"Je suis venu vous apporter la bonne parole " est une phrase à forte connotation religieuse, Ghetis se place en évangéliste qui vient apporter une parole juste, mais surtout incontestable à son sens : celle de la libération des Pokémon.
Mais justement, la phrase suivante "Celle de la libération des Pokémon !" est une phrase complexe. Le mot "libération" peut être considéré comme une hyperbole (ou exagération, c'est pareil) MAIS UNIQUEMENT si on considère que le fait que les Pokémon soient esclaves soit un coup de force présuppositionnel (figure de style au nom barbare et indigeste qui veut dire "quelque chose de paradoxal ou d'absurde qui est montré comme un fait logique et qui va de soi").
"Nous autres, humains, avons toujours vécu aux côtés des Pokémon. Au nom d'un partenariat mutuel et tacite, d'une entraide mutuelle et indispensable... Du moins, c'est ce que pense le plus grand nombre. Mais je vous le dis, ces gens sont dans l'erreur, le déni... LE MENSONGE !!!" est un ensemble de phrases trèèèès intéressantes. En effet, ici, Ghetis dit quelque chose PUIS se contredit en affirmant que penser la première hypothèse est une erreur. On appelle cela une palinodie (en clair, le fait de se contredire intentionnellement). Cette contradiction interne permet d'appuyer un propos en faisant culpabiliser le lecteur d'avoir pensé l'idée discréditée.
De plus, la phrase "Au nom d'un partenariat mutuel et tacite, d'une entraide mutuelle et indispensable" est une énumération distributive (visant à noyer le lecteur sous un grand nombre d'adjectifs pour entraver toute possibilité de critique) doublée d'une asyndète (une absence de lien coordonnant alors qu'il serait attendu, ici la conjonction de coordination "et", qui permet d'accentuer la rapidité du discours et de marquer la séparation des deux subordonnées) et TRIPLÉE d'une sorte d'anaphore rhétorique (répétition d'un mot au début de plusieurs groupes de mots ou phrases, ici le mot "mutuel", afin d'appuyer le propos).
La formule "l'erreur, le déni... LE MENSONGE !!!" est une gradation, figure de style qui permet de rendre plus dramatique la progression d'une idée. Ici, la gradation tendrait plutôt vers l'énumération car les trois termes, bien que très ressemblants, ont des sens différents, mais complémentaires. De plus, le mot "mensonge" écrit en majuscule est là pour que le lecteur se focalise dessus, cela permet, encore une fois, d'exagérer le propos.
Les phrases "L'Homme préfère se vautrer paresseusement dans les certitudes. Ne les avez-vous jamais remises en question, ces certitudes ?"  forment une légère épiphore (figure de style où deux phrases adjacentes finissent par le même mot ou groupe de mot pour, une fois de plus, renforcer le terme répété). C'est une épiphore légère car habituellement, on appelle épiphore une suite de minimum trois phrases qui se terminent par les mêmes mots.
La formule "Ne les avez-vous jamais remises en question, ces certitudes ?" est une question rhétorique qui vise à faire questionner le lecteur (sans pour autant que le locuteur (le gars qui parle) ait besoin d'une réponse). Elle permet aussi d'adoucir un peu le discours, de créer une ouverture artificielle au débat et à la critique.
Ghetis revient à la charge un peu plus tard avec une autre question rhétorique : "N'est-ce pas ? Parfaitement !". Ici, il répond à cette question, ce qui accentue la rapidité du discours tout en fermant le débat.
Ensuite, nous trouvons la phrase "Nous avons le devoir, que dis-je, l'impératif, de libérer les Pokémon !" qui est une épanorthose. Une épanorthose, c'est le fait de dire quelque chose, de se reprendre, pour finalement dire la même chose en plus frappant, ou en plus juste. Cet effet crée un sentiment de sincérité chez celui qui parle et montre qu'il cherche la précision dans son discours.
Après, nous retombons sur la formule "Écoutez, écoutez-moi bien !" qui est toujours une épizeuxe. Cependant, la répétition de la phrase au début et à la quasi-fin du discours fait que c'est aussi une antépiphore. Cette figure de style a vocation à fermer un discours pour empêcher la critique.
Enfin, le discours se termine par la phrase "Et que la paix soit avec vous". Cette phrase seule ne paye pas de mine, mais l'on se rend compte que chaque fois que Ghetis parle à un public, il termine ses discours avec. La répétition d'un groupe de mot à la fin de plusieurs paragraphes, c'est une épiphore. Et comme c'est une figure de style de répétition, vous vous doutez que son but est bien évidemment d'accentuer les termes répétés.

Mon collègue C-7007 aimerait aussi rajouter quelques mots sur la construction du discours de Ghetis :

"D'abord je remarque que la structure du discours de Ghetis à Arabelle, en plus de regorger de figures de style, suit parfaitement la structure d'un discours rhétorique classique : un appel à l'attention, une brève présentation du sujet, une narration, une confirmation avec ses arguments juste après un postulat un peu choc, à la différence qu'il n'y a cependant aucune concession à un argument opposé, montrant le totalitarisme et la fermeture d'esprit de Ghetis. La fin revient sur un schéma classique avec une péroraison appelant à l'intelligence et la compréhension de l'audience. Le fait que le début et la fin contiennent des épizeuxes renforce une structure annulaire, fermant encore plus le discours.
De plus, on remarque la quasi absence de ponctuation neutre. Que des "?" Et des "!" Sans compter les virgules. Ça rend le discours d'autant plus rythmé, puissant et virulent."
 
- C-7007 -


Vous, le staff de Pokémon Trash, moi, mon chat, devant cette analyse

C'est bon ? Pas encore mort ? Bien.

Oui, je suis conscient que ça fait beaucoup d'infos et de mots barbares. Mais cette analyse nous montre plusieurs choses. Déjà,  les dialoguistes et les traducteurs sont vraiment chauds. Ensuite, pour du Pokémon, la manière de parler qu'ont les Sages de la Team Plasma est extrêmement développée, et ça c'est cool. Et dernièrement, le plus important finalement, Ghetis n'utilise quasiment que des procédés grammaticaux tendant à la manipulation du lecteur et à l'orientation du récit. Il lui manque juste la prétérition pour parfaire ce tableau (prétérition, c'est dire qu'on ne va pas vous dire quelque chose, tout en vous le disant "Je ne vais pas vous dire que le CM de la page Facebook officielle de Pokémon est un incapable, mais...". C'est extrêmement répendu, surtout en politique.) Promis j'arrête avec ça oupsi.
Ghetis utilise tous les codes pour faire passer ses idées en force, mais de manière subtile (beaucoup de ces codes sont repris dans la politique ou le journalisme mais TOUT CECI NE NOUS REGARDE PAS). Et justement, faire passer ses idées en force, de manière subtile, ça peut s'apparenter à de la manipulation. La manipulation, Ghetis l'utilise régulièrement et c'est notre deuxième partie.

La Manipulation

Quand on parle de Ghetis et de Manipulation, il est logique que ce brave N nous vienne en tête. Je vous propose donc de revoir son histoire ensemble.

N est un garçon qui fut abandonné à sa naissance. Il vécut les premières années de sa vie avec un Darumacho et un Zorua. N semblait, depuis sa naissance, comprendre les Pokémon et arrivait même à leur parler. C'est grâce à ce don, qu'assez jeune, il fut recueilli par Ghetis, qui vit en lui l'âme d'un héros. Celui-ci n'avait vraisemblablement pas encore créé la Team Plasma mais souhaitait déjà conquérir Unys. Il considéra alors N comme son fils adoptif et lorsqu'il créa la Team Plasma, en fit le roi. Toute sa vie, N l'a passé dans un château, presque seul. Sa seule compagnie était deux autres orphelines (qui devinrent ses servantes) : Vénus et Colombe. De plus, dans le château résidaient des Pokémon, mais des Pokémon maltraités et abandonnés par leur dresseurs. Constamment entouré de ces êtres en grande souffrance, N nourrit en lui un désir de vengeance, un désir de justice, et prit le parti des Pokémon. Et au travers de la Team Plasma, il voulut faire payer les Humains, qu'il jugeait cruels, égoïstes et dénués de tout amour pour les Pokémon.
Le problème dans le plan de Ghetis, c'est vous, joueur. En effet, lorsque N vous rencontre, c'est à Arabelle, juste après le "meeting" de Ghetis. Il vous dit alors que votre Pokémon lui a parlé, puis vous demande si, selon vous, séquestrer des Pokémon dans des Pokéballs rend ceux-ci heureux. Il vous provoque ensuite en duel, et s'en va. Vous ne le savez pas encore, mais l'interaction que N vient d'avoir avec vous va sérieusement fissurer ses convictions. En effet, en parlant avec votre Pokémon, il va voir que celui-ci est vraiment heureux à vos côtés, ce qui est, pour N, impossible. Et tout au long de votre aventure, vous allez recroiser N et le combattre, et à chaque fois il va parler à vos Pokémon, et à chaque fois il va voir que vos Pokémon sont heureux. Plus N vous croise, et plus ses convictions sont fragilisées.
À la fin du jeu, vous allez affronter N une dernière fois et le battre, alors que vous êtes tous les deux possesseurs d'un des Dragons Légendaires. Ce combat, et les révélations de son père adoptif quant à ses véritables motivations, vont faire comprendre à N que ce qu'il pensait savoir jusque-là était faux. Il partira ensuite, sur le dos de son Pokémon Légendaire, après avoir demandé le pardon à Goyah, le maître de la Ligue d'Unys, qu'il avait battu un peu plus tôt.


Oui, la vie de N est déprimante, alors je vous déprime encore plus avec ce chef-d'oeuvre (réalisé par Jeanty)

La vie de N, entre sa naissance et le combat final contre vous, est une manipulation. Toute son éducation a été ordonnée par Ghetis. Le fait qu'il vive seul est un choix de Ghetis pour le déshumaniser et l'insensibiliser aux problèmes humains. Le fait qu'il vive entouré de Pokémon maltraités est une volonté de Ghetis pour qu'il développe une haine envers l'humanité (misanthropie pour les connaisseurs, dédicace à Schopenhauer). Le fait qu'il soit couronné de la Team Plasma et qu'il soit investi de la mission de "libérer les Pokémon" est aussi une manipulation de Ghetis pour que N soit encouragé dans sa démarche et ne perde pas de vue son objectif. Car finalement, N n'est qu'une marionnette pour Ghetis, un outil pour arriver à ses fins. Sa seule utilité était d'être l'élu qui serait digne de réveiller le Dragon Légendaire et que, devant ce Pokémon mythique, les gens se rangeraient du côté de la Team Plasma. Et ce plan aurait surement marché si vous n'aviez pas entaché les convictions de ce garçon.

De plus, on peut souligner que :

  • Ghetis manipule constamment la population avec des beaux mots et des fausses promesses.
  • Il fait miroiter à ses sbires une sensation de contrôle, quand il leurs dit qu'ils seraient les seuls à détenir des Pokémon et que ça leur donnera du pouvoir (alors qu'il fait ça pour garder ses sbires à son service)
  • Dans Noir et Blanc 2, il réussit à retourner la nouvelle Team Plasma (les méchants ralliés derrière lui) contre l'Ex-Team Plasma (les gentils) et N.
  • Dans Pokémon USUL, lors de l'épisode Rainbow Rocket, il dit au joueur et à Lillie qu'il compte manipuler Giovanni de la même façon qu'il a manipulé N.

Le plan et la vie de Ghetis sont teintés de manipulations, et que ça soit par la simple flatterie, la culpabilité ou la démagogie, il fera toujours tout pour arriver à ses fins. On peut aussi noter que Ghetis peut aller très loin quand la manipulation ne marche pas. Il a essayé de tuer le joueur dans Pokémon Noir et Blanc pour éviter que celui-ci divulgue que N avait été vaincu, il a aussi essayé de tuer le joueur dans Pokémon Noir et Blanc 2, dans la grotte Cyclopéenne, avec son Kyurem. Enfin, dans Pokémon USUL, il a menacé de tuer Lillie si le joueur ne se rendait pas.

Mais Finalement, quelle est l'Arme de Ghetis

On peut remarquer que l'Argumentation et la Manipulation s'effleurent constamment chez Ghetis. Mais un élément très simple relie ces deux aspects de sa personnalité : la Parole.

Oui, la parole est la principale arme de Ghetis et comme je l'ai montré plus haut, c'est ce qui le rend menaçant tout au long de l'aventure. La parole est aussi utilisée par les autres méchants et par globalement tous les personnages de Pokémon. La différence étant que Ghetis en fait son moyen d'action principal. On pourrait argumenter que Hélio aussi manipule ses sbires et utilise la parole pour les haranguer, sauf que ce n'est montré qu'à de rares moments (QG Galaxie à Voilaroc) et il ne manipule que ses sbires, pas la population.
De plus, on remarque que si Ghetis a fait de la parole sa plus grande arme, vous, en tant que joueur, vous en êtes dépourvu. En effet, le joueur dans Pokémon ne parle pas et se contente de temps en temps à répondre à des questions à deux choix. La seule parole qu'il a est donc un non-choix.
Et selon vous, une arme possédée seulement par un camp, peu importe sa puissance, peut-elle être considérée comme menaçante ?


Regardez comme il a l'air gentil

MERCI À VOUS d'avoir lu cet article jusqu'au bout qui est , on peut se le dire, assez L O U R D. Il inaugure la nouvelle rubrique de Pokémon Trash qui traite de Pokémon avec un point de vue économique, politique, social, littéraire mais surtout philosophique. Cette rubrique est sobrement intitulée Descartes Pokémon et vous pouvez la retrouver ici.

Sur ce, je vous souhaite un joyeux Noël et vous donne rendez-vous au prochain épisode, quand j'aurais la foi de l'écrire évidemment.

 

"GHEEEEEEEEEEEEEEEEEEETIS... GHEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEETIS"
- Les choeurs de Ghetis

"Elle sort quand la deuxième partie de la Mythologie Pokémon ?"
-Les plus perspicaces d'entre vous

"Un truc"
- Lunoray, à l'ordre "dis un truc"

"Le démiurge spirituel va bientôt descendre sur Terre brûler les hérétiques"
- Le mec bizarre dans mon salon

"Cet article a été validé par JM Blanquer, vous pouvez donc l'utiliser pour meubler vos dissertations"
- Hachette, mon éditeur

"Pourquoi moi je suis pas dans les citations finales ? >>>:( "
- Guzskit, qui croyait qu'elle allait s'en sortir comme ça

Par SattSaturne

Par SattSaturne
  • Starfield 23/09/2020 à 12:41
    C'est qualitatif, je pourrais lire ce genre de chose sur l'univers Pokémon et son analyse pendant des heures !
  • Simule un Arbre 19/09/2020 à 12:10
    Analyse de Gethis très intéressante, faire s'opposer un héros quasi muet et un antagoniste aussi bavard/ Manipulateur/... avec un plan de méchant vraiment réfléchit et cohérent ( même si plus personne n'en parle dans les futurs jeux, du bien-être des Pokémon avec les humains...)
    Sans aucun doute le meilleur Ennemi de la saga Principale.
    Quoi ? Sheroz ! ? Mmfff... :/ oubliez le pour l'instant. C'était pas avec 3 apparitions ( donc 2 à moitié en slip) qu'il avait le potentiel d'être un "bon", voir un antagoniste, tout cour en fait.
  • Pseudonyme de plus de 3 caractères 15/09/2020 à 19:53
    Très bon article, bien écrit !
    Lorsque Noir Et Blanc sont sortis, j'avais espéré que ce virage plus mature dans les scénarios se confirmerait, avec des antagonistes plus complexes et intéressants, comme Ghetis. Dommage qu'ensuite, Game freak n'ait pas continué.

    PS : pour le titre de la dernière partie, "quelle" et non "qu'elle" est '' arme de Ghetis ;)
  • D-E 2nd 15/09/2020 à 19:02
    Gethis aka le Sephiroth du Pokeworld
  • SattSaturne 15/09/2020 à 18:44
    @ZeD3ty Déjà merci, ça fait plaisir. Et ensuite, ton idée est assez intéressante mais malheureusement pas présente dans le jeu. Ça aurait causé de trop grandes incohérences dans le scénario si N voyait nos Pokémon malheureux. Et hélas, Game Freak n'a pas l'air décidé à nous fournir des scénarios évolutifs pour l'instant.
  • ZeD3ty 15/09/2020 à 18:32
    excellent article !
    j'attends avec impatience les prochains articles Descartes Pokémon :D

    après la lecture de l'article je me pose une question :
    et si lors de l'aventure N/B le niveau de bonheur de nos pokémon pouvait influencer les décisions/réactions de N ? par exemple s'il ne trouvait pas nos pokémon heureux à nos côtés si ce niveau était trop bas ?
  • Resh 15/09/2020 à 18:32
    Elle sort quand la suite du Salty Point ?
  • Lunoray 14/09/2020 à 22:13
    Est-ce qu'on peut dire que Ghetis avait la N ?

    Allez, bisous.

    Très bon article sinon !
  • Diego Carion je sais c'est pas un pseudo 14/09/2020 à 21:14
    Ghétis du Ghetto. Meilleur perso que Ilona/ Hélio et son monde parfait.
  • Dracoctix 14/09/2020 à 20:39
    Elle sort quand la deuxième partie de la Mythologie Pokémon ?
  • Un fan de bebou 14/09/2020 à 20:03
    Gloire à SattSaturne !!!
  • Arlequiin 14/09/2020 à 19:39
    J'aime bien ce format merci à vous ^^
  • haha fishious rend go brrr 14/09/2020 à 19:21
    Conclusion : 5G best Gen, n'en déplaise aux rageux.



    (et maintenant, on attend la team premier degré)